samedi 16 décembre 2017

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Samedi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 134 (133)

Au long des nuits

 
1
Vous tous, bénissez le Seigneur,
 
 
vous qui servez le Seigneur,
 
 
qui veillez dans la maison du Seigneur
 
 
au long des nuits.

 
2
Levez les mains vers le sanctuaire,
 
 
et bénissez le Seigneur.
 
3
Que le Seigneur te bénisse de Sion,
 
 
lui qui a fait le ciel et la terre !

Lectures du jour


Épître aux Philippiens, Chap. 1, v. 12-20

12
 Frères et sœurs chrétiens, je veux vous dire une chose: en réalité, ce qui m'est arrivé a servi à faire avancer la Bonne Nouvelle.
13
 En effet, tous les fonctionnaires du gouverneur et tous les autres savent maintenant que je suis en prison parce que je sers le Christ.
14
 Presque tous les chrétiens, en voyant que je suis en prison, ont une plus grande confiance dans le Seigneur. Alors ils ont deux fois plus de courage pour annoncer sans peur la parole de Dieu.
15
Certains annoncent le Christ avec un cœur bon, ils le font par amour. Ils savent que je suis en prison pour défendre la Bonne Nouvelle. Mais d'autres le font par jalousie. Ils veulent s'opposer à moi et ils annoncent le Christ pour passer les premiers. Leurs raisons sont malhonnêtes, et de cette façon, ils pensent rendre plus dure ma vie en prison.
18
 Leurs intentions peuvent être droites ou tordues, peu importe! En tout cas, ils annoncent tous le Christ! C'est pourquoi je suis dans la joie et je me réjouirai encore.
19
 En effet, le résultat, je le connais: je serai sauvé par votre prière et avec l'aide de l'Esprit de Jésus-Christ.
20
 Je désire que cela arrive, et je l'espère vivement. Je ne le regretterai pas, au contraire, je garde une grande confiance. Aujourd'hui comme toujours, on verra en moi que le Christ est grand, soit par ma vie soit par ma mort.

Commentaire

Le Christ sera magnifié !

Paul sait que les Philippiens sont en souci à son sujet. Et humainement parlant, ils n’ont pas tort de se faire du souci pour « leur » apôtre, mais la préoccupation de la cause apostolique interdit à Paul d’entrer plus avant dans de telles considérations ! « Quand on lui demande comment il va, un apôtre doit réagir en donnant des nouvelles de la marche de l’Evangile » (Karl Barth). Et c’est ce que Paul fait.
Son état de prisonnier a ranimé le zèle des prédicateurs romains : certains animés de dispositions bienveillantes à l’égard de Paul, d’autres dans l’intention de lui susciter davantage d’ennuis qu’il n’en a déjà. On remarquera que l’apôtre ne leur conteste pas un instant le titre de frères ; il ne laisse transparaître aucune aigreur ; il n’affirme même pas que de telles horreurs ne devraient pas se rencontrer dans l’Eglise de Dieu…

Dès le début de ce passage, Paul montre comment sa captivité a servi au progrès de l’Evangile : il est devenu clair dans le prétoire et ailleurs que c’est pour Jésus-Christ qu’il est enchaîné. Chacun connaît le pourquoi de sa captivité et, par là même, le nom de Jésus-Christ est annoncé. Pour l’apôtre, l’important est que l’Evangile progresse, et telle devrait aussi être notre préoccupation, afin que le Christ soit magnifié, qu’il ait une place toujours plus grande dans nos vies et notre entourage.

Sujets de prière

Oraison

O Jésus-Christ, qui nous a révélé que le chemin de la victoire passe par le sacrifice, mais que les ténèbres du Calvaire annoncent le matin de Pâques, que toute mort peut devenir résurrection et toute souffrance se muer en victoire, accorde-nous de mieux comprendre le mystère de la souffrance et du scrifice, le labour nécessaire aux semailles, la fleur qui meurt pour donner le fruit, la graine pour donner l’épi; permets-nous d’accpeter et d’offrir nos souffrances afin que par ta grâce elles soient fécondes et en bénédiction à d’autres.

Cantique 47-02 (du recueil Alléluia)

Notre barque est en danger