vendredi 18 août 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 74 (73), 16-23

Il n’y a plus de prophètes !

 
16
À toi le jour, à toi la nuit,
 
 
toi qui ajustas le soleil et les astres !
 
17
C’est toi qui fixas les bords de la terre ;
 
 
l’hiver et l’été, c’est toi qui les formas.

 
18
Rappelle-toi : l’ennemi a méprisé ton nom,
 
 
un peuple de fous a blasphémé le Seigneur.
 
19
Ne laisse pas la Bête égorger ta Tourterelle,
 
 
n’oublie pas sans fin la vie de tes pauvres.

 
20
Regarde vers l’Alliance : la guerre est partout ;
 
 
on se cache dans les cavernes du pays.
 
21
Que l’opprimé échappe à la honte,
 
 
que le pauvre et le malheureux chantent ton nom !

 
22
Lève-toi, Dieu, défends ta cause !
 
 
Rappelle-toi ces fous qui blasphèment tout le jour.
 
23
N’oublie pas le vacarme que font tes ennemis,
 
 
la clameur de l’ennemi, qui monte sans fin.

Lectures du jour


Genèse, Chap. 47, v. 1-6

1
 Joseph va donc prévenir le roi d'Égypte. Il lui dit: "Mon père et mes frères sont arrivés de Canaan avec leurs moutons, leurs chèvres, leurs bœufs, et tout ce qu'ils possèdent. Ils sont actuellement dans la région de Gochen."
2
 Ensuite, Joseph prend cinq de ses frères et il les présente au roi d'Égypte.
3
 Le roi leur dit: "Quel est votre métier?" Ils répondent: "Notre roi, nous élevons des moutons et des chèvres, comme nos ancêtres le faisaient.
4
 En Canaan, la famine est si grande qu'il n'y a plus d'herbe pour nos troupeaux. Nous sommes venus pour habiter ici. Permets-nous de nous installer dans la région de Gochen."
5
 Le roi d'Égypte dit à Joseph: "Ton père et tes frères sont venus auprès de toi.
6
 Mon pays est à ta disposition. Installe-les dans le meilleur endroit. Ils peuvent aller dans la région de Gochen. Et si tu trouves parmi eux des hommes capables, nomme-les responsables de mes troupeaux."

Commentaire

En fin (enfin !), la générosité

Le verbe donner revient comme un leitmotiv dans ce happy end de la saga de Joseph et ses frères. Le Pharaon se montre d’une grande générosité face à ces migrants économiques et les installe sur des terres assez bonnes mais insuffisamment utilisées. La générosité peut s’accompagner – pourquoi pas ? – d’un calcul gagnant-gagnant. Joseph enregistre leur propriété et pourvoit à leurs besoins.

La générosité en fin de cette histoire… alors que tout avait si mal commencé.
Souvenons-nous : au début de cette saga, il y a bien peu de générosité, mais plutôt du chacun pour soi, les rivalités, la concurrence, les jalousies, les prises de pouvoir !
Joseph lui-même n’est pas qu’une victime, avec ses rêves de domination sur ses frères … Jacob n’est pas pleinement innocent non plus, lui qui suscite la jalousie entre ses fils en ayant ostensiblement un préféré. Et les frères qui choisissent la voie de la violence cynique en vendant Joseph, prévoyant qu’il finira esclave en Egypte ?
On ne peut imaginer pire scénario de famille à jamais divisée !

La fin aussi aurait été différente si Joseph avait choisi la voie facile de la vengeance. Ses frères étant à sa merci, il aurait pu leur faire « payer » ce qu’ils lui avaient fait. Chacun aurait alors fini ses jours dans la solitude, la tristesse, les rancunes…
Mais Joseph « ne fait pas payer », il donne !
Cette générosité permet à la famille de se reconstruire sur de nouvelles bases : plus de concurrence et de jalousie. Mais communion où chacun a sa place !

Sujets de prière

Oraison

Dieu d’amour,
qui fais briller ton soleil
sur les méchants et sur les bons,
et qui fais pleuvoir
sur les justes et les injustes,
anime-nous de ton Esprit
de tendresse et de générosité;
donne-nous, lorsque nos coupes débordent,
de savoir partager notre bonheur avec nos frères,
au nom de Jésus-Christ, notre Sauveur.

Cantique 41-18 (du recueil Alléluia)

O peuples, louez