Mercredi 14 Mars 2018

Temps

Temps du carême

Semaine

Mercredi de la quatrième semaine

Complément

Psaume

Psaume 22 (21), 22-30

Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

 
22
sauve-moi de la gueule du lion
 
 
et de la corne des buffles.

 
          ~

 
 
Tu m’as répondu ! †
 
23
Et je proclame ton nom devant mes frères,
 
 
je te loue en pleine assemblée.

 
24
Vous qui le craignez, louez le Seigneur, †
 
 
glorifiez-le, vous tous, descendants de Jacob,
 
 
vous tous, redoutez-le, descendants d’Israël.

 
25
Car il n’a pas rejeté,
 
 
il n’a pas réprouvé le malheureux dans sa misère ;
 
 
il ne s’est pas voilé la face devant lui,
 
 
mais il entend sa plainte.

 
26
Tu seras ma louange dans la grande assemblée ;
 
 
devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.
 
27
Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ;
 
 
ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent :
 
 
 « À vous, toujours, la vie et la joie ! »

 
28
La terre entière se souviendra
 
 
 et reviendra vers le Seigneur,
 
 
chaque famille de nations se prosternera devant lui :
 
29
« Oui, au Seigneur la royauté,
 
 
le pouvoir sur les nations ! »

 
30
Tous ceux qui festoyaient s’inclinent ;
 
 
promis à la mort, ils plient en sa présence.

Lectures du jour

Commentaire

Du fondement à la pratique

Dans ce texte, l'accès auprès de Dieu est représenté par l'accès au sanctuaire, image céleste d'une réalité spirituelle. Ce chemin consiste en la voie nouvelle que le Christ a inaugurée comme être humain. Le voile qui masquait la réalité divine a été retroussé. En voici le fondement dévoilé : le Christ est le prêtre, le grand prêtre.
Face à la prêtrise inopérante des autorités religieuses et civiles, la plénitude est de mise pour tous ceux qui reconnaissent la prêtrise définitive de Jésus. Le langage est difficile à comprendre à cause des allusions, pas toujours claires, aux situations contemporaines de la rédaction de l'épître. Il semble que celle-ci ait été écrite peu avant ou peu après la destruction du temple par le général romain Titus en 70 - événement ayant la gravité d'une catastrophe nationale.

Les conséquences éthiques à ce fondement doctrinal s'étendent à des domaines tout pratiques : veiller les uns sur les autres, pratiquer concrètement la charité. Pour cela, le rassemblement des croyants est nécessaire pour se former et pour prier, d'autant plus que le jour approche, celui du jugement. Le christianisme de cette époque vit dans l'espérance de la manifestation de Dieu. Le retour du Christ est à l'ordre du jour ! L'attente première prend des formes littéraires et institutionnelles pour survivre. En effet, profaner le sang de l'alliance, c'est, pour les rédacteurs et lecteurs de ce texte, renoncer à la sanctification en outrageant l'Esprit de la grâce.

Sujets de prière

Oraison

Souviens-toi, Seigneur, de ton Alliance
scellée dans le sang de ton Fils,
rappelle à ton peuple le pardon que tu lui offres,
et rends-lui la joie d’être sauvé.
Nous t’en prions au nom du Christ, notre Seigneur.

Cantique 45-13 (du recueil Alléluia)

Si vous saviez