vendredi 18 septembre 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 38 (37), 2-12

Ne m’abandonne jamais

 
2
Seigneur, corrige-moi sans colère
 
 
et reprends-moi sans violence.

 
3
Tes flèches m’ont frappé,
 
 
ta main s’est abattue sur moi.
 
4
Rien n’est sain dans ma chair sous ta fureur,
 
 
rien d’intact en mes os depuis ma faute.

 
5
Oui, mes péchés me submergent,
 
 
leur poids trop pesant m’écrase.
 
6
Mes plaies sont puanteur et pourriture :
 
 
c’est là le prix de ma folie.

 
7
Accablé, prostré, à bout de forces,
 
 
tout le jour j’avance dans le noir.
 
8
La fièvre m’envahit jusqu’aux moelles,
 
 
plus rien n’est sain dans ma chair.

 
          ~

 
9
Brisé, écrasé, à bout de forces,
 
 
mon cœur gronde et rugit.
 
10
Seigneur, tout mon désir est devant toi,
 
 
et rien de ma plainte ne t’échappe.

 
11
Le cœur me bat, ma force m’abandonne,
 
 
et même la lumière de mes yeux.
 
12
Amis et compagnons se tiennent à distance,
 
 
et mes proches, à l’écart de mon mal.

Lectures du jour


Exode, Chap. 5, v. 15-22

15
 Alors les chefs d'équipe israélites viennent se plaindre au roi d'Égypte: "Pourquoi est-ce que tu nous traites de cette façon?
16
 On ne nous donne plus de paille, mais on nous commande de faire des briques. De plus, on nous frappe. Ton peuple a tort!"
17
 Le roi répond: "Vous êtes des paresseux, oui, des paresseux! C'est pourquoi vous dites: "Allons offrir des sacrifices au Seigneur."
18
 Maintenant, allez! Au travail! On ne vous donnera pas de paille, mais vous devrez faire autant de briques qu'avant!"
19
 Les chefs d'équipe israélites le voient: ils sont dans une situation difficile, puisqu'on leur commande de faire autant de briques qu'avant.
20
 Au moment où ils sortent de chez le roi d'Égypte, ils s'adressent vivement à Moïse et à Aaron, qui les attendent.
21
 Les chefs d'équipe leur disent: "Que le Seigneur voie ce que vous avez fait! Qu'il vous condamne! À cause de vous, le roi d'Égypte et ceux qui l'entourent nous détestent. Vous leur avez donné une arme pour nous tuer!"
22
 Alors Moïse se tourne vers le Seigneur et dit: "Seigneur, tu as fait du mal à ce peuple. Pourquoi? Pourquoi est-ce que tu m'as envoyé ici?

Commentaire

Pourquoi?

Cette question revient sans cesse dans ce passage et chacun se la pose: Pharaon
à Moïse et son frère, les surveillants israélites à leurs camarades subordonnés puis au pharaon, et enfin Moïse et Aaron à Dieu.
Pourquoi tout ne va-t-il pas comme on le voudrait, ni même comme Dieu l’avait dit? Pourquoi tant d’obstacles, pourquoi le chemin est-il si long avant d’atteindre le but?
Nos «pourquoi» sont multiples et demeurent souvent sans réponse. Pourtant nous sommes certains que Dieu sait, Lui. Finalement, il aura la victoire: «C’est maintenant que tu vas voir ce que je ferai au pharaon!», répond-il dans notre récit.
Peut-être avons-nous demandé un jour: «Pourquoi la Croix?» Il l’a fallu pour que «tout soit accompli», pour que trois jours après éclate la victoire de la résurrection et que nous puissions être délivrés de la mort … si nous croyons.
Tout va mal pour Moïse et pour le peuple. On reproche à Moïse d’avoir «fait de la politique» au lieu de se contenter de «la liberté intérieure», de prier Dieu dans son cœur! Mûr, le fruit de la libération tomberait une fois ou l’autre. Pourquoi venir tout compromettre par l’audace de l’impatience et de déclarations radicales?
Dans la «nuit obscure» de la foi et le silence de l’épreuve, Moïse crie à Dieu: «O Seigneur, pourquoi as-tu fait du mal à ce peuple? Pourquoi m’as-tu envoyé ici?» (v. 22).
Peut-être pensons-nous à ces moments où nous nous sommes senti(e)s bien seul(e)s pour affronter des situations apparemment au-dessus de nos forces. Maintenant qu’elles sont passées – et, espérons-le, dépassées – faisons-en une prière de louange, une mémoire de la fidélité de Dieu, qui nous armera pour les futurs imprévisibles.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
dans sa vie terrestre Jésus ton Fils
a partagé la difficulté du travail
et il l’a sanctifié de ses mains:
Sois présent à ton peuple là où il travaille;
que ceux qui font marcher le commerce
et l’industrie de ce pays
répondent à ta volonté;
et donne à chacun de nous
satisfaction dans notre métier
et une rémunération équitable.
Par Jésus-Christ notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi,
dans l’unité du Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et toujours.

Cantique 12 (du recueil Alléluia)

Viens au secours du peuple de tes fidèles