jeudi 15 septembre 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 101 (100)

Par le chemin le plus parfait

 
1
Je chanterai justice et bonté : *
 
 
à toi mes hymnes, Seigneur !
 
2
J’irai par le chemin le plus parfait ; *
 
 
quand viendras-tu jusqu’à moi ?

 
 
Je marcherai d’un cœur parfait
 
 
   avec ceux de ma maison ; *
 
3
je n’aurai pas même un regard
 
 
   pour les pratiques démoniaques.

 
 
Je haïrai l’action du traître
 
 
   qui n’aura sur moi nulle prise ; *
 
4
loin de moi, le cœur tortueux !
 
 
   Le méchant, je ne veux pas le connaître.

 
5
Qui dénigre en secret son prochain,
 
 
   je le réduirai au silence ; *
 
 
le regard hautain, le cœur ambitieux,
 
 
   je ne peux les tolérer.

 
6
Mes yeux distinguent les hommes sûrs du pays :
 
 
   ils siègeront à mes côtés ; *
 
 
qui se conduira parfaitement
 
 
   celui-là me servira.

 
7
Pas de siège, parmi ceux de ma maison,
 
 
   pour qui se livre à la fraude ; *
 
 
impossible à qui profère le mensonge
 
 
   de tenir sous mon regard.

 
8
Chaque matin, je réduirai au silence
 
 
   tous les coupables du pays, *
 
 
pour extirper de la ville du Seigneur
 
 
   tous les auteurs de crimes.

Lectures du jour


Michée, Chap. 6, v. 6-8

6
 "Qu'est-ce que je dois offrir quand je me mets à genoux devant le Seigneur, le Dieu très-haut? Est-ce que je dois lui offrir des jeunes taureaux et les brûler entièrement en sacrifice?
7
 Est-ce que le Seigneur veut des milliers de béliers, des milliers et des milliers de torrents d'huile? Est-ce que je dois offrir mon fils aîné pour qu'il pardonne mes fautes et mes infidélités?"
8
 - Le Seigneur te fait savoir ce qui est bien. Voici ce qu'il demande à tout être humain: faire ce qui est juste, aimer agir avec bonté et vivre avec son Dieu dans la simplicité.

Commentaire

Justice !

Les collines et montagnes deviennent les témoins d'un procès que Dieu intente à son peuple. Comme si le peuple était sourd aux appels divins, le Seigneur s'adresse directement à sa création, solidaire des hommes depuis toujours.

Le verset 4 exprime la confession de foi centrale d'Israël à travers les siècles: Dieu l'a délivré de la servitude, il l'a sauvé en le faisant entrer dans la terre promise. Dans le culte se trouvent commémorés tous les faits de salut de Dieu à l'égard de son peuple. Là se proclame aussi l'assurance de la présence constante de Dieu.
Toujours revenir à cela.

Mais Israël pense, comme ses voisins païens, qu'il suffit de multiplier les sacrifices pour calmer les divinités mécontentes. Alors Michée rappelle solennellement une vérité capitale: ce que Dieu attend de son peuple, c'est la pratique du bien telle qu’exprimée par l’enseignement de Moïse et la parole des prophètes. Ce n'est pas une conception théorique, mais une décision de vie qui se manifeste par des actes « justes » – réparation des injustices, protection du plus faible – et une volonté qui cherche toujours à s’accorder à celle de Dieu. C'est un changement de conception et d'attitude qui est demandé : l'humain n'a pas à présenter ses exigences à Dieu, mais à faire rayonner le droit, à aimer la bonté et à veiller sur un trésor : l'Alliance.

On a tout dans ces quelques versets, tout l'Ancien Testament: l'Alliance, le credo d'Israël, le dialogue constant entre Dieu et son peuple, la vision dynamique et active de la foi.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur, Dieu de l’univers,
aux temps anciens, tu as choisi le peuple hébreu
pour conclure une alliance avec lui.
En Christ, tu appelles tout homme
à une alliance nouvelle pour son salut.
Aujourd’hui, nous te louons sans fin
puisque chaque jour tu accomplis ta promesse.
Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 14-09 (du recueil Alléluia)

Cherchez d'abord…