vendredi 18 janvier 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 37, 1-11

Les doux posséderont la terre

 
1
Ne t’indigne pas à la vue des méchants,
 
 
n’envie pas les gens malhonnêtes ;
 
2
aussi vite que l’herbe, ils se fanent ;
 
 
comme la verdure, ils se flétrissent.

 
3
Fais confiance au Seigneur, agis bien,
 
 
habite la terre et reste fidèle ;
 
4
mets ta joie dans le Seigneur :
 
 
il comblera les désirs de ton cœur.

 
5
Dirige ton chemin vers le Seigneur,
 
 
fais-lui confiance, et lui, il agira.
 
6
Il fera lever comme le jour ta justice,
 
 
et ton droit comme le plein midi.

 
7
Repose-toi sur le Seigneur
 
 
et compte sur lui.
 
 
Ne t’indigne pas devant celui qui réussit,
 
 
devant l’homme qui use d’intrigues.

 
8
Laisse ta colère, calme ta fièvre,
 
 
ne t’indigne pas : il n’en viendrait que du mal ;
 
9
les méchants seront déracinés,
 
 
mais qui espère le Seigneur possédera la terre.

 
10
Encore un peu de temps : plus d’impie ;
 
 
tu pénètres chez lui : il n’y est plus.
 
11
Les doux posséderont la terre
 
 
et jouiront d’une abondante paix.

 
          ~

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 49, v. 1-6

1
 Écoutez-moi, peuples éloignés! Soyez attentifs, vous qui habitez au loin! Le Seigneur m'a appelé dès avant ma naissance. J'étais encore dans le ventre de ma mère quand il a dit mon nom.
2
 Il a fait de ma parole une épée coupante. Il m'a caché à l'ombre de sa main. Il a fait de moi une flèche bien aiguisée, il m'a abrité dans son sac de flèches.
3
 Il m'a dit: "Israël, tu es mon serviteur. Par toi, je montrerai ma gloire."
4
 Moi, je me suis dit: "Je me suis donné du mal pour rien, je me suis fatigué inutilement, sans résultat." Pourtant, le Seigneur me fera justice, il garde en réserve ma récompense.
5
 Et maintenant, le Seigneur a parlé. Il m'a formé dès avant ma naissance pour que je sois son serviteur. Il veut que je ramène vers lui les enfants de Jacob, que je rassemble le peuple d'Israël. Le Seigneur tient à moi, et ma force, c'est mon Dieu.
6
 Il m'a dit: "Tu es à mon service pour relever les tribus d'Israël et pour ramener ceux qui sont restés en vie dans le peuple de Jacob. Mais ce n'est pas tout. Je vais faire de toi la lumière des autres peuples pour que mon salut arrive jusqu'au bout du monde."

Commentaire

La vocation, une histoire

Ce passage ouvre le deuxième des Chants du Serviteur intégrés aux chapitres 40 à 55 du livre d’Esaïe.
Au 6e siècle av. J.-C., l’exil de Babylone s’achève. Les déportés vont rentrer. En ce temps de délivrance, le chant du Serviteur proclame une nouvelle adressée à tous.
Dans l’ombre de sa main, comme une flèche dans un carquois, le SEIGNEUR a gardé en réserve son Serviteur, Israël. Et le moment est venu pour ce Serviteur de manifester la splendeur divine (2-3) jusqu’aux îles lointaines (1). L’appellation « Israël » semble désigner ici moins un individu qu’un groupe de croyants resté fidèle, comme un condensé du peuple et de sa vocation.

Le Serviteur réfléchit à sa vocation. Dieu lui a parlé comme une mère à l’enfant qui bouge dans son ventre. On pense à Jérémie 1,5. Et pourtant, il craint de s’être fatigué pour du vent. Sa vocation s’enracine dans la Parole du SEIGNEUR, mais elle n’est pas à l’abri du doute. Ayons le courage de la question : ce que je fais pour Dieu, est-ce utile ?
Afin de renouer avec sa vocation, le Serviteur retourne à la Parole (5). L’appel de Dieu persiste, Israël sera lumière des nations (6).

En cas de doute, revenir à la Parole, seul et en Eglise.
Lorsque Syméon tient Jésus dans ses bras, il voit en lui le Serviteur ultime, « lumière pour la révélation aux païens et gloire d’Israël… » (Luc 2,32).
Le vieux Syméon fait référence au Serviteur d’Esaïe. Mettons-nous à son école, afin de devenir serviteurs du Christ, envoyés au-delà de nous-mêmes.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de bonté,
regarde avec miséricorde cette terre
que le péché défigure.
Entends notre cri et ravive notre espérance.
Pardonne-nous nos offenses
et rends-nous accueillants comme toi à toute détresse.
Nous t’en prions par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 61-65 (du recueil Alléluia)

Tu es la lumière du monde