jeudi 19 février 2015

Temps

Temps du carême

Semaine

Jeudi après les cendres

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Épître aux Romains, Chap. 12, v. 1-13

1
Frères et sœurs chrétiens, Dieu est plein de bonté pour nous. Alors, je vous demande ceci : offrez-lui votre personne et votre vie, c'est le sacrifice réservé à Dieu et qui lui plaît. Voilà le vrai culte que vous devez lui rendre.
2
Ne suivez pas les coutumes du monde où nous vivons, mais laissez Dieu vous transformer en vous donnant une intelligence nouvelle. Ainsi, vous pourrez savoir ce qu'il veut : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.
3
Dieu m'a donné gratuitement ses bienfaits. Je peux donc dire à chacun de vous : ne vous croyez pas plus importants que vous n'êtes, mais que chacun se juge comme il est, selon la mesure de foi que Dieu lui a donnée en partage.
4
En effet, dans notre corps, il y a plusieurs parties, et elles ne font pas toutes la même chose.
5
De même, nous qui sommes plusieurs, nous formons tous ensemble un seul corps en étant unis au Christ. Et nous sommes tous unis les uns aux autres, chacun à sa place, comme les parties d'un même corps.
6
Nous avons reçu de Dieu des dons, et ils sont différents pour chacun de nous. Alors si quelqu'un a le don de parler comme un prophète, qu'il parle en accord avec la foi commune à tous.
7
Si quelqu'un a le don de servir, qu'il serve, si quelqu'un a le don d'enseigner, qu'il enseigne,
8
si quelqu'un a le don d'encourager, qu'il encourage. Celui qui donne doit donner sans compter, celui qui dirige la communauté doit le faire avec ardeur, celui qui aide les pauvres doit le faire avec joie.
9
Que votre amour soit vrai. Détestez le mal, attachez-vous au bien.
10
Aimez-vous de tout votre cœur comme des frères et sœurs chrétiens. Soyez toujours les premiers à vous respecter les uns les autres.
11
Servez le Seigneur activement, sans paresse et de tout votre cœur.
12
Soyez dans la joie à cause de votre espérance. Restez patients dans le malheur, continuez à prier fidèlement.
13
Aidez les chrétiens qui en ont besoin, recevez bien ceux qui viennent chez vous.

Commentaire

«Parakalô»

Etes-vous déjà allé en Grèce? Alors vous savez qu'aujourd'hui, «parakalô», signifie «s'il vous plaît». C'est avec ce mot que Paul, qui écrit en grec, langue commune de la réflexion et de la littérature dans tout l'Empire romain (davantage encore que l'anglais de nos jours), commence ces deux versets. «S'il vous plaît», «je vous demande» ou «je vous exhorte», disent les traductions.
«S'il vous plaît» sacrifice!
Mais attention: plus de sacrifices morts, plus de bêtes - ou parfois de personnes - tuées devant le Dieu d'Israël ou les Zeus, Jupiter ou autres divinités du temps.
«S'il vous plaît» sacrifice vivant: culte
«logique» («logikos» est le mot, en grec; on peut aussi le traduire par «raisonnable»,
«véritable», ou même «Spirituel», comme la TOB, en considérant qu'il est lié au
«logos», à la «parole», Parole créatrice de Dieu).
Il est logique de s'offrir soi-même à Dieu, notre Créateur. Il est logique qu'en réponse à la compassion de Dieu, nous nous considérions lui appartenir. Et Paul affirme en plus qu'il est agréable à Dieu de nous accueillir ainsi. Bonne nouvelle!
Promesse de renouvellement d'intelligence: si nous faisons sacrifice de nous mettre totalement dans la main de Dieu, nous voyons les choses autrement, nous a chaussons les lunettes 3D qui permettent de discerner les contours subtils de la volonté divine, et d'en vivre. «Parakalô»!

Oraison

Dieu de tendresse,
accueille la pénitence et la prière de ton Eglise,
qui veut continuellement revenir à toi:
enseigne-nous le chemin de la réconciliation,
afin que nous devenions les uns pour les autres
des témoins de ta miséricorde.
Par le Christ notre Seigneur.

Cantique 36-08 (du recueil Alléluia)

O Jésus, tu nous appelles