jeudi 17 mai 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi de la septième semaine

Complément

Psaume

Psaume 118 (117), 15-29

Le jour que le Seigneur a fait

 
15
Clameurs de joie et de victoire *
 
 
sous les tentes des justes :
 
 
« Le bras du Seigneur est fort,
 
16
 le bras du Seigneur se lève, *
 
 
le bras du Seigneur est fort ! »

 
17
Non, je ne mourrai pas, je vivrai
 
 
pour annoncer les actions du Seigneur :
 
18
il m’a frappé, le Seigneur, il m’a frappé,
 
 
mais sans me livrer à la mort.

 
          ~

 
19
Ouvrez-moi les portes de justice :
 
 
j’entrerai, je rendrai grâce au Seigneur.
 
20
« C’est ici la porte du Seigneur :
 
 
qu’ils entrent, les justes ! »
 
21
Je te rends grâce car tu m’as exaucé :
 
 
tu es pour moi le salut.

 
22
La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
 
 
est devenue la pierre d’angle :
 
23
c’est là l’œuvre du Seigneur,
 
 
la merveille devant nos yeux.
 
24
Voici le jour que fit le Seigneur,
 
 
qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !

 
          ~

 
25
Donne, Seigneur, donne le salut !
 
 
Donne, Seigneur, donne la victoire !

 
26
Béni soit au nom du Seigneur
 
 
   celui qui vient ! *
 
 
De la maison du Seigneur,
 
 
   nous vous bénissons !

 
27
Dieu, le Seigneur, nous illumine. *
 
 
Rameaux en main, formez vos cortèges
 
 
 jusqu’auprès de l’autel.

 
28
Tu es mon Dieu, je te rends grâce, *
 
 
mon Dieu, je t’exalte !

 
          ~

 
29
Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
 
 
   Éternel est son amour !

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 17, v. 1-11

1
Après que Jésus a dit cela, il lève les yeux vers le ciel et il prie : " Père, le moment est arrivé. Donne de la gloire à ton Fils, pour que ton Fils te donne de la gloire.
2
Tu lui as donné le pouvoir sur tous les êtres humains. Alors il donnera la vie pour toujours à tous ceux que tu lui as donnés.
3
Et la vie pour toujours, c'est te connaître, toi, le seul vrai Dieu, et connaître celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.
4
Je t'ai donné de la gloire sur la terre et j'ai fini tout ce que tu m'as donné à faire. 05 Maintenant, Père, donne-moi cette gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde existe.
6
J'ai fait connaître ton nom aux hommes. Tu les as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont obéi à ta parole.
7
Maintenant, tout ce que tu m'as donné, ils savent que cela vient de toi.
8
En effet, je leur ai donné les paroles que tu m'as données. Ils les ont reçues, ils savent vraiment que je suis venu de toi et ils croient que tu m'as envoyé.
9
Moi, je prie pour eux. Je ne prie pas pour le monde, mais je prie pour ceux que tu m'as donnés. Oui, ils sont à toi.
10
Tout ce qui est à moi est à toi. De même, tout ce qui est à toi est à moi, et ma gloire apparaît en eux.
11
Maintenant, je ne suis plus dans le monde, mais eux, ils sont dans le monde. Et moi, je vais auprès de toi. Père saint, garde-les par la force de ton nom, le nom que tu m'as donné. Ainsi, ils seront un, comme toi et moi, nous sommes un.

Commentaire

Glorifier … Prier … la force des mots

Gloire !
Dans la langue de Jésus et de son peuple, ce mot porte aussi les sens de « poids », « valeur », « majesté ». Dans la langue du Nouveau Testament, le grec, il signifie « opinion », « jugement », « décision ». Il y a de tous ces ingrédients dans ce mot « gloire », si chantant, si éclatant – en latin comme en français.
Le chanter ou le prier, c’est former un double vœu : Que le Père donne au Fils la place, la juste place qui est la sienne auprès de lui – qu’il le glorifie ! Qu’il le glorifie comme nous avons vu le Fils le faire, lui qui a voulu que la volonté du Père passe avant la sienne, disant de lui fidèlement ce qu’il avait entendu, apprenant aux siens la proximité nouvelle avec un Dieu qu’on ose désormais appeler « Papa », Dieu d’amour et de force, d’exigence et de pardon ! Que ce qui se passe dans le ciel se produise aussi dans nos cœurs chaque jour : que nous le laissions prendre toujours plus la première place dans la fabrique intérieure de nos critères et valeurs applicables en toute chose !
Il y a un concentré de « vie éternelle » dans ces mots de Jésus – gloire, glorifié – et l’acclamation liturgique qui les actualise « Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit ! ».

« Je te prie pour eux » …
Comment puis-je faire partie de ceux que Dieu donne à Jésus, de ceux pour qui Jésus prie ? Le Christ précise ce qui fait que ces « eux » sont « les siens » : c’est que « ils ont véritablement connu que je suis sorti de toi, Père, et ils ont cru que tu m’as envoyé ». Etre des « eux », c’est croire. Croire que Christ est Fils, porte-parole, porte-amour de Dieu. C’est la foi qui est signe d’appartenance au Christ, à Dieu. D’autant plus, nous ne pouvons juger de la foi de quelqu’un d’autre, ni décider qui est croyant ou non, qui croit « juste » ou « faux ».
Le seul but auquel nous puissions tendre, c’est de faire de notre foi un moteur de vie au plus vrai, au plus profond, au plus joyeux aussi ! … – les convictions rendent trop souvent revêches … Jésus disait bien : « Ces paroles, je les dis pour qu’ils aient en eux ma joie en plénitude ».

Sujets de prière

Oraison

Seigneur, toi qui restaures la nature en lui donnant sa pleine dignité,
garde dans ta grâce et ta bénédiction
ceux que tu as recréés par une nouvelle naissance,
avec le Christ, notre Seigneur.

Cantique 47-18 (du recueil Alléluia)

Seigneur, c'est toi notre secours