samedi 14 mars 2015

Temps

Temps du carême

Semaine

Samedi de la troisième semaine

Complément

Journée d'action de la campagne Pain Pour le Prochain Action de Carême

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Livre de Jérémie, Chap. 30, v. 18-24

18
Voici ce que le Seigneur dit : " Je vais rendre leur ancienne situation aux familles d'Israël. J'aurai pitié de leurs maisons. Les villes détruites seront reconstruites sur leurs ruines, et les belles maisons retrouveront leur ancienne place.
19
De l'extérieur, on entendra des chants et des cris de joie. Les enfants de Jacob ne diminueront pas, je les rendrai nombreux. Ils ne seront plus méprisés, je les couvrirai d'honneur.
20
Ils seront comme autrefois. De nouveau, ils se rassembleront devant moi, et j'agirai contre tous ceux qui les écrasent. "
21
Le Seigneur déclare : " C'est l'un d'entre eux qui sera leur chef, celui qui les dirigera naîtra au milieu d'eux. Je lui permettrai de s'approcher, il viendra auprès de moi. En effet, qui oserait risquer sa vie en s'approchant de moi ?
22
Alors, vous serez mon peuple, et moi, je serai votre Dieu. "
23
La tempête du Seigneur arrive, sa colère éclate. Un vent violent souffle en tournant et tombe sur la tête des gens mauvais.
24
La violente colère du Seigneur ne s'arrêtera pas avant de réaliser totalement ce qu'il a décidé. Plus tard, vous comprendrez cela.

Commentaire

Vous serez mon peuple et moi votre Dieu.

Jusqu'ici, les paroles sévères ou douloureuses se mêlaient aux promesses de délivrance. Maintenant, l'espérance prend toute la place: retour, reconstruction, prospérité, communion avec Dieu. Les tentes (expression toujours chère à ces anciens nomades qu'étaient les Hébreux) seront restaurées; les villes, les palais seront reconstruits à leur ancienne place. La joie et l'allégresse régneront partout, l'accroissement succédera à la diminution .
Au lieu d'obéir à un gouverneur étranger, les Israélites auront un chef sorti du milieu d'eux. Tout cela par la grâce de la compassion de Dieu. Et la prophétie se termine par un admirable oracle, où Dieu est montré prenant soin de s'approcher de l'homme pour que celui-ci s'approche de lui. Sans doute, ce passage fait-il allusion au prêtre qui vient à Dieu au nom du peuple et pour le peuple. Mais la pensée exprimée est bien autrement profonde et va beaucoup plus loin. Si l'homme peut s'approcher de Yahvé, c'est que celui-ci l'attire à lui. Dans l'ancienne mentalité, celui qui s'approchait de Dieu, qui voyait Dieu, s'exposait à la mort. Il risquait sa vie (tel est le sens réel des mots que nos traductions édulcorent en disant: qui oserait de lui-même s'approcher?) Oui, dans un sens, c'est terrible d'approcher le Dieu saint. Mais voici que lui-même, le Dieu saint, vient au-devant de sa créature pour l'amener à lui. C'est toute la doctrine de la grâce prévenante: « Nous l'aimons, parce que Dieu nous a aimés le premier» (1Jn 4, 19).

Oraison

Dieu éternel,
regarde et bénis ton peuple,
qui veut soumettre à ta miséricorde la dureté de son cœur;
affermis-nous par ta puissance,
délivre-nous de tout mal
et augmente en nous la foi,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 96 (du recueil Alléluia)

Peuples, chantez partout