jeudi 15 août 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 133 (132)

Vivre ensemble, être unis

 
1
Oui, il est bon, il est doux pour des frères *
 
 
   de vivre ensemble et d’être unis !

 
2
On dirait un baume précieux,
 
 
   un parfum sur la tête, †
 
 
qui descend sur la barbe, la barbe d’Aaron, *
 
 
   qui descend sur le bord de son vêtement.

 
3
On dirait la rosée de l’Hermon *
 
 
   qui descend sur les collines de Sion.
 
 
C’est là que le Seigneur envoie la bénédiction, *
 
 
   la vie pour toujours.

Lectures du jour


Livre de Jérémie, Chap. 38, v. 4-13

4
Ensuite, les officiers ont dit au roi Sédécias:"Il faut faire mourir Jérémie! Ce qu'il dit décourage complètement les soldats et la population qui restent dans la ville. Ce n'est pas le bonheur du peuple que cet homme recherche, c'est son malheur.
5
Alors le roi Sédécias leur a répondu:"Faites de lui ce que vous voulez. Je suis le roi, pourtant je ne peux rien contre vous."
6
Les officiers ont donc pris Jérémie et ils l'ont jeté dans la citerne de Malkia, le fils du roi. Ils ont descendu Jérémie avec des cordes. Dans cette citerne qui se trouvait dans la cour de garde, il n'y avait pas d'eau, mais seulement de la boue. Et Jérémie s'est enfoncé dans la boue.
7
Or, un Éthiopien, appelé Ébed-Mélek, était un serviteur important dans la maison du roi. Il a appris qu'on avait mis Jérémie dans la citerne. Le roi se tenait à la porte de Benjamin.
8
Alors Ébed-Mélek est allé trouver le roi et lui a dit:
9
"Mon seigneur le roi, tout ce que ces hommes ont fait au prophète Jérémie, c'est mal! Ils l'ont jeté dans une citerne. Il va mourir de faim dans son trou, parce qu'il n'y a plus de nourriture dans la ville."
10
Alors le roi a donné cet ordre à Ébed-Mélek, l'Éthiopien:"Prends 30 hommes avec toi et fais remonter Jérémie de la citerne avant qu'il meure!"
11
Ébed-Mélek a emmené les 30 hommes. Il est allé au palais du roi, dans une pièce située sous la salle du trésor. Là, il a pris quelques vieux chiffons. Il les a fait descendre pour Jérémie dans la citerne, avec des cordes.
12
Puis Ébed-Mélek, l'Éthiopien, a dit à Jérémie:"Mets ces vieux chiffons sous tes bras, et les cordes par-dessous." C'est ce que Jérémie a fait.
13
Alors les hommes ont tiré sur les cordes et ils l'ont fait remonter de la citerne. Après cela, Jérémie est resté dans la cour de garde.

Commentaire

Un bourbier sans fond

En marge de la lecture de ce matin, je vous invite à lire le psaume 69, un psaume d’appel à l’aide dans une situation perdue – au fond du bourbier où le psalmiste a le gosier en feu à force de crier – et d’action de grâces anticipée pour le salut à venir, car Dieu ne peut abandonner son fidèle persécuté.
Ce psaume quasi désespéré, j’imagine que Jérémie aurait pu le prier dans sa citerne: « Arrache-moi à la boue ; que je ne m’enlise pas ; que je sois soustrait à ceux qui me détestent et aux eaux profondes » (v. 15). Le bourbier dans lequel le prophète s’enfonce est sa citerne-cachot, mais c’est aussi la boue de ceux qui l’insultent à cause de sa parole.
La violence est à son comble, et le fidèle est seul avec son Dieu.
Le psalmiste s’écrie : « J’ai attendu un geste, mais rien ; des consolateurs, et je n’en ai pas trouvé » (v. 21).
Or ce geste, quelqu’un l’a fait pour Jérémie : Eved-Melek, un Ethiopien, gardien du harem, qui a été horrifié par la cruauté et l’injustice et qui, ne laissant parler que son humanité et son cœur, s’est rendu auprès du roi pour obtenir avec succès la libération de Jérémie.
Le sauveur du prophète est un étranger au peuple de Dieu ; c’est grâce à son secours que Jérémie a pu poursuivre sa mission prophétique. Sauvé par Dieu certes, mais au moyen de cet étranger qui a simplement fait preuve d’un peu d’humanité, alors que les compatriotes de Jérémie étaient aveuglés par leur haine.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de miséricorde,
tu nous as parlé par ton Fils
et tu nous as révélé en lui le mystère du salut;
donne-nous de méditer sa Parole sans nous lasser
et d’y conformer notre vie,
afin qu’elle te soit agréable,
par lui, le Chirst, notre Seigneur.

Cantique 86 B (du recueil Alléluia)

Seigneur, entends ma prière