dimanche 14 octobre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

28ème dimanche du temps ordinaire

Complément

Psaume

Psaume 90 (89)

Apprends-nous la mesure de nos jours

 
1
   D’âge en âge, Seigneur,
 
 
   tu as été notre refuge.

 
2
Avant que naissent les montagnes, †
 
 
que tu enfantes la terre et le monde, *
 
 
de toujours à toujours,
 
 
 toi, tu es Dieu.

 
3
Tu fais retourner l’homme à la poussière ;
 
 
tu as dit  : « Retournez, fils d’Adam ! »
 
4
À tes yeux, mille ans sont comme hier,
 
 
c’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit.

 
5
Tu les as balayés : ce n’est qu’un songe ;
 
 
dès le matin, c’est une herbe changeante :
 
6
elle fleurit le matin, elle change ;
 
 
le soir, elle est fanée, desséchée.

 
7
Nous voici anéantis par ta colère ;
 
 
ta fureur nous épouvante :
 
8
tu étales nos fautes devant toi,
 
 
nos secrets à la lumière de ta face.

 
9
Sous tes fureurs tous nos jours s’enfuient,
 
 
nos années s’évanouissent dans un souffle.
 
10
Le nombre de nos années ? soixante-dix,
 
 
quatre-vingts pour les plus vigoureux !
 
 
Leur plus grand nombre n’est que peine et misère ;
 
 
elles s’enfuient, nous nous envolons.

 
          ~

 
11
Qui comprendra la force de ta colère ?
 
 
Qui peut t’adorer dans tes fureurs ?
 
12
Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
 
 
que nos cœurs pénètrent la sagesse.

 
13
Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
 
 
Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.
 
14
Rassasie-nous de ton amour au matin,
 
 
que nous passions nos jours
 
 
 dans la joie et les chants.
 
15
Rends-nous en joies tes jours de châtiment
 
 
et les années où nous connaissions le malheur.

 
16
Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs
 
 
et ta splendeur à leurs fils.
 
17
Que vienne sur nous
 
 
 la douceur du Seigneur notre Dieu !
 
 
Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ;
 
 
 oui, consolide l’ouvrage de nos mains.

Lectures du jour


Épître aux Romains, Chap. 7, v. 14-25

14
 Oui, nous le savons, la loi vient de Dieu, mais moi, je suis un homme faible, vendu comme esclave au péché.
15
 Vraiment, ce que je fais, je ne le comprends pas. Ce que je veux, je ne le fais pas, et ce que je déteste, je le fais.
16
 Si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais que la loi est bonne.
17
 Alors, ce n'est pas moi qui agis, c'est le péché qui habite en moi.
18
 Oui, je le sais, le bien n'habite pas en moi, je veux dire en moi qui suis faible. Pour moi, vouloir le bien, c'est possible, mais faire le bien, c'est impossible.
19
 En effet, le bien que je veux, je ne le fais pas, et le mal que je ne veux pas, je le fais.
20
 Si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est pas moi qui agis, mais c'est le péché qui habite en moi.
21
 Ainsi, je découvre cette loi: quand je veux faire le bien, c'est le mal qui se présente à moi.
22
 Au fond de moi-même, la loi de Dieu me plaît.
23
 Mais je trouve dans mon corps une autre loi, elle lutte contre la loi avec laquelle mon intelligence est d'accord. Cette loi me fait prisonnier de la loi du péché qui est en moi.
24
 Me voilà bien malheureux! Qui va me libérer de ce corps qui me conduit vers la mort?
25
 Remercions Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! Ainsi, avec mon intelligence, j'accepte la loi de Dieu, mais avec ma faiblesse, j'obéis à la loi du péché.

Sujets de prière

Oraison

Père bien-aimé,
fais-nous toujours vouloir ce que tu veux,
afin que nous te servions d’un cœur sans partage,
par le Christ, notre Seigneur.