samedi 17 juin 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 119 (118), 1-8

De quel amour j’aime ta loi !

 
1
Heureux les hommes intègres dans leurs voies
 
 
 qui marchent suivant la loi du Seigneur !
 
2
Heureux ceux qui gardent ses exigences,
 
 
 ils le cherchent de tout cœur !
 
3
Jamais ils ne commettent d’injustice,
 
 
 ils marchent dans ses voies.
 
4
Toi, tu promulgues des préceptes
 
 
 à observer entièrement.
 
5
Puissent mes voies s’affermir
 
 
 à observer tes commandements !
 
6
Ainsi je ne serai pas humilié
 
 
 quand je contemple tes volontés.
 
7
D’un cœur droit, je pourrai te rendre grâce,
 
 
 instruit de tes justes décisions.
 
8
Tes commandements, je les observe :
 
 
 ne m’abandonne pas entièrement.

Lectures du jour


Genèse, Chap. 3, v. 17-24

17
 Puis le Seigneur dit à l'homme: "Tu as écouté ta femme et tu as mangé le fruit que je t'avais interdit de manger. À cause de toi je maudis le sol. Tu devras te fatigue tous les jours de ta vie pour tirer ta nourriture de la terre.
18
 Le sol produira pour toi des plantes épineuses de toutes sortes. Tu devras manger ce qui pousse dans les champs.
19
 Tu gagneras ta nourriture en transpirant beaucoup, jusqu'à ta mort. À ce moment-là, tu retourneras dans la terre d'où tu viens. Oui, tu es fait de poussière et tu retourneras à la poussière."
20
 L'homme, Adam, donne à sa femme le nom d'Ève, c'est-à-dire "la Vivante". En effet, elle est la mère de tous les vivants.
21
 Le Seigneur Dieu fait des vêtements en peau d'animal pour l'homme et la femme, et il les habille de cette façon.
22
 Le Seigneur Dieu se dit: "Eh bien, l'homme est devenu comme un dieu: il connaît ce qui est bien ou mal. Maintenant, il ne faut pas qu'il prenne aussi les fruits de l'arbre de la vie. S'il en mangeait, il vivrait pour toujours."
23
 Alors le Seigneur Dieu chasse l'homme du jardin d'Éden et il l'envoie cultiver la terre qui a servi à le faire.
24
 Après que le Seigneur a chassé l'homme, il place des chérubins à l'est du jardin d'Éden. Avec une épée de feu qui tourne dans tous les sens, les chérubins gardent l'entrée du chemin qui conduit à l'arbre de la vie.

Commentaire

Du mal viennent les maux.

Tu as mal fait, dit Dieu au serpent, je te maudis. Se tournant vers l’homme, Dieu prononce : Par ta faute, le sol sera maudit. Et toi, la femme, tu seras l’éternelle ennemie du serpent, tu l’écraseras, mais il te mordra.
Leur dialogue voué à la perdition est suggéré par des tableaux de la Renaissance de manière stupéfiante : le serpent se termine par un corps de femme… La femme, assimilée au serpent, écrasée comme lui ! La suite du récit confirme ce destin : « Tu enfanteras dans la douleur »… Et, qui plus est : tu ne seras plus l’égale de ton homme ; tu désireras rester à sa hauteur mais il te dominera.
Au fil des siècles, la femme paiera chèrement leur faute collective que Dieu reproche pourtant à l’homme. Lui dont l’avenir sera parsemé de chardons et d’épines, lui dont le travail devra être acharné pour assurer sa subsistance. Et sa fin inéluctable : retourner au creux de cette terre dont il vient, car il n’est que poussière.

Mais soudain, juste là, au milieu de ce désastre énoncé par Dieu, une parole surgit, celle de l’homme !
Il veut donner un nom à sa femme, pour proclamer leur espérance et leur dignité : Ton nom sera « Eve », lui dit-il, car « la Vivante » tu seras. Oui, ma femme, mère de tous les vivants…

C’en est assez, dit Dieu. Qu’ils quittent maintenant ce jardin avant d’attraper la vie éternelle ! Ils en ont fait leur malheur : qu’ils n’y reviennent plus jamais !

Sujets de prière

Oraison

Exauce les prières de nos cœurs, Seigneur,
et guide les pas de tes serviteurs
sur la voie du Salut,
pour que, dans les incertitudes de cette vie,
ils te retrouvent toujours prêt à les secourir.
Par Jésus le Christ, notre Seigneur.

Cantique 48-01 (du recueil Alléluia)

Il est pour le fidèle