Vendredi 18 Mars 2016

Temps

Temps du carême

Semaine

Vendredi de la cinquième semaine

Complément

Psaume

Psaume 35 (34), 1-10

Lève-toi pour me défendre

 
1
Accuse, Seigneur, ceux qui m’accusent,
 
 
   attaque ceux qui m’attaquent. *
 
2
Prends une armure, un bouclier,
 
 
   lève-toi pour me défendre.

 
3
Parle et dis-moi :
 
 
   « Je suis ton salut. »
 
9
Pour moi, le Seigneur sera ma joie, *
 
 
et son salut, mon allégresse !

 
10
De tout mon être, je dirai :
 
 
 « Qui est comme toi, Seigneur, *
 
 
pour arracher un pauvre à plus fort que lui,
 
 
 un pauvre, un malheureux, à qui le dépouille. »

 
          ~

Lectures du jour

Commentaire

Pour qui te prends-tu ?

Maintenant, c’est l’Eternel qui parle, après tous ces chapitres de discours des hommes ! Il s’était tu, laissant à ses créatures toute liberté pour s’exprimer. Maintenant, nimbé de sa majesté souveraine, il s’adresse à son auditeur là où il le trouve, en pleine tempête, pénétrant lui-même dans cette tempête. Il commence par une question, telle est sa pédagogie, sa manière de prendre son ami au sérieux : « Qui est celui qui parle sans discernement ? Je t’interrogerai alors, et c’est toi qui m’instruiras, je pense !... »
Vient alors une somptueuse histoire naturelle. La neige, la grêle, la tempête – ce côté effrayant de la présence, de l’épiphanie du Dieu Saint. Les chemins de la lumière, les canaux de la pluie, la route des éclairs – le côté « Providence » qui veille sur la Création. Les étoiles et les constellations – signes de sa sagesse qui fait de l’univers un lieu cohérence et de beauté, un « cosmos » comme disent les Grecs.
Qui a fait cela ? Dis-le moi ! Et l’incontournable question : Es-tu dieu ? et son corollaire : Qui a mis la sagesse au cœur de l’homme ?… au cas où toi, Job, te prétendrais sage…
Et encore cette question : « Qui nourrit la lionne et le corbeau ? » Elle nous conduit à regarder les oiseaux du ciel, des plus prestigieux aux plus communs, comme Jésus dans le Sermon sur la Montagne : ils sont, comme vous tous les Job questionneurs et douteurs, dans la main de l’Eternel.

Sujets de prière

Oraison

Père du ciel,
toi qui as comblé le monde de beauté,
ouvre nos yeux à ta bienveillance partout à l’oeuvre,
afin que, trouvant notre joie dans la création tout entière
nous apprenions à te servir avec allégresse.
Nous te le demandons pour l’amour de celui
par qui tout a été créé, ton Fils,
Jesus le Christ, notre Seigneur.

Cantique 148 (du recueil Alléluia)

Vous qui le servez dans les cieux