lundi 16 septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 32 (31)

Tu as enlevé ma faute

 
1
Heureux l’homme dont la faute est enlevée, *
 
 
et le péché remis !
 
2
Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense, *
 
 
dont l’esprit est sans fraude !

 
          ~

 
3
Je me taisais et mes forces s’épuisaient
 
 
   à gémir tout le jour : †
 
4
ta main, le jour et la nuit,
 
 
   pesait sur moi ; *
 
 
ma vigueur se desséchait
 
 
   comme l’herbe en été.

 
5
Je t’ai fait connaître ma faute,
 
 
   je n’ai pas caché mes torts. †
 
 
J’ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
 
 
   en confessant mes péchés. » *
 
 
Et toi, tu as enlevé
 
 
   l’offense de ma faute.

 
6
Ainsi chacun des tiens te priera
 
 
   aux heures décisives ; *
 
 
même les eaux qui débordent
 
 
   ne peuvent l’atteindre.

 
7
Tu es un refuge pour moi,
 
 
   mon abri dans la détresse ; *
 
 
de chants de délivrance,
 
 
   tu m’as entouré.

 
          ~

 
8
« Je vais t’instruire, te montrer la route à suivre, *
 
 
   te conseiller, veiller sur toi.

 
9
N’imite pas les mules et les chevaux
 
 
   qui ne comprennent pas, †
 
 
qu’il faut mater par la bride et le mors, *
 
 
   et rien ne t’arrivera. »

 
10
Pour le méchant, douleurs sans nombre ; *
 
 
mais l’amour du Seigneur entourera
 
 
   ceux qui comptent sur lui.

 
11
Que le Seigneur soit votre joie !
 
 
   Exultez, hommes justes ! *
 
 
Hommes droits, chantez votre allégresse !

Lectures du jour


Michée, Chap. 2, v. 1-13

1
 Malheur à ceux qui, pendant la nuit, préparent de mauvais coups et projettent de faire du mal! Dès que le jour se lève, ils passent aux actes, quand ils en ont le pouvoir.
2
 S'ils ont envie des champs des autres, ils les saisissent. S'ils veulent leurs maisons, ils les prennent. Ils font violence à des hommes et à leurs familles, à des propriétaires et à ce qu'ils possèdent.
3
 C'est pourquoi le Seigneur dit: "Je prépare un malheur contre les gens de votre bande. Vous ne pourrez pas l'éviter, vous ne marcherez plus la tête haute. Oui, le temps qui vient est un temps de malheur."
4
 À ce moment-là, les gens feront sur vous cette chanson, ils chanteront ce chant de deuil: "On nous a tout pris. Notre peuple n'a plus de terres. Ceux qui nous pillent partagent nos champs entre eux. Pourquoi est-ce qu'ils nous prennent tout?"
5
 Eh bien, quand le peuple du Seigneur distribuera de nouveau les terres, personne parmi vous ne recevra de part.
6
 Certains bavardent en me disant: "Arrête tes bavardages. On ne doit pas bavarder pour dire que nous serons sûrement couverts de honte.
7
 Est-ce que le peuple d'Israël est maudit? Est-ce que le Seigneur manque de patience? Est-ce qu'il a l'habitude d'agir de cette façon?" Moi, je parle pour faire du bien à ceux qui mènent une vie droite.
8
 Mais à vous, le Seigneur dit: "Vous vous conduisez avec mon peuple comme des ennemis. À ceux qui reviennent de la guerre et qui avancent en toute sécurité, vous arrachez le vêtement de dessus.
9
 Les femmes de mon peuple, vous les chassez des maisons qu'elles aiment. A leurs enfants, vous arrachez pour toujours l'honneur que je leur ai donné.
10
 Levez-vous, partez! Ce n'est plus le moment de vous reposer! Votre pays est devenu impur à cause de vos péchés. C'est pourquoi vous souffrirez cruellement."
11
 Et il y a des gens qui bavardent et inventent des mensonges. Ils disent: "Vous allez boire du vin et de l'alcool." Et ces bavards annoncent encore:
12
 "Moi, le Seigneur, je veux rassembler toute la famille de Jacob. Oui, je veux réunir tous ceux du peuple d'Israël qui sont restés en vie. Je vais les regrouper comme des moutons dans leur enclos, comme un troupeau dans son pâturage. Ils formeront une foule bruyante.
13
 Celui qui ouvre le chemin marche à votre tête. Vous êtes libérés, vous passez la porte et vous sortez. C'est le Seigneur, votre roi, qui vous conduit."

Commentaire

« Ne délirez pas ! », disent-ils dans leur délire...

Ce chapitre est un dialogue entre Michée et de faux prophètes, à propos des inégalités sociales, de l'exploitation des pauvres par les riches, des soldats au front, qui manquent à la cité et dont profitent les exploiteurs. Michée commence son discours avec une grande violence. Il annonce aux riches qu'ils perdront tout pour avoir voulu trop. Survienne la guerre, les gros propriétaires seront trop occupés pour les défendre, et les pauvres n'auront guère envie de défendre ce qui n'est pas à eux. Toujours pareil aujourd'hui...
Les faux prophètes répondent en traitant Michée de délirant. Mais ce sont eux qui délirent, qui entrent en transe pour prophétiser. Michée, lui, n'a pas besoin d'alcool, ni de drogues. Il n'a besoin que d'ouvrir les yeux sur ce qui se passe dans les maisons, dans les rues, dans la société autour de lui. Et de rappeler la vérité fondamentale: la volonté du Seigneur est autre.
Entre le vrai et le faux (vrai et faux prophète, vraie et fausse cérémonie, vraie et fausse possession de la terre, vraie et fausse foi), il n'y a souvent que l'épaisseur d'un cheveu...
C'est toujours et encore vrai pour nous, appelés à avoir de bons yeux, et de bonnes oreilles. Sans quoi nous délirons aussi.

Sujets de prière

Oraison

Dieu sauveur,
en ramenant ton Fils Jésus-Christ à la vie,
tu l’as établi Seigneur et berger de ton peuple.
Par l’Esprit saint, fais‐nous la grâce
d’entendre sa voix et de le suivre d’un cœur joyeux.
Que rien ne nous ravisse de sa main,
aujourd’hui et pour les siècles des siècles.

Cantique 47B (du recueil Alléluia)

Chantez le Dieu saint !