samedi 16 mai 2015

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Samedi de la sixième semaine

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 7, v. 40-53

40
La foule entend les paroles de Jésus, et quelques-uns disent : " C'est vraiment lui le Prophète ! "
41
D'autres disent : " C'est lui le Messie ! " Mais d'autres encore disent : " Le Messie ne peut pas venir de Galilée !
42
En effet, on lit dans les Livres Saints : "Le Messie sera de la famille de David. Le Messie viendra de Bethléem, le village de David." "
43
Ainsi, à cause de Jésus, les gens ne sont pas d'accord entre eux.
44
Certains veulent l'arrêter, mais personne ne peut le prendre.
45
Les gardes du temple reviennent auprès des chefs des prêtres et des Pharisiens. Ceux-ci leur demandent : " Vous n'avez pas amené Jésus ! Pourquoi ? "
46
Les gardes répondent : " Personne n'a jamais parlé comme cet homme ! "
47
Alors les Pharisiens leur disent : " Il vous a trompés, vous aussi !
48
Aucun de nos chefs, aucun de nous Pharisiens n'a cru en cet homme !
49
Et cette foule qui croit en lui, elle ne connaît pas notre loi. Ce sont des gens que Dieu rejette ! "
50
Nicodème est un de ces Pharisiens. C'est lui qui était allé trouver Jésus quelque temps avant. Il dit aux autres :
51
D'après notre loi, nous ne pouvons pas condamner un homme de cette façon ! Nous devons d'abord l'entendre et savoir ce qu'il a fait ! "
52
Mais les autres lui répondent : " Est-ce que tu es de Galilée, toi aussi ? Étudie les Livres Saints et tu verras : un prophète ne peut pas venir de Galilée. "
53
Ensuite, chacun s'en va dans sa maison.

Commentaire

Celui qui me confessera devant les hommes....

«L'emportera» celui qui aura su faire preuve du plus grand mépris : « aucun prophète n'est jamais venu de Galilée ! ». Comme le sont si souvent nos conversations, de véritables joutes oratoires. Suite d'affirmations définitives plutôt que dialogue empreint de respect et d’amour. Parfait mépris pour tout ce qui est autre !
Face à Jésus, les hommes se séparent. Il y a ceux qui croient et ceux qui ne croient pas, ceux qui voudraient bien croire et ceux qui préfèrent se soucier d'autre chose.
C'est que le Christ n'est pas ce personnage mièvre qui convient à chacune et à chacun, que l'on peut utiliser à sa guise en lui faisant prendre la couleur souhaitée. Devant Jésus, il faut s'afficher, il faut affirmer. Difficile, face aux hommes, mais ô combien plus encore face aux autorités. Quant à lutter un tant soit peu pour faire accepter ses convictions voilà une autre affaire. Nicodème seul aura le courage de prendre la défense de celui qui avait su l'accueillir, sans jugement ni préjugé, en pleine nuit. Celui qui jadis voulait bien rencontrer Jésus mais surtout sans que cela se sache, le voilà qui prend la défense du Christ. Aurait-il été saisi de l'Esprit de Pentecôte ?
La rencontre entre Jésus et Nicodème (Jn 3) nous avait laissés sur notre faim. La Parole semée a donc pris racine. Elle a conduit au témoignage celui qui aidera à donner au Christ une digne sépulture (Jn 19). Il n'est de terre aride que Dieu ne puisse fertiliser.

Oraison

Dieu de vie,
Jésus ton Fils est apparu ressuscité à ses disciples,
et il les a délivrés de la crainte,
les rendant témoins de sa victoire sur la mort.
Accorde à ton Eglise, tout au long de son histoire,
de rester fidèle à leur témoignage,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 34-30 (du recueil Alléluia)

Seigneur Jésus, qui es venu