lundi 15 janvier 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 77 (76), 2-13

Dieu oublierait-il d’avoir pitié ?

 
2
Vers Dieu, je crie mon appel !
 
 
Je crie vers Dieu : qu’il m’entende !

 
3
Au jour de la détresse, je cherche le Seigneur ; †
 
 
la nuit, je tends les mains sans relâche,
 
 
mon âme refuse le réconfort.

 
4
Je me souviens de Dieu, je me plains ;
 
 
je médite et mon esprit défaille.
 
5
Tu refuses à mes yeux le sommeil ;
 
 
je me trouble, incapable de parler.

 
6
Je pense aux jours d’autrefois,
 
 
aux années de jadis ;
 
7
la nuit, je me souviens de mon chant,
 
 
je médite en mon cœur, et mon esprit s’interroge.

 
8
Le Seigneur ne fera-t-il que rejeter,
 
 
ne sera-t-il jamais plus favorable ?
 
9
Son amour a-t-il donc disparu ?
 
 
S’est-elle éteinte, d’âge en âge, la parole ?

 
10
Dieu oublierait-il d’avoir pitié,
 
 
dans sa colère a-t-il fermé ses entrailles ?
 
11
J’ai dit : « Une chose me fait mal,
 
 
la droite du Très-Haut a changé. »

 
12
Je me souviens des exploits du Seigneur,
 
 
je rappelle ta merveille de jadis ;
 
13
je me redis tous tes hauts faits,
 
 
sur tes exploits je médite.

 
          ~

Lectures du jour


Épître aux Galates, Chap. 4, v. 12-20

12
Frères et sœurs chrétiens, je vous le demande, agissez comme moi, puisque je suis devenu comme vous. Vous ne m'avez fait aucun mal.
13
Vous savez à quelle occasion je vous ai annoncé la Bonne Nouvelle pour la première fois. J'étais malade,
14
mon corps n'était pas beau à voir, et pourtant, vous ne m'avez pas laissé de côté, vous n'avez pas été dégoûtés. Au contraire, vous m'avez reçu comme un messager de Dieu, et même comme le Christ Jésus.
15
Où est votre joie d'autrefois? Oui, vraiment, j'en suis témoin, si vous aviez pu vous arracher les yeux pour me les donner, vous l'auriez fait.
16
 Et maintenant, est-ce que je suis devenu votre ennemi parce que je vous dis la vérité?
17
Ces gens-là s'intéressent à vous, mais ils ne sont pas sincères. Ils veulent seulement vous séparer de moi pour que vous vous intéressiez à eux.
18
Ce qui est bon, c'est de montrer de l'intérêt pour le bien, à tout moment, et pas seulement quand je suis au milieu de vous!
19
Mes petits enfants, je souffre de nouveau pour vous, comme si je vous mettais au monde. Et cela va durer jusqu'à ce que le Christ soit formé en vous.
20
Je voudrais bien être auprès de vous en ce moment, pour vous parler autrement. En effet, je ne sais pas comment faire avec vous.

Commentaire

Question d’intérêt

Les « dieux qui n’en sont pas » du verset 8 et les « éléments du monde » dont il est question aux versets 3 et 9 désignent probablement des forces de la nature ou des forces spirituelles auxquelles on se référait pour diriger sa vie. S’efforcer de plaire à ces divinités, c’est leur accorder un pouvoir qu’elles n’ont pas. Dieu ne se recherche pas, car c’est lui qui vient nous chercher, qui a reconnu son enfant en nous. « Connaître » a ici son sens fort de relation personnelle, qui touche au plus profond de l’être humain… Les Galates sont ainsi au centre d’un réseau d’influences : il y a ces divinités sans consistance qui ont fait partie de leurs croyances jusqu’ici, ces légalistes qui s’efforcent de leur faire accepter un minimum de rites, il y a Paul aussi, qui s’inquiète pour eux, et ce Dieu qui leur propose un chemin de vie et de liberté… Que les Galates réfléchissent : qui agit vraiment dans leur intérêt ? Qui agit pour se faire bien voir et se donner de l’importance ? Qui agit au contraire pour leur bien ?

Cela nous interpelle quant à ce qui régit nos vies : à qui ou à quoi accordons-nous du pouvoir ? Qu’est-ce qui nous influence dans notre manière de vivre ? Aucune présence ne pourra être plus forte que la présence du Père au cœur de notre vie.

Sujets de prière

Oraison

Ta patience Seigneur,
nous remplit de confusion,
car nous t’avons souvent déçu.
A chaque fois tu nous renouvelles ta confiance.
Il est grand ton amour.
Nous voulons te remercier en vivant selon ta volonté.
Sois béni pour les siècles des siècles.

Cantique 46-03 (du recueil Alléluia)

Sauveur du monde