lundi 17 août 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 50 (49), 1-15

Offre à Dieu le sacrifice d’action de grâce

 
1
Le Dieu des dieux, le Seigneur,
 
 
   parle et convoque la terre *
 
 
du soleil levant
 
 
   jusqu’au soleil couchant.

 
2
De Sion, belle entre toutes,
 
 
   Dieu resplendit. *
 
3
Qu’il vienne, notre Dieu,
 
 
   qu’il rompe son silence !

 
 
Devant lui, un feu qui dévore ;
 
 
autour de lui, éclate un ouragan.
 
4
Il convoque les hauteurs des cieux
 
 
et la terre au jugement de son peuple :

 
5
« Assemblez, devant moi, mes fidèles,
 
 
eux qui scellent d’un sacrifice mon alliance. »
 
6
Et les cieux proclament sa justice :
 
 
oui, le juge c’est Dieu !

 
          ~

 
7
« Écoute, mon peuple, je parle ; †
 
 
Israël, je te prends à témoin. *
 
 
Moi, Dieu, je suis ton Dieu !

 
8
« Je ne t’accuse pas pour tes sacrifices ;
 
 
tes holocaustes sont toujours devant moi.
 
9
Je ne prendrai pas un seul taureau de ton domaine,
 
 
pas un bélier de tes enclos.

 
10
« Tout le gibier des forêts m’appartient
 
 
et le bétail des hauts pâturages.
 
11
Je connais tous les oiseaux des montagnes ;
 
 
les bêtes des champs sont à moi.

 
12
« Si j’ai faim, irai-je te le dire ?
 
 
Le monde et sa richesse m’appartiennent.
 
13
Vais-je manger la chair des taureaux
 
 
et boire le sang des béliers ?

 
14
« Offre à Dieu le sacrifice d’action de grâce,
 
 
accomplis tes vœux envers le Très-Haut.
 
15
Invoque-moi au jour de détresse :
 
 
je te délivrerai, et tu me rendras gloire. »

 
          ~

Lectures du jour


Évangile selon Marc, Chap. 9, v. 38-50

38
Jean dit à Jésus : " Maître, nous avons vu quelqu'un qui chasse les esprits mauvais en ton nom. Nous avons voulu l'empêcher de le faire, parce qu'il n'est pas avec nous. "
39
Jésus lui dit : " Ne l'empêchez pas. En effet, si quelqu'un fait un miracle en mon nom, il ne peut pas dire du mal de moi tout de suite après.
40
Celui qui n'est pas contre nous, est pour nous
41
Je vous le dis, c'est la vérité : si une personne vous donne à boire un verre d'eau parce que vous appartenez au Christ, elle recevra sa récompense. "
42
"  Supposons ceci : quelqu'un fait tomber dans le péché l'un de ces petits qui croient en moi. Eh bien, il vaut mieux qu'on attache une grosse pierre au cou de cette personne, et qu'on la jette dans la mer.
43
Si ta main te fait tomber dans le péché, coupe-la. En effet, pour toi, il vaut mieux entrer dans la vraie vie avec une seule main. C'est mieux que de garder tes deux mains, et d'aller dans le lieu de souffrance, là où la souffrance brûle toujours comme un feu.
44
.
45
Si ton pied te fait tomber dans le péché, coupe-le. Pour toi, il vaut mieux entrer dans la vraie vie avec un seul pied. C'est mieux que de garder les deux pieds, et d'être jeté dans le lieu de souffrance.
46
.
47
47 Si ton œil te fait tomber dans le péché, arrache-le. Pour toi, il vaut mieux entrer dans le Royaume de Dieu avec un seul œil. C'est mieux que de garder les deux yeux, et d'être jeté dans le lieu de souffrance
48
Là, les vers ne meurent pas et la souffrance brûle toujours comme un feu.
49
Tout le monde passera par le feu de la souffrance et recevra du sel pour devenir pur.
50
Le sel est une bonne chose. Mais quand le sel perd son goût, comment lui rendre son bon goût ? Ayez du sel en vous-mêmes et vivez en paix les uns avec les autres. "

Commentaire

Feu et sel, exclusion et protection …

Une des questions importantes qui se posaient à la communauté primitive est celle de l'appartenance au cercle des premiers chrétiens. Dans les circonstances de l'époque, la question était d'autant plus importante que des oppositions, voire persécutions, n'étaient pas très lointaines.
Quelqu'un d'extérieur au cercle des disciples peut-il agir au nom de Jésus-Christ?
Nous sommes au cœur de la tentation de toute institution de définir elle-même et de limiter le cadre de son action. La réponse de Jésus ne se fait pas attendre: comment croyez-vous qu'il en serait capable s'il n'était pas animé du même esprit (Esprit) que nous? Et Jésus pousse encore un peu: vous avez vu des personnes guérir en mon nom, et même celui qui vous apporte un verre d'eau …
Après avoir ouvert la vision des disciples quant à qui fait ou non partie de leur cercle, Jésus rend compte de deux difficultés dans la vie communautaire.
La première concerne le risque encouru par les «faibles» – il faut sans doute entendre «les faibles dans la foi». La prétention à la vérité risque toujours d'exclure en particulier celles et ceux qui manquent de moyens de se défendre et de s'affirmer. Nous avons toujours à y être attentifs dans notre manière de témoigner.
La seconde difficulté est la conséquence logique de la première, puisque c'est la question de savoir ce qu'on fait de ceux qui provoquent la chute de petits. Les mesures sont radicales: amputation du membre concerné… Certes, le danger est écarté, mais le corps est du même coup amputé! Si cela vaut parfois mieux pour lui, ce geste ne doit jamais être fait sans réflexion approfondie. Mais combien la démarche doit être prudente, et gardée la sollicitude pour celui qu'on exclut.
Les problématiques que nous rencontrons ici sont encore soulignées par la double comparaison du feu qui détruit et du sel qui conserve. Mais Jésus, très clairement, termine par l'invitation à conserver le goût (de l'Evangile) et à vivre en paix (en évitant les situations qui provoquent l'exclusion).

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel et tout-puissant,
tu nous relèves et tu nous sauves
par la passion de Jésus-Christ.
Préserve-nous de perdre par notre faute
la grâce de ce salut;
achève en nous l’œuvre que tu as commencée
et garde-nous fidèles
au service de Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 62 (du recueil Alléluia)

En toi, mon Dieu…