mardi 18 février 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 56 (55)

Plus rien ne me fait peur

 
2
Pitié, mon Dieu !
 
 
 Des hommes s’acharnent contre moi ;
 
 
tout le jour, ils me combattent, ils me harcèlent.
 
3
Ils s’acharnent, ils me guettent tout le jour ;
 
 
mais là-haut, une armée combat pour moi.

 
4
Le jour où j’ai peur,
 
 
je prends appui sur toi.
5
Sur Dieu dont j’exalte la parole,
 
 
sur Dieu, je prends appui :
 
 
plus rien ne me fait peur !
 
 
Que peuvent sur moi des êtres de chair ?

 
6
Tout le jour, leurs paroles me blessent,
 
 
ils ne pensent qu’à me faire du mal ;
 
7
à l’affût, ils épient, ils surveillent mes pas ;
 
 
comme s’ils voulaient ma mort.

 
9
Toi qui comptes mes pas vagabonds,
 
 
recueille en tes outres mes larmes ;
 
 
 (cela n’est-il pas dans ton livre ?)
 
10
Le jour où j’appellerai, mes ennemis reculeront ;
 
 
je le sais, Dieu est pour moi.

11
Sur Dieu dont j’exalte la parole,
 
 
 le Seigneur dont j’exalte la parole, *
 
12
sur Dieu, je prends appui :
 
 
plus rien ne me fait peur ! *
 
 
Que peuvent sur moi des humains ?

 
13
Mon Dieu, je tiendrai ma promesse,
 
 
je t’offrirai des sacrifices d’action de grâce ;
 
14
car tu m’as délivré de la mort
 
 
et tu préserves mes pieds de la chute,
 
 
pour que je marche à la face de Dieu
 
 
dans la lumière des vivants.

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 12, v. 1-8

1
 Peu de temps après, Jésus traverse des champs. C'est un jour de sabbat. Ses disciples ont faim. Ils se mettent à arracher des épis et ils mangent les grains.
2
 Quand les Pharisiens voient cela, ils disent à Jésus: "Regarde ce que tes disciples font! Le jour du sabbat, c'est interdit!"
3
 Jésus leur répond: "Vous n'avez pas lu ce que David a fait? Un jour, il avait faim, et ceux qui étaient avec lui avaient faim aussi.
4
 Il est entré avec eux dans la maison de Dieu, et ils ont mangé les pains qui étaient offerts à Dieu. Pourtant, ils n'avaient pas le droit d'en manger, ni David, ni ceux qui l'accompagnaient. Seuls les prêtres avaient le droit d'en manger!
5
 Ou encore, est-ce que vous n'avez pas lu ceci dans la loi: le jour du sabbat, les prêtres dans le temple ne respectent pas le repos du sabbat? Pourtant, ils ne sont pas coupables!
6
 Mais je vous le dis, il y a ici quelque chose de plus important que le temple!
7
 Vous avez accusé ces hommes qui ne sont pas coupables. En effet, vous, vous ne savez pas le sens de cette phrase des Livres Saints: Je désire l'amour, et non les sacrifices d'animaux.""""
8
 Jésus dit encore: "Le Fils de l'homme est maître du sabbat."

Commentaire

Le sabbat, joyau de la création et… du projet de Dieu pour les humains !

Non, les pharisiens ne sont pas des « nuls » à vouloir célébrer le sabbat, l'honorer, le défendre ! Car il entre dans un projet divin de bénédiction des humains, au service de leur épanouissement (Ex 20,11, Dt 5,14 s). Le débat qu'ils ouvrent n'est pas banal, c'est une question de vie ou de mort (v. 14) !
Et c'est bien à cause de cet enjeu-là que Jésus s'investit tellement dans le débat, qu'il libère ses disciples de toute accusation, qu'il argumente, puis offrira à quelques uns (on le verra dès demain) d'accomplir le geste qui va les guérir. Il vise à (re)trouver la vraie couleur de ce trésor. Il ne le relativise pas, mais en donne une interprétation souveraine.
Si Jésus est « maître du sabbat », c'est en tant que fils de l'homme : il s'est inscrit dans la filiation de celui qui a donné le sabbat. Le fils de l'homme est à la fois un roi qui règne dans sa propre vie, qui a accédé à son vrai statut d'humain, et un fils qui comprend et intègre la perspective du Père. Il est l'interprète de sa Parole et de sa loi de vie, il lui donne son vrai sens.
En communion avec lui, nous pouvons entrer dans ce pouvoir royal de fils et filles; nous pouvons vivre le sabbat dans l'Esprit, et intégrer l'esprit du sabbat dans le quotidien.
Aimons le sabbat, comme Jésus l'a aimé et pratiqué. Créons des espaces-temps pour nous connecter aux sources de notre existence et y laisser diffuser la miséricorde.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu, dont la lumière ne s’éteint jamais,
fais lever ta clarté dans nos cœurs
et fortifie en nous l’homme intérieur
par le rayonnement de ta présence,
pour que nous ne soyons pas envahis par les ténèbres ;
exauce-nous, par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 44-12 (du recueil Alléluia)

Te ressembler, Jésus