mardi 17 septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 48 (47)

Dans la ville de notre Dieu

 
2
Il est grand, le Seigneur, hautement loué, †
 
 
   dans la ville de notre Dieu, *
 
3
sa sainte montagne, altière et belle,
 
 
   joie de toute la terre.

 
 
La montagne de Sion, c’est le pôle du monde,
 
 
   la cité du grand roi ; *
 
4
Dieu se révèle, en ses palais,
 
 
   vraie citadelle.

 
5
Voici que des rois s’étaient ligués,
 
 
   ils avançaient tous ensemble ; *
 
6
ils ont vu, et soudain stupéfaits,
 
 
   pris de panique, ils ont fui.

 
7
Et voilà qu’un tremblement les saisit :
 
 
   douleurs de femme qui accouche ; *
 
8
un vent qui souffle du désert
 
 
   a brisé les vaisseaux de Tarsis.

 
9
Nous l’avions entendu, nous l’avons vu
 
 
   dans la ville du Seigneur, Dieu de l’univers, *
 
 
dans la ville de Dieu, notre Dieu,
 
 
   qui l’affermira pour toujours.

 
10
Dieu, nous revivons ton amour
 
 
   au milieu de ton temple. *
 
11
Ta louange, comme ton nom,
 
 
   couvre l’étendue de la terre.

 
 
Ta main droite qui donne la victoire
 
12
   réjouit la montagne de Sion ; *
 
 
les villes de Juda exultent
 
 
   devant tes jugements.

 
13
Longez les remparts de Sion,
 
 
   comptez ses tours ; *
 
14
que vos cœurs s’éprennent de ses murs :
 
 
   contemplez ses palais.

 
 
Et vous direz aux âges qui viendront :
 
15
   « Ce Dieu est notre Dieu, *
 
 
pour toujours et à jamais,
 
 
   notre guide pour les siècles. »

Lectures du jour


Michée, Chap. 4, v. 1-5

1
 "Un jour, dans l'avenir, la montagne du temple du Seigneur sera sûrement la plus haute des montagnes, elle s'élèvera au-dessus des collines. Alors des peuples viendront vers elle.
2
 Beaucoup de gens d'autres pays se mettront en route. Ils diront: "Venez, montons à la montagne du Seigneur, au temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ce qu'il veut de nous, et nous suivrons le chemin qu'il nous montre. En effet, l'enseignement du Seigneur vient de Sion. Oui, sa parole nous arrive de Jérusalem."
3
 Il rendra son jugement entre des peuples nombreux, il sera un arbitre pour des peuples puissants et éloignés. Avec leurs épées, ils fabriqueront des socs de charrue, avec leurs lances, ils feront des faucilles. Un pays n'attaquera plus un autre pays, les hommes ne s'entraîneront plus pour la guerre.
4
 Chacun cultivera tranquillement sa vigne ou son figuier, et personne ne viendra le déranger." Voilà ce que le Seigneur de l'univers affirme.
5
 Dans tous les autres peuples, chacun obéit à ses dieux. Nous, nous obéissons au Seigneur, notre Dieu pour toujours.

Commentaire

Enthousiasme

Surprise à l'entrée de ce nouveau chapitre : la concordance est quasi parfaite entre notre texte et Esaïe 2,2-5. Qui a copié qui ? Toutes les hypothèses ont été émises. Voici la plus vraisemblable: Michée et Esaïe ne se sont pas copiés, mais ils ont tous deux cité un même texte, plus ancien, un texte liturgique. Ce serait un « Cantique de Sion », qu'on chantait depuis longtemps pour évoquer l’élection de David et de sa lignée, le temple, Jérusalem « ville de la paix ». Pas étonnant que les deux prophètes soient tombés sur le même. Ils connaissaient bien la liturgie du temple, ils croyaient à l'élection de Sion. Ils voulaient l'annoncer, même si tous les deux voyaient le contraire se passer sous leurs yeux : leurs compatriotes bafouent cette élection.
Il y a la vérité historique, avec ses drames et ses horreurs, et la vérité liturgique, avec ses promesses et ses certitudes. Il ne faut pas comparer les deux vérités, elles sont presque toujours incompatibles. Il faut les comparer à un troisième terme : notre propre comportement. Notre conduite est-elle dictée par la situation historique ? Elle mérite avertissements et critiques. Est-elle dictée par notre espérance ? Elle devient signe de ce qui surviendra malgré tout un jour : la grâce, le pardon de Dieu, la paix et la justice parmi les hommes. Et la délivrance est vraiment au bout de l'épreuve.

Sujets de prière

Oraison

Dans ton royaume, Dieu éternel,
la seule épée tirée est celle de la justice,
la seule force manifestée est celle de l’amour.
Répands abondamment, nous t’en prions,
ton Esprit sur tous les peuples,
pour qu’en enfants du même Père,
ils soient rassemblés
sous la bannière du Prince de la paix.
A lui la puissance et la gloire
pour les siècles des siècles.

Cantique 13-01(du recueil Alléluia)

Il sera juge entre les peuples