mercredi 16 mai 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi de la septième semaine

Complément

Psaume

Psaume 118 (117), 1-14

Le jour que le Seigneur a fait

 
1
Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! *
 
 
   Éternel est son amour !

 
2
Oui, que le dise Israël :
 
 
   Éternel est son amour ! †
 
3
Que le dise la maison d’Aaron :
 
 
   Éternel est son amour ! *
 
4
Qu’ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :
 
 
   Éternel est son amour !

 
          ~

 
5
Dans mon angoisse j’ai crié vers le Seigneur,
 
 
et lui m’a exaucé, mis au large.
 
6
Le Seigneur est pour moi, je ne crains pas ;
 
 
que pourrait un homme contre moi ?
 
7
Le Seigneur est avec moi pour me défendre,
 
 
et moi, je braverai mes ennemis.

 
8
Mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
 
 
   que de compter sur les hommes ; *
 
9
mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
 
 
   que de compter sur les puissants !

 
10
Toutes les nations m’ont encerclé :
 
 
au nom du Seigneur, je les détruis !
 
11
Elles m’ont cerné, encerclé :
 
 
au nom du Seigneur, je les détruis !
 
12
Elles m’ont cerné comme des guêpes : †
 
 
(– ce n’était qu’un feu de ronces –) *
 
 
au nom du Seigneur, je les détruis !

 
13
On m’a poussé, bousculé pour m’abattre ;
 
 
mais le Seigneur m’a défendu.
 
14
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
 
 
il est pour moi le salut.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 15, v. 18-27

18
Le monde vous déteste, mais vous devez le savoir, il m'a détesté avant vous.
19
Vous n'appartenez pas au monde. Sinon, le monde vous aimerait, parce que vous seriez à lui. Mais je vous ai choisis et tirés du monde, et vous n'appartenez pas au monde. C'est pourquoi le monde vous déteste.
20
Souvenez-vous de ce que je vous ai dit : "Le serviteur n'est pas plus important que son maître." Les gens m'ont fait souffrir et ils chercheront à vous faire souffrir aussi. Ils n'ont pas obéi à mes paroles, et ils n'obéiront pas non plus aux vôtres.
21
Ils vous feront tout cela à cause de moi, parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé.
22
Si je n'étais pas venu, si je ne leur avais pas parlé, ils n'auraient pas de péché. Mais maintenant, ils n'ont pas d'excuse pour leur péché.
23
Celui qui me déteste déteste aussi mon Père.
25
Dans leur loi, on lit : "Ils m'ont détesté sans raison." Ils nous détestent pour que cette parole se réalise.
26
Je vais vous envoyer de la part du Père celui qui va vous aider. C'est l'Esprit de vérité qui vient du Père. Quand il viendra, c'est lui qui sera mon témoin.
27
Et vous, vous serez mes témoins, parce que vous avez été avec moi depuis le début. "

Commentaire

Si le monde vous hait

La « haine » : quel gros mot ! Il ne faut pourtant pas le comprendre au pied de la lettre : c’est une manière de parler sémitique pour exprimer toutes les attitudes qui sont aux antipodes de l’amour, lequel prend en considération l’existence, la parole et le projet de l’autre, de l’Autre. La « haine » peut dès lors exprimer les divers degrés du refus de l’a(A)utre, sur une échelle qui va de l’indifférence au meurtre en passant par les violences physiques, psychiques, sociales, intellectuelles, etc…

C’est donc la haine que les disciples auront à endurer dans « le monde », lieu du mal, porteur de mépris et de souffrance – mais aussi d’écoute et d’espérance.
Jésus parle de ceux qui le persécutent et continueront à persécuter ceux qui croient en lui et diffuseront son message – mais aussi de ceux qui ont suivi sa parole et suivront celle des siens.
Il n’en veut à personne, mais constate, simplement.
Pourtant il condamne le péché qui consiste, pour ceux qui n’ont pas adhéré à lui, en la non reconnaissance du Père actif en la personne et les œuvres du Fils.
S’ils ne l’avaient pas vu et entendu, ils ne seraient pas responsables de ce péché, mais voilà …

Autant pour nous. Nous sommes de ceux qui, au travers des générations de la transmission chrétienne, l’ont « vu » et « entendu » … et n’en ont pas voulu. À nous de prendre nos responsabilités : mettre en actes la parole, la présence de Jésus en la portant plus loin dans la géographie et la diversité des cultures et des classes sociales. Au risque de la haine et à la chance de l’écoute.
D’aucuns iront proclamer leur foi sur la place publique et les espaces médiatiques et numériques. D’autres, plus discrètement, traduiront dans leur vie de tous les jours les fruits de la Parole de Dieu. Les uns et les autres déclencheront l’ironie, voire la détestation irrationnelle. Qu’ils ne s’étonnent ni ne craignent, mais avancent tête haute sur le chemin du Christ.

Sujets de prière

Oraison

Dieu qui es la vie de tes fidèles,
la gloire des humbles et le bonheur des justes,
entends notre supplication :
tes promesses ont éveillé notre soif,
que ta grâce vienne l’apaiser,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 49-14 (du recueil Alléluia)

Dieu trois fois saint