Mardi 17 Octobre 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 104 (103), 13-23

Quelle profusion dans tes œuvres !

 
13
De tes demeures tu abreuves les montagnes,
 
 
et la terre se rassasie du fruit de tes œuvres ;
 
14
tu fais pousser les prairies pour les troupeaux,
 
 
et les champs pour l’homme qui travaille.

 
 
De la terre il tire son pain :
 
15
le vin qui réjouit le cœur de l’homme,
 
 
l’huile qui adoucit son visage,
 
 
et le pain qui fortifie le cœur de l’homme.

 
16
Les arbres du Seigneur se rassasient,
 
 
les cèdres qu’il a plantés au Liban ;
 
17
c’est là que vient nicher le passereau,
 
 
et la cigogne a sa maison dans les cyprès ;
 
18
aux chamois, les hautes montagnes,
 
 
aux marmottes, l’abri des rochers.

 
19
Tu fis la lune qui marque les temps
 
 
et le soleil qui connaît l’heure de son coucher.
 
20
Tu fais descendre les ténèbres, la nuit vient :
 
 
les animaux dans la forêt s’éveillent ;
 
21
le lionceau rugit vers sa proie,
 
 
il réclame à Dieu sa nourriture.

 
22
Quand paraît le soleil, ils se retirent :
 
 
chacun gagne son repaire.
 
23
L’homme sort pour son ouvrage,
 
 
pour son travail, jusqu’au soir.

 
          ~

Lectures du jour

Commentaire

Prolonger l’œuvre du Christ

La foi chrétienne confesse que le salut offert par Jésus-Christ réside dans sa parole et dans l’événement de la Croix et de Pâques. Il n’y a donc rien à y ajouter. Mais, avec l’envoi en mission de 70 disciples en plus des 12 pour aller proclamer la venue du règne de Dieu, Jésus envisage et organise la suite.
Rien ne manque à l’œuvre du Christ. Pourtant, les croyants ne vont pas simplement se reposer sur cet achèvement, mais sont invités à prolonger l’œuvre du Christ, à travers les siècles. Cela sous-entend que sans être le Fils unique de Dieu, les chrétiens, bien que faillibles, sont investis de la même mission que Jésus.
La première page du livre de l’histoire de l’Eglise est ouverte. Après 20 siècles, sa lecture, avec ses multiples chapitres ténébreux – quand ils ne sont pas carrément en porte-à-faux avec l’esprit du Christ – ne peut que nous laisser perplexes sur la manière dont les ouvriers du Christ prolongent son œuvre ! Le dérapage commence lorsque les disciples (étymologiquement les élèves) qualifiés d’«ouvriers» par Jésus s’autoproclament «dignitaires» !
Dans les multiples dérapages des hommes et des femmes qui prolongent l’œuvre du Christ, il y a un antidérapant efficace pour nous empêcher de partir complètement à la dérive, à savoir que l’œuvre achevée par le Christ demeure intacte et efficace et qu’il est toujours possible de revenir à cette source pour corriger le tir.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu, notre Père céleste,
qui as signalé ton grand amour
en envoyant ton Fils unique dans le monde
pour que tous aient la vie par lui,
répands ton Saint-Esprit sur ton Eglise
afin que, selon l’ordre qu’elle a reçu de lui,
elle prêche l’Evangile à toute créature.
Envoie, nous t’en prions,
des ouvriers dans ta moisson
pour que vienne bientôt le temps
où tu rassembleras tous tes élus
dans le Royaume de ton Fils,
Jésus-Christ, notre unique Sauveur.

Cantique 36-04 (du recueil Alléluia)

Dieu fait de nous