samedi 16 juin 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

samedi

Complément

Psaumes 119, 57-64

57 Je le redis : la part qui me revient, Seigneur,

c'est d'appliquer ce que tu as dit.


58 De tout mon cœur, j'ai cherché à te plaire,

accorde-moi ton appui, tu l'as promis.


59 J'ai réfléchi à ma conduite,

je veux revenir à tes ordres.


60 Sans remettre à plus tard, je me hâte

d'appliquer ce que tu as commandé.


61 Les méchants m'ont pris au piège,

mais je n'oublie pas ta loi.


62 En pleine nuit, je me lève et je te loue

pour les justes décisions que tu as prises.


63 Je suis l'ami de tous ceux qui t'honorent

et qui respectent tes exigences.


64 Seigneur, ta bonté remplit le monde.

enseigne-moi ta volonté.


 

Lectures du jour

Psaume 64_______________________________________________________2Dieu ! écoute ma plainte ; préserve ma vie d’un ennemi terrifiant ; 3cache-moi loin du complot des scélérats, loin des malfaisants qui se concertent. 4Ils ont affûté leur langue comme une épée ; ils ont ajusté leurs flèches, leurs paroles venimeuses, 5pour tirer en cachette sur un homme intègre : ils tirent soudain, sans rien craindre. 6Ils se forgent une parole maligne ; ils calculent pour dissimuler des pièges ; ils disent : « Qui s’en apercevra ? » 7Ils combinent des crimes : « Nous avons bien combiné notre affaire : au fond de l’homme, le cœur est impénétrable ! » 8Mais Dieu leur a tiré dessus ; soudain, voici la flèche : ce sont leurs propres coups, 9leur langue s’est retournée contre eux. En les voyant, chacun hoche la tête ; 10tout homme est saisi de crainte, il proclame ce que Dieu a fait, et de cet acte, il tire la leçon. 11Que le juste se réjouisse du SEIGNEUR, qu’il le prenne pour refuge, et tous les cœurs droits s’en loueront.

Commentaire

C’est dans le Seigneur que le juste trouvera joie et refuge

Ils tendent leurs flèches, paroles amères,
pour tirer de leurs cachettes sur l’homme intègre.
« Qui nous verrait ? Tout est parfaitement combiné ! »
Mais Dieu décoche un trait, et voici brouillé leur néfaste projet …


Les ennemis et leurs armes : la langue, la ruse, le secret, la méchanceté, l’impiété arrogante certaine de l’impunité. Peut-être la sorcellerie (v. 7c) ?
La réponse de Dieu : un seul trait a suffi, et c’est plein centre ! L’adversaire lui avait fourni le bois de sa flèche…
La fulgurance et l’efficacité de sa réponse – si brillant, leur plan « s’entremêle les pinceaux » (9) – prend une tonalité comique évoquant l’ironie des Proverbes !

On constate aujourd’hui que la distance qui sépare la menace verbale du passage à l’acte se fait de plus en plus ténue. Des faits divers dramatiques le prouvent : certains garde-fous moraux ou sociaux étant tombés, on ose tout et ne craint personne. Plutôt que redoubler de mesures sécuritaires, supplions Dieu qu’il nous cache en Christ et se charge de l’Adversaire.

La porte de ce refuge (11) ? C’est Christ, que Dieu nous ouvre. La poignée de cette porte ? L’amour qui nous fait habiter en lui. « Dieu est amour. Si quelqu’un vit dans l’amour, il vit en Dieu, et Dieu vit en lui » (1 Jn 4,16b).

Joie pour aujourd’hui, paix dans les épreuves et assurance pour le Jour dernier.

Sujets de prière

Oraison

Les cieux et la terre proclament ta gloire,
Père tout-puissant,
ils racontent l’ouvrage de tes mains.
Garde-nous de servir nos intérêts égoïstes
dans nos diverses occupations;
fais-nous plutôt accomplir le travail
que tu nous donnes
dans la beauté et la vérité,
pour le bien de tous.
Nous te le demandons
pour l’amour de celui qui est venu parmi nous
comme celui qui sert,
ton Fils Jésus-Christ notre Seigneur,
lui qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu dans les siècles des siècles.

Cantique 16 (du recueil Alléluia)

Sois, ô mon Dieu, ma garde…