jeudi 16 mars 2017

Temps

Temps du carême

Semaine

Jeudi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 16 (15)

Seigneur, mon partage

 
1
Garde-moi, mon Dieu :
 
 
j’ai fait de toi mon refuge.
 
2
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
 
 
Je n’ai pas d’autre bonheur que toi. »

 
3
Toutes les idoles du pays,
 
 
 ces dieux que j’aimais, †
 
 
ne cessent d’étendre leurs ravages, *
 
 
et l’on se rue à leur suite.
 
4
Je n’irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; *
 
 
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

 
5
Seigneur, mon partage et ma coupe :
 
 
de toi dépend mon sort.
 
6
La part qui me revient fait mes délices ;
 
 
j’ai même le plus bel héritage !

 
7
Je bénis le Seigneur qui me conseille :
 
 
même la nuit mon cœur m’avertit.
 
8
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
 
 
il est à ma droite : je suis inébranlable.

 
9
Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
 
 
ma chair elle-même repose en confiance :
 
10
tu ne peux m’abandonner à la mort
 
 
ni laisser ton ami voir la corruption.

 
11
Tu m’apprends le chemin de la vie : †
 
 
devant ta face, débordement de joie !
 
 
À ta droite, éternité de délices !

Lectures du jour


Livre de Jérémie, Chap. 8, v. 4-9

4
Tu leur diras : Voici ce que le Seigneur dit : "Quand quelqu'un tombe, il se relève, quand quelqu'un se trompe de chemin, il revient sur ses pas.
5
Mais le peuple de Jérusalem s'est trompé de chemin et il continue à se détourner de moi. Pourquoi ? Ces gens sont attachés aux faux dieux, ils refusent de revenir vers moi.
6
Je les ai écoutés avec attention : ce qu'ils disent n'a aucun sens. Personne ne regrette ses mauvaises actions. Personne ne se demande : Qu'est-ce que j'ai fait ? Tous se remettent à courir comme un cheval fou dans une bataille.
7
Même une cigogne dans le ciel connaît le moment où elle doit partir. La tourterelle, l'hirondelle et la grive, tous ces oiseaux savent quand ils doivent revenir. Mais mon peuple ne connaît pas les règles que j'ai établies." "
8
Vous dites : " Nous sommes des sages, c'est nous qui possédons la loi du Seigneur. " Mais comment pouvez-vous dire cela ? En effet, les spécialistes de la loi sont des menteurs qui tordent son sens.
9
Ces sages rejettent la parole du Seigneur. Alors, à quoi sert leur sagesse ? Ils sont couverts de honte. Ils ont peur, ils sont pris au piège.

Commentaire

La sagesse de l’homme : folie selon Dieu

Si le peuple de Jérusalem n’opère pas la conversion radicale que le Seigneur attend, c’est qu’il n’a pas perçu sa conduite comme fausse et radicalement infidèle. Autrement, aussi prestement que le coureur se relève de son faux pas, aussi certainement que le voyageur finit par revenir en arrière dès qu’il s’aperçoit de son erreur, Israël aurait engagé une démarche de conversion, de repentance et de réforme comme il a su le faire naguère.
Ce qui lui est reproché, c’est son entêtement conscient et concerté. Son attitude de déni qui ferme ses oreilles aux messages d’avertissement prophétique. Sa fuite en avant, obstinée et pathétique, pour tenter d’échapper aux conséquences de son infidélité.
Cette attitude de raidissement le rend plus bête que les bêtes – tout menu que soit leur cerveau, les oiseaux voyageurs grands et petits écoutent leur instinct quand vient le temps de migrer ou revenir. Les règles de l’Alliance devraient donner au peuple, aussi sûrement que l’instinct aux animaux, le cadre et les signaux spirituels propres à régir ses comportements, rendre aisés ses choix. Mais il n’en veut pas. Parce que ses dirigeants se prennent pour des sages. Et comme leur sagesse n’est plus fondée sur la Révélation initiale du Sinaï mais sur des interprétations marquées des désirs de l’homme naturel et des modes qu’ils se croient obligés de suivre pour être considérés des autres peuples, leurs repaires sont faussés et funeste le chemin qu’ils indiquent.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur,
dans notre montée à Jérusalem
et l’approche de Pâques,
guide-nous sur le chemin
et révèle-nous la profondeur de l’amour
dont tu nous aimes tous.
Que la joie de ton salut illumine
notre misère et nos peines,
et nous accorde d’être toujours davantage
consacrés à ton service,
par le Christ notre Seigneur.

 

Cantique 22-05 (du recueil Alléluia)

Dans ta Parole, ô Dieu