mardi 18 août 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 61 (60)

Tu es pour moi un refuge

 
2
Dieu, entends ma plainte,
 
 
 exauce ma prière ; *
 
3
des terres lointaines je t’appelle
 
 
 quand le cœur me manque.

 
 
Jusqu’au rocher trop loin de moi
 
 
 tu me conduiras, *
 
4
car tu es pour moi un refuge,
 
 
 un bastion, face à l’ennemi.

 
5
Je veux être chez toi pour toujours,
 
 
me réfugier à l’abri de tes ailes.

 
          ~

 
6
Oui, mon Dieu, tu exauces mon vœu,
 
 
tu fais largesse à ceux qui craignent ton nom.

 
7
Accorde au roi des jours et des jours :
 
 
que ses années deviennent des siècles !

 
8
Qu’il trône à jamais devant la face de Dieu !
 
 
Assigne à sa garde Amour et Vérité.

 
9
Alors, je chanterai sans cesse ton nom,
 
 
j’accomplirai mon vœu jour après jour.

Lectures du jour


Évangile selon Marc, Chap. 10, v. 1-16

1
 Ensuite, Jésus quitte cet endroit. Il va dans la région de Judée, qui est de l'autre côté du Jourdain. De nouveau, les foules se rassemblent auprès de lui, et il les enseigne, comme il en a l'habitude.
2
 Des Pharisiens s'approchent de Jésus, ils veulent lui tendre un piège et lui demandent: "Est-ce qu'un homme a le droit de renvoyer sa femme?"
3
 Jésus leur demande à son tour: "Quel est le commandement que Moïse vous a donné?"
4
 Ils lui répondent: "Moïse a permis à l'homme d'écrire une lettre de divorce pour renvoyer sa femme."
5
 Jésus leur dit: "Moïse a écrit ce commandement pour vous, parce que votre cœur est fermé.
6
 Mais au commencement, quand Dieu a créé le monde, "il a fait l'homme et la femme.
7
 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère pour vivre avec sa femme.
8
 Et les deux deviendront comme une seule personne." Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils sont comme une seule personne.
9
 Ne séparez donc pas ce que Dieu a uni."
10
 Quand les disciples sont de retour à la maison, ils posent encore des questions à Jésus.
11
 Il leur dit: "Quand un homme renvoie sa femme et se marie avec une autre, il commet un adultère envers la première.
12
 Et quand une femme quitte son mari et se marie avec un autre, elle commet un adultère."
13
 Des gens amènent des enfants à Jésus pour qu'il les touche. Mais les disciples leur font des reproches.
14
 En voyant cela, Jésus se met en colère et il dit à ses disciples: "Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas. En effet, le Royaume de Dieu appartient à ceux qui sont comme les enfants.
15
 Je vous le dis, c'est la vérité: si quelqu'un ne reçoit pas le Royaume de Dieu comme un enfant, cette personne ne pourra jamais y entrer."
16
 Ensuite, Jésus embrasse les enfants et il les bénit en posant les mains sur leur tête.

Commentaire

Pour la Vie!

Texte ultraconnu… mais rempli de surprises!
1re surprise: le mot unir fait allusion, dans son premier sens, à mettre ensemble sous le joug pour faire un travail commun, soit tirer une charge ou une charrue. Riche image de la vie de couple (!!) …
2e surprise: la question posée et la réponse donnée: est-il permis à l'homme de répudier sa femme? Seul le mâle semble concerné. Mais la réponse de Jésus en finale de ce texte n'épargne ni la responsabilité de l'homme ni celle de la femme dans les cas d’adultères. Jésus propose une réciprocité. Nouvelle image de la relation de couple.
3e surprise: l'exigence forte de Jésus de faire route ensemble ne manque pas de réalisme. En parlant du mariage, il envisage que tout n'aille pas forcément toujours bien et que le risque de l'adultère doive être pris en compte. Image réaliste de la vie de couple.
4e surprise: il n'y a aucune condamnation exprimée. Des constats et une exigence: tirer à la même corde. C'est sans doute la seule voie possible pour durer… pour la (v)Vie. Quelle image voulons-nous façonner à notre tour?
Avec le mariage viennent les enfants! Jésus a aussi une parole les concernant.
On lui amène des enfants pour qu’il les protège en les touchant. Telle est la demande, un zeste de superstition. Les disciples ne sont pas d'accord … Mais une fois encore, Jésus va détourner la demande en y répondant.
D'abord en prenant les enfants comme une parabole de l'entrée dans le royaume de Dieu. Confiance faite à Dieu comme un enfant fait confiance à l'adulte, avec simplicité et vérité. Manière enfantine de vivre le temps, ou plutôt l'instant donné. C'est le propre de l'adulte d'évaluer les risques et les chances dans l'avenir d'une décision prise aujourd'hui.
L'enfant, lui, se lance. Jésus aussi!
Il prend les enfants, leur témoigne de l'affection et les bénit.
Nous sommes en plein dans la relation, exprimée par l'embrassade des enfants. Nous ne sommes plus dans la garantie d'un avenir sans histoire, mais dans une parole qui dit la présence de Dieu dans la vie de l'enfant, quelles que soient les joies et les souffrances qu'il traversera.
Cela ne concerne-t-il vraiment que les enfants?

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant, notre Père du ciel,
toi qui procures un foyer aux isolés,
nous recommandons nos familles à tes soins:
Déracine, nous t’en supplions, la rancune,
la vanité et la confiance orgueilleuse dans les biens.
Fais-y fleurir la foi, la vertu, la connaissance,
la maîtrise de soi, la ténacité et la piété.
Attache l’un à l’autre par des liens d’affection constante
ceux qui, dans le mariage, sont devenus une seule chair.
Ramène le cœur des parents vers leurs enfants
et celui des enfants vers leurs parents.
Inspire en nous une affection fraternelle durable
qui nous unisse dans la charité.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 23-04 (du recueil Alléluia)

Christ bien aimé, Seigneur Jésus