Samedi 15 Avril 2017

Temps

Semaine Sainte

Semaine

Samedi saint

Complément

Psaume

Psaume 130 (129)

Près du Seigneur, abonde le rachat

 
1
Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
 
2
   Seigneur, écoute mon appel ! *
 
 
Que ton oreille se fasse attentive
 
 
   au cri de ma prière !

 
3
Si tu retiens les fautes, Seigneur,
 
 
   Seigneur, qui subsistera ? *
 
4
Mais près de toi se trouve le pardon
 
 
   pour que l’homme te craigne.

 
5
J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
 
 
je l’espère, et j’attends sa parole.

 
6
Mon âme attend le Seigneur
 
 
   plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
 
 
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
 
7
   attends le Seigneur, Israël.

 
 
Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
 
 
   près de lui, abonde le rachat. *
 
8
C’est lui qui rachètera Israël
 
 
   de toutes ses fautes.

Lectures du jour

Commentaire

Joseph d'Arimathée

Arrivés (presque) au terme de l'évangile, voici qu'un autre Joseph apparaît, qui prend soin lui aussi du corps de Jésus.
Il n'est pas disciple, au mieux sympathisant de l'ombre, et sa solitude est poignante. Les plus proches amis, ceux dont on attendait la présence en ce moment crucial ne sont pas là. Pourtant, l'évangéliste ne s'arrête pas sur ce détail qui choquerait aujourd’hui; il décrit la descente du corps de la croix d'une manière très sobre, empreinte même de douceur.
Un trouble toutefois: comment Joseph fait-il pour descendre seul le corps du crucifié? Et pourquoi Luc précise-t-il que les femmes ne regardent pas simplement la manière dont le corps de Jésus est placé, mais «contemplent intensément»? Y aurait-il quelque chose d'autre, ou quelqu'un d'autre, à deviner dans cette scène?
J'avoue avoir été profondément touché lorsque j'ai compris, avec quelques amis lors d'un partage biblique, que la solitude de Joseph n'est qu'apparente. En réalité, et d'une manière indicible, il en est un Autre qui se tient aux côtés de Joseph au moment de descendre de la croix le Fils et de le déposer dans le tombeau.
C'est lui que les femmes contemplent.

« C’est lui qui en Marie fut incarné, lui qui sur le bois fut suspendu et en terre enseveli ; c’est lui qui le séjour des morts a forcé, d’entre les morts est ressuscité, au plus haut des cieux est monté. C’est lui dont les os sur le bois ne furent point broyés, qui en terre ne vit point la corruption, lui qui ressuscité des morts ressuscite l’homme du fond du tombeau. (Hymne de Méliton de Sardes, 160 ap. J.-C.)

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel et tout-puissant,
dont le Fils est descendu aux profondeurs de la terre,
forçant le séjour des morts,
accorde à tous ceux qui croient en lui
et qui ont été ensevelis avec lui dans le baptême,
de ressusciter avec lui pour la vie éternelle,
pour la gloire de ton nom.

Cantique 33-21 (du recueil Alléluia)

O Jésus, ta croix domine