Mercredi 14 Juillet 2021

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 122 (121)

Paix sur Jérusalem !

 
1
Quelle joie quand on m’a dit :
 
 
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »

 
2
Maintenant notre marche prend fin
 
 
devant tes portes, Jérusalem !
 
3
Jérusalem, te voici dans tes murs :
 
 
ville où tout ensemble ne fait qu’un !

 
4
C’est là que montent les tribus,
 
 
 les tribus du Seigneur, *
 
 
là qu’Israël doit rendre grâce
 
 
 au nom du Seigneur.
 
5
C’est là le siège du droit, *
 
 
le siège de la maison de David.

 
6
Appelez le bonheur sur Jérusalem :
 
 
« Paix à ceux qui t’aiment !
 
7
Que la paix règne dans tes murs,
 
 
le bonheur dans tes palais ! »

 
8
À cause de mes frères et de mes proches,
 
 
je dirai : « Paix sur toi ! »
 
9
À cause de la maison du Seigneur notre Dieu,
 
 
je désire ton bien.

Lectures du jour


Deutéronome, Chap. 26, v. 12-19

12
 Moïse dit: Tous les trois ans, ce sera "l'année de la dîme". Vous prendrez un dixième de vos récoltes et vous le donnerez aux lévites, aux étrangers installés chez vous, aux orphelins et aux veuves. Ceux-ci pourront ainsi manger autant qu'ils veulent dans vos villes.
13
 Alors vous direz devant le Seigneur votre Dieu: "Seigneur, je n'ai rien gardé chez moi de la part qui t'est réservée. Je l'ai bien donnée aux lévites, aux étrangers installés chez nous, aux orphelins et aux veuves. J'ai suivi le commandement que tu m'as donné sans désobéir, et je n'ai rien oublié.
14
 Quand j'étais en deuil, je n'ai rien mangé de cette part. Quand j'étais impur, je n'en ai rien enlevé et je n'ai rien donné en offrande pour un mort. Je t'ai écouté, Seigneur mon Dieu, et j'ai obéi à tes commandements.
15
 Regarde donc du haut du ciel, là où tu habites, et répands tes bienfaits sur Israël, ton peuple. Répands-les sur le pays que tu nous as donné, comme tu l'as promis à nos ancêtres, ce pays qui déborde de lait et de miel."
16
 Moïse dit: Aujourd'hui, le Seigneur votre Dieu vous commande d'obéir à ces lois et à ces règles. Vous les respecterez et vous leur obéirez de tout votre cœur et de tout votre être.
17
 Aujourd'hui, vous avez reçu une promesse du Seigneur: il sera votre Dieu si vous faites ce qu'il veut, si vous obéissez à ses lois, à ses commandements et à ses règles, si vous écoutez ce qu'il dit.
18
 De son côté, il a reçu cette promesse de vous: vous serez son peuple, son trésor, comme il vous l'a dit, vous obéirez à tous ses commandements.
19
 Oui, le Seigneur votre Dieu veut que vous deveniez le premier peuple de tous ceux qu'il a faits: le plus glorieux, le plus célèbre, le plus honoré. Il veut que vous soyez le peuple qui lui appartient personnellement, comme il vous l'a promis.

Commentaire

Dons, impôts et spiritualité!

Notre rapport à l’argent est hautement spirituel. Si les versets 1-11 (où l’on offre à Dieu les prémices) viennent redonner sens à notre engagement matériel en faveur de l’Eglise, les versets 12 et suivants éclairent spirituellement notre (douloureuse) identité de contribuable!
Que notre confiance placée dans le Dieu libérateur d’Abraham, de Moïse et de Jésus-Christ fonde notre sens de la reconnaissance et du don, cela est profondément ancré dans nos convictions de croyants. Nous donnons à l’Eglise, aux œuvres d’entraide et à moult associations au nom même de notre «foi en actes». Et c’est tant mieux.
Pour la dîme triennale, c’est autre chose. Dans notre passage, elle représente un engagement social pour les plus pauvres (lévites, émigrés, orphelins, veuves). Et cette démarche d’entraide concrète devait être validée officiellement par l’autorité religieuse. Mélange d’adhésion personnelle et de devoir à accomplir.
Dans la société complexe d’aujourd’hui, la politique fiscale est un art aussi impopulaire que difficile. Nous connaissons tous ses tâtonnements et ses «injustices». Une chose reste sûre: nos contributions à l’AI, à l’AVS, aux assurances «chômage» ou «perte de gain», au système de santé, à l’assistance sociale - à tout ce qui permet de prendre en charge les «faibles» de notre société - sont au cœur de notre engagement de citoyens… et de croyants responsables.

Sujets de prière

Cantique 47A (du recueil Alléluia)

Frappez dans vos mains