samedi 18 janvier 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 31, 18-25

En tes mains je remets mon esprit

 
18
Seigneur, garde-moi d’être humilié,
 
 
   moi qui t’appelle.

 
          ~

 
20
Qu’ils sont grands, tes bienfaits ! †
 
 
   Tu les réserves à ceux qui te craignent. *
 
 
Tu combles, à la face du monde,
 
 
   ceux qui ont en toi leur refuge.

 
21
Tu les caches au plus secret de ta face,
 
 
   loin des intrigues des hommes. *
 
 
Tu leur réserves un lieu sûr,
 
 
   loin des langues méchantes.

 
22
Béni soit le Seigneur : *
 
 
son amour a fait pour moi des merveilles
 
 
   dans la ville retranchée !

 
23
Et moi, dans mon trouble, je disais :
 
 
   « Je ne suis plus devant tes yeux. » *
 
 
Pourtant, tu écoutais ma prière
 
 
   quand je criais vers toi.

 
24
Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles : †
 
 
   le Seigneur veille sur les siens ; *
 
 
mais il rétribue avec rigueur
 
 
   qui se montre arrogant.

 
25
Soyez forts, prenez courage, *
 
 
vous tous qui espérez le Seigneur !

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 1, v. 40-51

40
 L'un des deux hommes qui ont entendu les paroles de Jean et qui ont suivi Jésus s'appelle André. C'est le frère de Simon-Pierre.
41
André rencontre d'abord son frère Simon et il lui dit: "Nous avons trouvé le Messie. Le mot "Messie" veut dire "Christ".
42
Il conduit Simon auprès de Jésus. Jésus regarde Simon avec attention et il lui dit: "Tu es Simon, le fils de Jean. Tu t’appelleras Céphas." Ce nom veut dire "Pierre".
43
Le jour suivant, Jésus décide de partir pour la Galilée. Il rencontre Philippe et il lui dit: "Suis-moi!"
44
 Philippe est de Bethsaïda, le village d'André et de Pierre.
45
Ensuite, Philippe rencontre Nathanaël et il lui dit: "Dans la loi, Moïse a parlé de quelqu’un. Les prophètes aussi en ont parlé. C’est Jésus, le fils de Joseph. Il est de la ville de Nazareth."
46
Nathanaël dit à Philippe: "De Nazareth, est-ce qu’il peut sortir quelque chose de bon?" Philippe lui répond: "Viens, tu verras."
47
Jésus voit Nathanaël qui vient à lui et il dit à son sujet:"Voici un vrai Israélite. Cet homme-là ne sait pas mentir."
48
Nathanaël demande à Jésus: "Comment est-ce que tu peux me connaître?" Jésus lui répond: "Avant que Philippe t’appelle, je t’ai vu. Tu étais sous le figuier."
49
Alors Nathanaël lui dit: "Maître, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël!"
50
Jésus lui répond:"Je t’ai dit: “Je t’ai vu sous le figuier”, et c’est pour cela que tu crois? Tu verras des choses beaucoup plus grandes!"
51
Et Jésus ajoute: "Oui, je vous le dis, c'est la vérité, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l'homme."

Commentaire

Viens et vois!

Pour suivre Jésus, il faut avoir de bonnes jambes et accepter le provisoire! Le Royaume est en marche, non pour s’établir mais pour rejoindre les hommes là où ils sont, là où ils cherchent un Père. Les hommes sont si changeants, avec des besoins qui se modifient.
Si Jésus devait avoir une «commune d’origine» digne de lui, laquelle serait-ce? Et l’Eglise, de quelle ville fondamentale: Constantinople, Rome, Genève? De quelle tradition: Orientale ou Occidentale? Catholique, orthodoxe, réformée, anglicane ou évangélique?
S’il apparaît que la remarque de Nathanaël est saugrenue et quelque peu stupide, qu’en est-il de notre propre attitude lorsque, à notre tour, jugeant telle autre Eglise, telle autre religion, nous disons aussi: «Peut-il en sortir quelque chose de bon?»
Eh bien oui! Il en sort forcément quelque chose de bon! Parce que Dieu est à l’origine de toute chose. L’homme a parfois perverti ce que Dieu lui a confié – et notre Eglise l’a fait elle aussi. Mais sous la gangue humaine, il y a l’œuvre de Dieu, à chercher avidement et recevoir joyeusement. Et «Tu verras des choses bien plus grandes! ...»: une promesse que Dieu a tenue car il en a vu des choses, Nathanaël, en suivant Jésus quelques mois de sa vie …

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus-Christ,
tu nous appelles à te suivre sur le chemin de la foi.
Libère-nous de nos vieilles habitudes,
afin qu’à ta suite nous trouvions la vraie vie.
Toi qui vis et qui règnes
avec le Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 36-13 (du recueil Alléluia)

Sur ton Eglise universelle