lundi 16 mai 2016

Temps

Pentecôte

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 105 (104), 1-15

Dieu fidèle à sa parole

 
1
Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
 
 
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;
 
2
chantez et jouez pour lui,
 
 
redites sans fin ses merveilles ;
 
3
glorifiez-vous de son nom très saint :
 
 
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !

 
4
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
 
 
recherchez sans trêve sa face ;
 
5
souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
 
 
de ses prodiges, des jugements qu’il prononça,
 
6
vous, la race d’Abraham son serviteur,
 
 
les fils de Jacob, qu’il a choisis.

 
7
Le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
 
 
ses jugements font loi pour l’univers.
 
8
Il s’est toujours souvenu de son alliance,
 
 
parole édictée pour mille générations :

 
9
promesse faite à Abraham,
 
 
garantie par serment à Isaac,
 
10
érigée en loi avec Jacob,
 
 
alliance éternelle pour Israël.
 
11
Il a dit : « Je vous donne le pays de Canaan,
 
 
ce sera votre part d’héritage. »

 
          ~

 
12
En ces temps-là, on pouvait les compter :
 
 
c’était une poignée d’immigrants ;
 
13
ils allaient de nation en nation,
 
 
d’un royaume vers un autre royaume.

 
14
Mais Dieu ne souffrait pas qu’on les opprime ;
 
 
à cause d’eux, il châtiait des rois :
 
15
« Ne touchez pas à qui m’est consacré,
 
 
ne maltraitez pas mes prophètes ! »

Lectures du jour


Actes des Apôtres, Chap. 2, v. 22-36

22
 "Frères israélites, écoutez ce que je vais dire: Dieu vous a montré qui était Jésus de Nazareth. En effet, au milieu de vous, Dieu a fait par Jésus des miracles, des choses extraordinaires et étonnantes, vous le savez bien.
23
 Cet homme, on vous l'a livré. Dieu savait cela d'avance, et l'avait décidé. Vous avez supprimé Jésus en le faisant clouer sur une croix par des gens qui ne connaissaient pas Dieu.
24
 Mais Dieu l'a relevé en le délivrant des douleurs de la mort. En effet, la mort n'avait pas le pouvoir de le garder.
25
 David a parlé de Jésus en disant: "Je voyais sans cesse le Seigneur devant moi. Oui, quand il est près de moi, je ne tombe pas.
26
 Alors mon cœur se réjouit et ma bouche chante de joie. Et même dans la tombe, mon corps reposera plein d'espérance.
27
 Non, tu ne m'abandonneras pas dans le monde des morts, tu ne laisseras pas ton ami fidèle pourrir dans la tombe.
28
 Tu m'as montré les chemins qui conduisent à la vie, tu me rempliras de joie par ta présence.""
29
 Pierre ajoute: "Frères, je peux vous le dire très clairement: notre ancêtre David est mort, on l'a enterré, et sa tombe est encore chez nous aujourd'hui.
30
 Mais David était prophète et il savait que Dieu lui avait fait ce serment: "Je mettrai un de tes enfants sur ton siège royal."
31
 "David avait prévu que le Christ allait se relever de la mort. En effet, il a dit: "Dieu ne l'abandonnera pas dans le monde des morts, et son corps ne pourrira pas dans la tombe."
32
 "Ce Jésus, Dieu l'a relevé de la mort, nous en sommes tous témoins.
33
 Dieu l'a fait monter jusqu'à sa droite, il a reçu du Père l'Esprit Saint promis et il nous l'a donné. Voilà ce que vous voyez et entendez maintenant.
34
 David n'est pas monté au ciel, et pourtant il a dit: "Le Seigneur déclare à mon Maître: viens t'asseoir à ma droite,
35
 je vais mettre tes ennemis sous tes pieds."
36
 "Tout le peuple d'Israël doit donc le savoir de façon très sûre: ce Jésus que vous avez cloué sur une croix, Dieu l'a fait Seigneur et Christ."

Commentaire

Hier et demain …

Pour Pierre et les apôtres, c’est bien la «fin du monde» qui a commencé avec l’avènement du Christ. Il reprend dans son discours de Pentecôte tous les thèmes «apocalyptiques» que nous trouvons dans les Ecritures. Mais pour les premiers chrétiens, c’est bien Jésus qui a inauguré la fin des temps, par sa venue dans le monde, son enseignement et surtout, sa victoire sur la mort et le désespoir.
Pour la première fois dans l’histoire du monde, l’inouï est proclamé : L’un de nous, un humain, a vaincu la mort ! L’angoisse ultime, celle de la fin de toutes choses et de la fin de ma vie – s’efface pour laisser place à une espérance.

Pour les premiers chrétiens, Jésus est bien le roi et le messie annoncé par les Ecritures. L’apôtre Pierre va se concentrer sur la «preuve» historique de l’avènement de Jésus-Messie, et son enracinement dans la tradition scripturaire des anciens.

Hier… Dieu promettait un Sauveur. Des «sauveurs» héroïques, l’histoire en a connu beaucoup. David est le modèle du roi choisi par Dieu pour établir le peuple d’Israël sur sa terre et dans sa religion. Au travers des siècles, il est resté dans la conscience juive un «sauveur», le Père du Messie annoncé.
Demain… Notre foi est ancrée dans une tradition, comme un arbre a des racines pour se nourrir et grandir. Mais il tend ses branches vers le ciel, la lumière et l’espace ! Notre mission aujourd’hui : ne pas nous pencher sur un passé et une tradition, mais nous tenir dans la louange et proclamer la Bonne Nouvelle.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
par l’Esprit Saint accordé selon ta promesse,
tu ouvres le chemin de la vie éternelle
à toutes les races et toutes les nations.
Répands ce don sur l’immensité du monde;
que par la prédication de l’Evangile,
il atteigne les extrémités de la terre.
Par Jésus-Christ, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi, dans l’unité du Saint-Esprit,
un seul Dieu, dans les siècles des siècles.

Cantique 34-29 (du recueil Alléluia)

Victoire au Seigneur de la vie