mardi 17 avril 2018

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mardi de la troisième semaine

Complément

Psaume

Psaume 32 (31)

Tu as enlevé ma faute

 
1
Heureux l’homme dont la faute est enlevée, *
 
 
et le péché remis !
 
2
Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense, *
 
 
dont l’esprit est sans fraude !

 
          ~

 
3
Je me taisais et mes forces s’épuisaient
 
 
   à gémir tout le jour : †
 
4
ta main, le jour et la nuit,
 
 
   pesait sur moi ; *
 
 
ma vigueur se desséchait
 
 
   comme l’herbe en été.

 
5
Je t’ai fait connaître ma faute,
 
 
   je n’ai pas caché mes torts. †
 
 
J’ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
 
 
   en confessant mes péchés. » *
 
 
Et toi, tu as enlevé
 
 
   l’offense de ma faute.

 
6
Ainsi chacun des tiens te priera
 
 
   aux heures décisives ; *
 
 
même les eaux qui débordent
 
 
   ne peuvent l’atteindre.

 
7
Tu es un refuge pour moi,
 
 
   mon abri dans la détresse ; *
 
 
de chants de délivrance,
 
 
   tu m’as entouré.

 
          ~

 
8
« Je vais t’instruire, te montrer la route à suivre, *
 
 
   te conseiller, veiller sur toi.

 
9
N’imite pas les mules et les chevaux
 
 
   qui ne comprennent pas, †
 
 
qu’il faut mater par la bride et le mors, *
 
 
   et rien ne t’arrivera. »

 
10
Pour le méchant, douleurs sans nombre ; *
 
 
mais l’amour du Seigneur entourera
 
 
   ceux qui comptent sur lui.

 
11
Que le Seigneur soit votre joie !
 
 
   Exultez, hommes justes ! *
 
 
Hommes droits, chantez votre allégresse !

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 3, v. 16-21

16
Oui, Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique. Ainsi, tous ceux qui croient en lui ne se perdront pas loin de Dieu, mais ils vivront avec lui pour toujours.
17
En effet, Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais il l'a envoyé pour qu'il sauve le monde.
18
Celui qui croit au Fils n'est pas condamné. Mais celui qui ne croit pas, celui-là est déjà condamné parce qu'il n'a pas cru au Fils unique de Dieu.
19
Et voici comment on est condamné : la lumière est venue dans le monde, mais les gens ont préféré la nuit à la lumière parce qu'ils font le mal.
20
Tous ceux qui font le mal détestent la lumière et ils ne vont pas vers la lumière. En effet, ils ont peur qu'on découvre leurs mauvaises actions.
21
Mais ceux qui font la volonté de Dieu vont vers la lumière. Ainsi, on voit clairement ce qu'ils font, on voit qu'ils obéissent à Dieu. "

Commentaire

Oser la confiance

Il a aimé le monde. Il a envoyé son Fils, non pour juger mais pour sauver. Encore une parole qui peut déstabiliser Nicodème. Lui qui craint d’être jugé par ses coreligionnaires. Lui, fin connaisseur de la loi et des observances. Lui, tellement habitué à juger les autres. Or Jésus lui affirme qu’il n’est pas là pour juger. On pourrait penser qu’il a dû recevoir cette parole en pleine figure. A lui qui réduit le tout à l’obéissance, Jésus dit qu’il s’agit d’une histoire d’amour pour le monde, et non d’un ciel à gagner avec son propre effort. À lui encore, trop habitué à faire la distinction entre ceux qui observent et ceux qui n’observent pas la loi, Jésus parle de croire ou ne pas croire.

Le jugement est appelé sur le manque de foi, non sur la désobéissance. Et, comme nous le lisions hier, c’est à nouveau tout le système du pharisien qui entre en crise. Une seule chose lui reste. S’ouvrir à la foi. Quand les schémas entrent en crise, c’est la foi qui éclaire et pilote.
Jésus ramène le jugement à l’instant présent : « Qui ne croit pas est déjà jugé. » Le salut n’est pas seulement à perdre ou à gagner dans l’au-delà. Il est maintenant dans ton adhésion au nom du Fils unique de Dieu. Le salut n’est pas (seulement) dans la banque des bonnes actions réalisées. Il est maintenant dans cet acte de confiance en ce Dieu qui aime le monde.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de miséricorde,
tu as édifié ton Eglise
sur le fondement des apôtres et des prophètes,
Jésus étant lui-même la pierre angulaire;
donne-nous de trouver dans leur témoignage
la cohésion et l’unité
qui fasse de nous un temple saint à ta gloire,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 45-24 (du recueil Alléluia)

La grâce est joie