lundi 16 juillet 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 33 (32), 1-11

Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu

 
1
Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes !
 
 
Hommes droits, à vous la louange !

 
2
Rendez grâce au Seigneur sur la cithare,
 
 
jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.
 
3
Chantez-lui le cantique nouveau,
 
 
de tout votre art soutenez l’ovation.

 
          ~

 
4
Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
 
 
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
 
5
Il aime le bon droit et la justice ;
 
 
la terre est remplie de son amour.

 
6
Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,
 
 
l’univers, par le souffle de sa bouche.
 
7
Il amasse, il retient l’eau des mers ;
 
 
les océans, il les garde en réserve.

 
8
Que la crainte du Seigneur saisisse la terre,
 
 
que tremblent devant lui les habitants du monde !
 
9
Il parla, et ce qu’il dit exista ;
 
 
il commanda, et ce qu’il dit survint.

 
10
Le Seigneur a déjoué les plans des nations,
 
 
anéanti les projets des peuples.
 
11
Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
 
 
les projets de son cœur subsistent d’âge en âge.

 
          ~

Lectures du jour


Actes des Apôtres, Chap. 17, v. 21-34

21
 En effet, tous les Athéniens et les étrangers qui habitent à Athènes passent leur temps à raconter ou à écouter les idées nouvelles.
22
 Alors Paul, debout devant le Conseil de la ville, se met à dire: "Athéniens, je vois que vous êtes des gens très religieux, en toutes choses.
23
 En passant dans vos rues, j'ai regardé vos monuments sacrés. J'ai même vu un autel où ces mots sont écrits: "Au dieu inconnu." Eh bien, moi, je viens vous annoncer ce que vous adorez sans le connaître.
24
 Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qu'il contient, c'est le Seigneur du ciel et de la terre. Il n'habite pas dans des temples construits par les hommes.
25
 Il n'a pas besoin qu'on le fasse vivre, rien ne lui manque. En effet, c'est lui qui donne à tous la vie, le souffle et tout le reste.
26
 À partir d'un seul homme, il a créé tous les peuples pour qu'ils habitent sur toute la terre. Il a tracé les limites de leurs pays, il a fixé le moment des saisons.
27
 Dieu a fait cela pour que les gens le cherchent. Même s'ils ont des difficultés pour le chercher, ils vont peut-être le trouver. En réalité, il n'est pas loin de chacun de nous.
28
 C'est par lui que nous vivons, que nous nous déplaçons et que nous avons la vie. Certains de vos poètes l'ont déjà dit: "Oui, nous sommes ses enfants."
29
 "Ainsi, nous sommes les enfants de Dieu. Donc, nous ne devons pas penser que Dieu ressemble à des statues d'or, d'argent ou de pierre que les gens ont fabriquées ou imaginées. Les humains ont fabriqué ces choses parce qu'ils ne connaissaient pas Dieu.
30
 Mais Dieu ne tient plus compte de ce temps-là. Maintenant, il appelle tous les habitants de tous les pays à changer leur vie.
31
 En effet, Dieu a fixé un jour où il va juger le monde entier avec justice. Il a choisi un homme pour cela et il l'a relevé de la mort. De cette façon, Dieu a montré à tous que cet homme était bien le juge qu'il avait choisi."
32
 Quand les Grecs entendent dire que Dieu peut relever quelqu'un de la mort, les uns se moquent de Paul, les autres disent: "Nous t'écouterons parler de cela une autre fois!"
33
 Alors Paul les quitte.
34
 Pourtant, quelques-uns vont avec lui et deviennent croyants. Parmi eux, il y a Denys, du Conseil d'Athènes, une femme appelée Damaris et d'autres encore.

Commentaire

De la division à l’unité

Paul arrive à Athènes, un endroit où les idoles sont nombreuses. Il y a des divinités pour chacun et ainsi, le monde est divisé.
C’est dans un monde divisé que Paul vit et témoigne du Christ : il y a les juifs, les « craignant Dieu », les Grecs, les Romains.
Face à cela, Paul parle d’un Dieu unique, d’un Dieu qui nous donne « la vie, le mouvement et l’être » (v. 28), un Dieu « qui ne fait pas constamment des reproches » (Ps 103), mais partage à tous un même souffle. Il évoque l’unité primordiale de l’humanité : « A partir d’un seul homme », littéralement « d’un seul sang », le sang étant la source de la vie. Et, prêchant Jésus-Christ, il prêche un unique homme.

Son message est donc pour tous. « Nous sommes de la race de Dieu », nous dit Paul.
Aujourd’hui, grâce à la science, nous savons que l’humanité n’est qu’une seule race. L’auteur des Actes le savait déjà, grâce à la foi. Il ne s’agit pas là de nier la pluralité ni réduire les différences, mais bien de remettre en question nos hiérarchisations. Nous sommes du même sang, c’est-à-dire que personne n’est au-dessus de quelqu’un d’autre par naissance. Un seul homme, Jésus, est habilité à juger le monde avec justice, donc personne n’est meilleur qu’un autre. Ainsi, avec cette prière de l’évêque Desmond Tutu, nous pouvons rendre grâces à Dieu :

« Je te rends grâce aussi d'avoir mis le même désir de paix au cœur de mes sœurs et de mes frères comme une étoile à l'horizon de notre histoire. Seigneur, je te rends grâce d'avoir tracé pour les êtres humains de tous les temps et de tous pays à travers l'obscurité de la violence et l'aveuglement de l'orgueil un même chemin de lumière. »

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
qui veux que tous les hommes soient sauvés
et parviennent à la connaissance de la vérité,
délivre-nous de toutes les ruses de l’ennemi
et donne-nous de te connaître,
toi le seul vrai Dieu,
et Celui que tu as envoyé,
Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 36-19 (du recueil Alléluia)

Non point à nous, Seigneur