jeudi 14 février 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 61 (60)

Tu es pour moi un refuge

 
2
Dieu, entends ma plainte,
 
 
 exauce ma prière ; *
 
3
des terres lointaines je t’appelle
 
 
 quand le cœur me manque.

 
 
Jusqu’au rocher trop loin de moi
 
 
 tu me conduiras, *
 
4
car tu es pour moi un refuge,
 
 
 un bastion, face à l’ennemi.

 
5
Je veux être chez toi pour toujours,
 
 
me réfugier à l’abri de tes ailes.

 
          ~

 
6
Oui, mon Dieu, tu exauces mon vœu,
 
 
tu fais largesse à ceux qui craignent ton nom.

 
7
Accorde au roi des jours et des jours :
 
 
que ses années deviennent des siècles !

 
8
Qu’il trône à jamais devant la face de Dieu !
 
 
Assigne à sa garde Amour et Vérité.

 
9
Alors, je chanterai sans cesse ton nom,
 
 
j’accomplirai mon vœu jour après jour.

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 62, v. 6-12

6
 Sur tes murs de défense, Jérusalem, j'ai placé des gardiens. Ils ne devront jamais se taire, ni le jour ni la nuit. "Vous, les veilleurs, qui obligez le Seigneur à se souvenir de Jérusalem, ne vous reposez pas.
7
 Ne lui laissez pas de repos avant qu'il ait rétabli Jérusalem, avant qu'elle devienne un sujet de louange sur toute la terre."
8
 Le Seigneur a fait ce serment: "Aussi vrai que je suis très puissant, je ne laisserai plus jamais tes ennemis se nourrir de ton blé. Les étrangers ne boiront plus ton vin pour lequel tu t'es fatiguée.
9
 Mais ceux qui auront ramassé le blé le mangeront eux-mêmes en chantant la louange du Seigneur. Ceux qui auront récolté le raisin boiront le vin eux-mêmes dans les cours de mon temple saint."
10
 Habitants de Jérusalem, sortez, sortez vite de la ville! Ouvrez le chemin à mon peuple. Réparez la route, enlevez les pierres, dressez un signal pour les peuples.
11
 Le Seigneur se fait entendre jusqu'au bout du monde. Dites donc à la ville de Sion: "Ton Sauveur arrive. Il rapporte ceux qu'il a gagnés, il ramène la récompense de son travail."
12
 On les appellera "le peuple saint", "les libérés du Seigneur". Et toi, Jérusalem, on ne t'appellera plus "la ville abandonnée", mais "la ville désirée".

Commentaire

Hymne à la grâce de Dieu

Ce passage est au cœur de notre épître. Véritable résumé de la théologie de Paul, c’est un hymne à la grâce de Dieu. Les directives données pour la pastorale des vieillards, des femmes, l’attitude adéquate envers les jeunes gens, les esclaves, aboutissent finalement à un style de vie identique pour tous, comme une conséquence de la grâce de Dieu qui s’est manifestée dans le Christ.

Car la grâce apprend à vivre. De son côté, la morale n’est qu’une conséquence de la grâce et devrait être considérée par nous comme telle. C’est l’amour que Dieu a manifesté en premier – et non des principes moraux découlant de quelque philosophie – qui est le véritable point de départ de l’action humaine qui se veut confiée au regard de Dieu !

Dans son développement théologique, Paul indique trois « lieux » : Dieu est la source de la grâce, le Christ en est l’instrument, et le salut en est le but et le terme.
Ce passage central de la lettre, nous pourrions le méditer régulièrement, le lire et le relire encore, le « rumine r», pour le laisser descendre dans notre cœur.
Et se déploie en nous cette conviction : oui, en Jésus-Christ, Dieu est venu réhabiliter notre vie humaine précaire et parfois sombre. Inlassablement, sa grâce nous engage sur des chemins de vie renouvelés et pleins d’espérance.
Source de toute réconciliation, par sa venue dans une « chair » semblable à la nôtre sauf le péché, il nous communique la grâce qui vient de Dieu. Qu’il remplisse nos cœurs de son espérance et de sa lumière, qu’il guide notre quotidien parfois si fragile !

Sujets de prière

Oraison

C’est notre joie, Seigneur Dieu,
de te reconnaître comme notre créateur
et de t’appeler notre Père;
conduis-nous vers l’accomplissement de ta promesse
et renouvelle ce monde que tu veux sauver
dans ton Royaume,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 45-24 (du recueil Alléluia)

La grâce est joie