mardi 16 juillet 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 40 (39), 12-18

Voici, je viens

 
12
Toi, Seigneur,
 
 
   ne retiens pas loin de moi ta tendresse ; *
 
 
que ton amour et ta vérité
 
 
   sans cesse me gardent !

 
          ~

 
13
Les malheurs m’ont assailli : *
 
 
   leur nombre m’échappe !

 
 
Mes péchés m’ont accablé :
 
 
   ils m’enlèvent la vue ! *
 
 
Plus nombreux que les cheveux de ma tête,
 
 
   ils me font perdre cœur.

 
14
Daigne, Seigneur, me délivrer ;
 
 
   Seigneur, viens vite à mon secours ! *

 
17
Mais tu seras l’allégresse et la joie
 
 
   de tous ceux qui te cherchent ; *
 
 
toujours ils rediront : « Le Seigneur est grand ! »
 
 
   ceux qui aiment ton salut.

 
18
Je suis pauvre et malheureux,
 
 
   mais le Seigneur pense à moi. *
 
 
Tu es mon secours, mon libérateur :
 
 
   mon Dieu, ne tarde pas !

Lectures du jour


Épître aux Philippiens, Chap. 4, v. 10-23

10
 J'ai eu beaucoup de joie dans le Seigneur. En effet, finalement, vous avez pu montrer de nouveau votre intérêt pour moi. Cet intérêt, vous l'aviez, mais vous n'aviez pas eu l'occasion de le montrer.
11
 Je ne dis pas cela parce que j'ai besoin de quelque chose! Non, j'ai appris à me contenter de ce que j'ai.
12
 Je sais vivre dans la pauvreté, je sais vivre dans la richesse. Toujours et partout, j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à vivre avec beaucoup et avec peu.
13
 Je suis capable de tout cela grâce au Christ qui me rend fort.
14
 Pourtant, vous avez bien fait de prendre part à mes souffrances.
15
 Vous le savez, vous, mes amis de Philippes: quand on commençait à annoncer la Bonne Nouvelle, j'ai quitté la Macédoine. Et à ce moment-là, aucune autre Église ne s'est occupée de mon salaire et de mes dépenses, vous avez été les seuls à m'aider.
16
 Déjà, quand j'étais à Thessalonique, vous m'avez envoyé plusieurs fois ce qui me manquait.
17
 Cela ne veut pas dire que je cherche des cadeaux! Ce que je cherche, c'est que vous en retiriez un bénéfice.
18
 J'ai tout ce qu'il faut, et même plus! J'ai reçu ce qu'Épafrodite m'a apporté de votre part, et maintenant, j'ai vraiment tout. Vos cadeaux sont comme une offrande agréable, un sacrifice que Dieu accepte et qui lui plaît.
19
 Et mon Dieu vous donnera tout ce qui vous manque par le Christ Jésus, tellement sa gloire est grande.
20
 Rendons gloire à Dieu notre Père pour toujours! Amen!
21
 Saluez dans le Christ Jésus tous ceux qui appartiennent à Dieu. Les frères et les sœurs qui sont avec moi vous saluent.
22
 Tous les chrétiens vous saluent, surtout ceux qui travaillent au service de l'empereur.
23
 Que le Seigneur Jésus-Christ vous bénisse!

Commentaire

Le fric, c’est chic !

Dans les années 80, un hit mondial du soul anglais chantait en français un refrain connu : « Le fric, c’est chic. » Pour un Suisse, une telle manière décomplexée de parler ouvertement de l’argent n’est pas habituelle : tout en en faisant grand cas, on reste sur une réserve « pudique ».
La fin de cette lettre aussi révèle une ambivalence face à l’argent. Paul affirme qu’il sait et peut vivre pauvrement. En même temps, il est content de recevoir un don. Il dit aussi que vivre dans l’abondance ne le dérange pas non plus. Il invite à partager. On ne peut pas être plus ambigu …
Que faisons-nous aujourd’hui de notre argent ?
Avons-nous envie d’en avoir plus et en même temps de caresser ce désir évangélique d’observer une certaine modestie et pratiquer le partage ?
Tous les essais d’un partage équitable à grande échelle ont échoué. Seules les communautés monastiques gardent un idéal d’égalité financière entre leurs membres. La collecte en fin de culte fait régulièrement l’objet de discussions dans les conseils de paroisse. Le partage Nord-Sud est de plus en plus questionné voire abandonné, jugé paternaliste.
Que faire aujourd’hui de cette page de Paul ?
Peut-être accepter que le fait que « le fric, c’est chic », oui, mais ambigu. Nous sommes invités à avoir un regard lucide sur nos besoins, nos désirs, nos partages, nos priorités.
« Dieu, tu n’as pas d’argent. C’est pour cela aussi que tu es totalement heureux. Nous les humains avons inventé ces unités d’échange qui nous rendent cupides par leur possession, orgueilleux par leur accumulation, polémiques dans leur utilisation. Éclaire-nous sur leur bon usage ».

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
étends ta main secourable sur ton peuple tout entier,
afin que le monde te connaisse,
toi et Celui que tu as envoyé,
Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 139 (du recueil Alléluia)

Seigneur, tu lis au fond de moi