mardi 15 mars 2016

Temps

Temps du carême

Semaine

Mardi de la cinquième semaine

Complément

Psaume

Psaume 31, 2-9

En tes mains je remets mon esprit

 
2
En toi, Seigneur, j’ai mon refuge ;
 
 
garde-moi d’être humilié pour toujours.

 
          ~

 
 
Dans ta justice, libère-moi ;
 
3
écoute, et viens me délivrer.
 
 
Sois le rocher qui m’abrite,
 
 
la maison fortifiée qui me sauve.

 
4
Ma forteresse et mon roc, c’est toi :
 
 
pour l’honneur de ton nom,
 
 
 tu me guides et me conduis.
 
5
Tu m’arraches au filet qu’ils m’ont tendu ;
 
 
oui, c’est toi mon abri.

 
6
En tes mains je remets mon esprit ;
 
 
tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.
 
7
Je hais les adorateurs de faux dieux,
 
 
et moi, je suis sûr du Seigneur.

 
8
Ton amour me fait danser de joie :
 
 
tu vois ma misère et tu sais ma détresse.
 
9
Tu ne m’as pas livré aux mains de l’ennemi ;
 
 
devant moi, tu as ouvert un passage.

 
          ~

Lectures du jour


Job, Chap. 30, v. 16-31

16
 Et maintenant, ma vie s'en va, je passe mes jours dans le malheur.
17
 "La nuit, la souffrance m'atteint jusqu'aux os, elle m'empêche de dormir.
18
 Dieu m'a saisi brutalement par mon vêtement, il me serre le cou comme un col trop étroit.
19
 Il m'a jeté dans la boue, je suis comme la poussière et la cendre.
20
"Mon Dieu, je crie vers toi, et tu ne réponds pas. Je me tiens devant toi, mais tu ne fais pas attention à moi.
21
 Tu es devenu cruel avec moi, tu m'attaques de toutes tes forces.
22
 "Tu m'emportes, tu me fais galoper avec le vent, et l'orage me secoue violemment.
23
 Oui, je le sais, tu m'emmènes vers la mort, au rendez-vous de tous les vivants.
24
Mais si quelqu'un est brisé, est-ce qu'il ne tend pas la main? Dans le malheur, est-ce qu'on n'appelle pas au secours?
25
"Est-ce que je n'ai pas pleuré sur ceux qui ont une vie difficile? Mon cœur s'est toujours serré en voyant les malheureux.
26
Je comptais sur le bonheur, c'est le malheur qui est arrivé. J'attendais la lumière, c'est la nuit qui est venue.
27
 "Je suis sans cesse bouleversé par cette vie de souffrance qui est la mienne.
28
 Je marche, l'air sombre: pas de lumière pour moi! Même devant les autres, je crie au secours.
29
 Par mes cris, je suis devenu le frère des chacals et le compagnon des autruches.
30
 "Ma peau est complètement sèche et se détache, la fièvre me brûle jusqu'aux os.
31
 Ma harpe joue seulement des airs de deuil, ma flûte accompagne le chant des pleureuses."

Commentaire

Dieu : prévenu, a minima, de non assistance à personne en danger

Job se scandalise de devenir la cible des moqueries et des malveillances de gens si méprisables qu’il ne les aurait pas même commis à l’entretien des chiens gardiens de ses troupeaux (30,1). C’est Dieu qui fait déferler sur lui ces misérables tout en détendant l’arc qui lui permettrait de s’en défendre (30,11). Sabotage et acharnement : « Tu t’es changé en bourreau pour moi ! » gémit-il (v. 21).
Dans une méditation proche de la complainte, Job décrit les symptômes de sa désintégration physique – donc de la déchéance morale, dont on croyait, aux temps bibliques, que les troubles dermatologiques étaient le stigmate et la punition – et son exclusion de la société.

Le sens du v. 24 reste incertain, mais on pourrait y lire une double protestation de Job :
« Moi, je tiens mon rôle de miséreux en criant vers toi… Et toi, pourquoi ne pratiques-tu pas l’assistance à personne en danger ? ». Il ne manque pas de rappeler aussi que lui, Job, a manifesté autrefois de l’empathie envers ceux que la vie malmène. Il pouvait espérer que ce bien lui fût rendu en temps opportun et au lieu de la lumière, les ténèbres… Argumentant de la sorte, il se place en « plus juste que Dieu » : c’est une subtile tentation !
Pourtant, le thème de cette « injustice » de Dieu résonne dans nombre de psaumes, parce qu’il est la question que tout le monde est appelé à se poser vu (ou plutôt : face à) l’incohérence du monde, l’épreuve spirituelle qui prépare à la découverte de ce que Dieu est vraiment. Ayons le courage de cheminer avec cette question vertigineuse pour compagne, même si nous avons la foi grande comme une cathédrale.

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel et tout-puissant,
consolation des affligés,
force de ceux qui peinent,
entends les prières des hommes qui t’appellent,
quelles que soient leurs souffrances:
réponds à leur cri;
qu’ils aient la joie de trouver dans leurs détresses
le secours de ta miséricorde.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

 

Prière à l’occasion du 50ème anniversaire de la fusion des Eglises libre et nationale vaudoises:

Père plein de bonté, nous te rendons grâce
pour ceux qui nous précédés dans la foi
et ont été au service de ton peuple
dans le canton de Vaud.
Nous te prions
pour l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud,
fruit de la fusion des Eglises libre et nationale.
Daigne la combler de la vérité tout entière,
de la paix tout entière.
Là où elle est corrompue, purifie-la,
là où elle est dans l’erreur, corrige-la,
là où elle est désordonnée, réforme-la,
là où elle est fidèle, raffermis-la,
là où elle est dans le besoin, assiste-la,
là où elle est divisée, refais son unité.
Nous te le demandons pour l’amour de ton Fils,
Jésus le Christ, notre Sauveur.

Cantique 77 (du recueil Alléluia)

L'âme de douleur atteinte