mardi 16 février 2016

Temps

Temps du carême

Semaine

Mardi de la première semaine

Complément

Psaume

Psaume 7

Toi qui scrutes les cœurs et les reins

 
2
Seigneur mon Dieu, tu es mon refuge !
 
 
On me poursuit : sauve-moi, délivre-moi !
 
3
Sinon ils vont m’égorger, tous ces fauves,
 
 
me déchirer, sans que personne me délivre.

 
4
Seigneur mon Dieu, si j’ai fait cela,
 
 
si j’ai vraiment un crime sur les mains,
 
5
si j’ai causé du tort à mon allié
 
 
en épargnant son adversaire,
 
6
que l’ennemi me poursuive, qu’il m’atteigne *
 
 
(qu’il foule au sol ma vie)
 
 
 et livre ma gloire à la poussière.

 
          ~

 
7
Dans ta colère, Seigneur, lève-toi, †
 
 
domine mes adversaires en furie,
 
 
réveille-toi pour me défendre et prononcer ta sentence.
 
8
Une assemblée de peuples t’environne : †
 
 
reprends ta place au-dessus d’elle,
 
9
Seigneur qui arbitres les nations.

 
 
Juge-moi, Seigneur, sur ma justice :
 
 
mon innocence parle pour moi.
 
10
Mets fin à la rage des impies,
 
 
affermis le juste,
 
 
toi qui scrutes les cœurs et les reins,
 
 
Dieu, le juste.

 
11
J’aurai mon bouclier auprès de Dieu,
 
 
le sauveur des cœurs droits.
 
12
Dieu juge avec justice ;
 
 
Dieu menace chaque jour
 
13
 l’homme qui ne se reprend pas.

 
 
Le méchant affûte son épée,
 
 
il tend son arc et le tient prêt.
 
14
Il se prépare des engins de mort ;
 
 
de ses flèches, il fait des brandons.

 
15
Qui conçoit le mal et couve le crime
 
 
enfantera le mensonge.
 
16
Qui ouvre une fosse et la creuse
 
 
tombera dans le trou qu’il a fait.
 
17
Son mauvais coup lui revient sur la tête,
 
 
sa violence retombe sur son crâne.

 
18
Je rendrai grâce au Seigneur pour sa justice,
 
 
je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 18, v. 8-14

8
" Si ta main ou ton pied te font tomber dans le péché, coupe-les et jette-les loin de toi. Pour toi, il vaut mieux entrer dans la vraie vie avec une seule main ou un seul pied. C'est mieux que de garder tes deux mains et tes deux pieds et d'être jeté là où la souffrance brûle toujours comme un feu.
9
 Si ton œil te fait tomber dans le péché, arrache-le et jette-le loin de toi. Pour toi, il vaut mieux entrer dans la vraie vie avec un seul œil. C'est mieux que de garder tes deux yeux, et d'être jeté dans le feu du lieu de souffrance."
10
" Attention! Ne méprisez aucun de ces petits! Oui, je vous le dis, leurs anges dans les cieux sont toujours avec mon Père qui est dans les cieux.
11
 []
12
" Qu'est-ce que vous pensez de cette histoire? Un homme a 100 moutons, et l'un des moutons se perd. L'homme laisse les 99 moutons dans la montagne et il part chercher celui qui s'est perdu.
13
 Je vous le dis, c'est la vérité: s'il le trouve, il est tout joyeux pour ce mouton, beaucoup plus que pour les 99 qui ne se sont pas perdus.
14
 De la même façon, votre Père qui est dans les cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits se perde."

Commentaire

Un pour cent égale cent pour cent

Encadrée par deux mentions de la Présence de Dieu, les « faces du Père céleste » (vv. 10 et 14) comme cela se disait dans la pensée sémitique, cette petite parabole du mouton égaré – après tout, ce n’est jamais que le un pour cent du troupeau – précise encore l’enjeu du soin apporté aux « petits » tel que le situait le texte d’hier et notre commentaire.
Dans leur désir d’être considérés ou leur crainte de manquer à l’objectif fixé, combien de responsables de communautés, politiques, religieux, associatifs se permettent, en se donnant les raisons les plus « rationnelles », de regarder de haut ou négliger les « quelconques ». Ils sont inconscients des blessures et des égarements qu’ils provoquent en choisissant au nom du plus grand nombre de sacrifier l’isolé, le marginal, le boiteux. C’est à eux que s’adresse cette parabole. Avec force, elle affirme : « Il n’en va pas ainsi du règne de Dieu ! La volonté du Père est qu’aucun de ces petits ne se perde, pas un seul ! »

Pour Dieu et pour ceux qui désirent suivre Jésus, chacun est unique, chacun est digne de considération, chacun est appelé au salut !
Sommes-nous prêts à laisser s’opérer en nous cette conversion du regard ?

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
source de toute sainteté, de bonté et de justice,
accorde-nous la paix que toi seul peux donner,
afin que nos cœurs s’attachent à ta volonté d’amour;
délivre-nous de nos angoisses
pour que nous trouvions notre repos en toi,
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 42-07 (du recueil Alléluia)

Je veux te louer