mardi 15 août 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 48 (47)

Dans la ville de notre Dieu

 
2
Il est grand, le Seigneur, hautement loué, †
 
 
   dans la ville de notre Dieu, *
 
3
sa sainte montagne, altière et belle,
 
 
   joie de toute la terre.

 
 
La montagne de Sion, c’est le pôle du monde,
 
 
   la cité du grand roi ; *
 
4
Dieu se révèle, en ses palais,
 
 
   vraie citadelle.

 
5
Voici que des rois s’étaient ligués,
 
 
   ils avançaient tous ensemble ; *
 
6
ils ont vu, et soudain stupéfaits,
 
 
   pris de panique, ils ont fui.

 
7
Et voilà qu’un tremblement les saisit :
 
 
   douleurs de femme qui accouche ; *
 
8
un vent qui souffle du désert
 
 
   a brisé les vaisseaux de Tarsis.

 
9
Nous l’avions entendu, nous l’avons vu
 
 
   dans la ville du Seigneur, Dieu de l’univers, *
 
 
dans la ville de Dieu, notre Dieu,
 
 
   qui l’affermira pour toujours.

 
10
Dieu, nous revivons ton amour
 
 
   au milieu de ton temple. *
 
11
Ta louange, comme ton nom,
 
 
   couvre l’étendue de la terre.

 
 
Ta main droite qui donne la victoire
 
12
   réjouit la montagne de Sion ; *
 
 
les villes de Juda exultent
 
 
   devant tes jugements.

 
13
Longez les remparts de Sion,
 
 
   comptez ses tours ; *
 
14
que vos cœurs s’éprennent de ses murs :
 
 
   contemplez ses palais.

 
 
Et vous direz aux âges qui viendront :
 
15
   « Ce Dieu est notre Dieu, *
 
 
pour toujours et à jamais,
 
 
   notre guide pour les siècles. »

Lectures du jour


Genèse, Chap. 45, v. 16-28

16
 Dans le palais du roi, on apprend que les frères de Joseph sont arrivés en Égypte. Le roi d'Égypte et ses ministres sont heureux d'entendre cette nouvelle.
17
 Le roi dit: "Dis à tes frères de charger leurs bêtes et de repartir en Canaan.
18
 Ils iront chercher leur père et leurs familles pour les ramener ici. Je les installerai dans la région la plus riche d'Égypte, et ils mangeront les meilleurs produits du pays.
19
 Tu diras aussi à tes frères de prendre en Égypte des chariots pour ramener leurs femmes, leurs enfants et leur père.
20
 Ils ne doivent pas regretter ce qu'ils laisseront là-bas. En effet, ils vont venir s'installer dans la région la plus riche d'Égypte."
21
 Les fils de Jacob font ce qu'on leur dit. Joseph leur donne des chariots, comme le roi d'Égypte l'a commandé, et des provisions pour la route.
22
 Il leur donne en cadeau un habit de fête à chacun. Mais à Benjamin, il en donne cinq avec 300 pièces d'argent.
23
 Il envoie aussi à son père pour le voyage dix ânes chargés des meilleurs produits d'Égypte et dix ânesses chargées de blé, de pain et de nourriture de toute sorte.
24
 Joseph demande à ses frères de ne pas se disputer pendant le voyage. Puis il les laisse partir.
25
 Ils quittent l'Égypte, ils arrivent en Canaan chez Jacob leur père.
26
 Ils lui annoncent: "Joseph est toujours vivant. Il gouverne même toute l'Égypte." Mais Jacob reste froid, car il ne les croit pas.
27
 Ils lui racontent donc tout ce que Joseph a dit. Puis Jacob voit les chariots que son fils a envoyés pour le transporter. Alors il reprend vie.
28
 Il dit: "C'est bon. Mon fils Joseph est encore vivant, je veux aller le voir avant de mourir."

Commentaire

Racines inspiratrices

Le Pharaon envoie Joseph se procurer des chariots pour voiturer ses frères, leurs femmes et leurs enfants afin de les installer définitivement en Egypte. « Qu’ils ne regrettent rien de ce qu’ils laissent ! » (20). Puis il pense à Jacob, le père, et prévoit pour lui des présents. « Jacob ne réagit pas, car il ne croyait pas ses fils » (26). Ce vieil homme devra vaincre le doute, prendre un risque et vivre un déracinement – tout comme son ancêtre Abraham.
C’est en effet à la promesse de Dieu à cet ancêtre que tout le cycle des récits sur Joseph – et même toute l’histoire d’Israël – se raccroche.

Racontant l’élection d’Abraham, le Talmud nous propose la méditation qui suit.
« L’appel de Dieu a arraché Abraham à une vieille culture aristocratique et élitaire à laquelle il était attaché. Lui, si bien enraciné, a été enlevé pour assurer la mission d’un nomadisme perpétuel au service de la découverte et la connaissance du Dieu unique. Lorsqu’il s’appelait Abram, il était « le père d’hommes d’un rang élevé culturellement parlant ». Devenu Abraham, il n’est plus que « le père de la foule des peuples » ! ».

Dieu semble dire : « Ne te sens pas blessé de cette mutation qui paraîtrait vexer ton amour-propre. Elle situe dorénavant ton rayonnement non plus au sein d’une élite mais auprès de la masse. Rien n’est ôté à ta valeur intrinsèque : simplement, les circonstances exigent que se modifie le champ d’application de ta personnalité. J’ai besoin d’un guide inspiré, que je n’ai pas trouvé ailleurs. Va, accomplis ta tâche en me faisant confiance. Ne te soucie plus de ton honneur et ta réputation : j’y veillerai personnellement ! ».

Sujets de prière

Oraison

Nous goûtons, ô Dieu, les fruits de la terre,
en cette saison d’abondance
où bien des arbres ploient sous tes dons.
Nous te rendons grâce
pour les gens qui, comme Joseph,
sont dépositaires de ta générosité.
Donne-nous de découvrir
que la semence que tu disposes
dans le creux de notre âme
est promesse de fruits.
Accorde-nous de comprendre
que seules les récoltes partagées avec équité
aboliront les famines du monde.

 

A l’occasion de la mémoire de Marie, mère du Seigneur:

Dieu de vie,
tu as comblé de grâce la bienheureuse Vierge Marie,
pour qu’elle devienne la mère du Sauveur;
donne-nous de t’accueillir avec un cœur pur
et de te servir dans l’humilité et la louange,
à la gloire du Christ, notre Seigneur.

Cantique 44-02 (du recueil Alléluia)

Seigneur, je t'abandonne