vendredi 14 avril 2017

Temps

Vendredi Saint

Semaine

Semaine sainte

Complément

Mort du Christ

Psaume

Psaume 39 (38)

L’homme n’est qu’un souffle

 
2
J’ai dit : « Je garderai mon chemin
 
 
sans laisser ma langue s’égarer ;
 
 
je garderai un bâillon sur ma bouche,
 
 
tant que l’impie se tiendra devant moi. »

 
3
Je suis resté muet, silencieux ;
 
 
 je me taisais, mais sans profit. *
 
 
Mon tourment s’exaspérait,
 
4
 mon cœur brûlait en moi.
 
 
Quand j’y pensais, je m’enflammais,
 
 
et j’ai laissé parler ma langue.

 
5
Seigneur, fais-moi connaître ma fin,
 
 
 quel est le nombre de mes jours :
 
 
je connaîtrai combien je suis fragile.
 
6
Vois le peu de jours que tu m’accordes :
 
 
ma durée n’est rien devant toi.

 
 
L’homme ici-bas n’est qu’un souffle ;
 
7
il va, il vient, il n’est qu’une image.
 
 
Rien qu’un souffle, tous ses tracas ;
 
 
il amasse, mais qui recueillera ?

 
          ~

 
8
Maintenant, que puis-je attendre, Seigneur ?
 
 
Elle est en toi, mon espérance.
 
9
Délivre-moi de tous mes péchés,
 
 
épargne-moi les injures des fous.

 
10
Je me suis tu, je n’ouvre pas la bouche,
 
 
car c’est toi qui es à l’œuvre.
 
11
Éloigne de moi tes coups :
 
 
je succombe sous ta main qui me frappe.

 
12
Tu redresses l’homme en corrigeant sa faute, †
 
 
tu ronges comme un ver son désir ; *
 
 
l’homme n’est qu’un souffle.

 
13
Entends ma prière, Seigneur, écoute mon cri ;
 
 
ne reste pas sourd à mes pleurs.
 
 
Je ne suis qu’un hôte chez toi,
 
 
un passant, comme tous mes pères.

 
14
Détourne de moi tes yeux, que je respire
 
 
avant que je m’en aille et ne sois plus.

Lectures du jour


Évangile selon Luc, Chap. 23, v. 13-49

13
 Pilate réunit les chefs des prêtres, les autorités et le peuple.
14
 Il leur dit: "Vous m'avez amené cet homme en me disant: "Il pousse notre peuple à la révolte!" Alors je l'ai interrogé devant vous. Vous, vous l'accusez, mais moi, je n'ai pas trouvé de raison pour le condamner.
15
 Hérode Antipas n'en a pas trouvé non plus puisqu'il l'a renvoyé chez nous. Cet homme n'a donc rien fait pour mériter de mourir.
16
 C'est pourquoi je vais le faire frapper, ensuite je vais le libérer.
17
 []"
18
 Les gens se mettent à crier tous ensemble: "Fais mourir cet homme! Libère-nous Barabbas!"
19
 Barabbas a tué quelqu'un quand les gens se sont révoltés contre les Romains dans la ville. C'est pour cela qu'il est en prison.
20
 Pilate veut libérer Jésus, et de nouveau il parle à la foule.
21
 Mais les gens crient: "Cloue-le sur une croix! Sur une croix!"
22
 Une troisième fois, Pilate prend la parole et dit: "Qu'est-ce que cet homme a fait de mal? Je ne trouve pas de raison pour le faire mourir. C'est pourquoi je vais le faire frapper et le libérer."
23
 Mais les gens insistent en criant très fort: "Cloue-le sur une croix!" Et leurs cris sont les plus forts.
24
 Alors Pilate décide de faire ce que la foule demande.
25
 Il libère celui qu'ils ont demandé, Barabbas. Pourtant on l'avait mis en prison parce qu'il avait tué quelqu'un pendant une révolte contre les Romains. Et Pilate livre Jésus à la foule en leur disant: "Faites-lui ce que vous voulez!"
26
 Les soldats emmènent Jésus. Ils rencontrent Simon, un homme de Cyrène, qui revient des champs. Ils l'obligent à mettre la croix sur son dos, pour qu'il la porte derrière Jésus.
27
 Une grande foule suit Jésus. Des femmes pleurent et sont dans le deuil à cause de lui.
28
 Jésus se retourne vers elles et leur dit: "Femmes de Jérusalem, ne pleurez pas à cause de moi! Au contraire, pleurez à cause de vous et de vos enfants.
29
 Oui, le moment va venir où on dira: "Elles sont heureuses, les femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfant, celles qui n'en ont jamais eu et qui n'ont pas allaité de bébé!"
30
 Alors les gens se mettront à dire aux montagnes: "Tombez sur nous!" et aux collines: "Cachez-nous!"
31
 En effet, si on fait du mal à l'arbre vert, qu'est-ce qu'on fera donc à l'arbre mort?"
32
 On emmène aussi deux autres hommes, des bandits, pour les faire mourir avec Jésus.
33
 Ils arrivent à l'endroit appelé "Le Crâne". Là, les soldats clouent Jésus sur une croix. Ils clouent aussi les deux bandits, l'un à sa droite, l'autre à sa gauche.
34
 Jésus dit: "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." Les soldats tirent au sort pour savoir qui aura ses vêtements. Puis ils les partagent entre eux.
35
 Le peuple est là et il regarde. Les chefs des Juifs se moquent de Jésus en disant: "Il a sauvé les autres. Eh bien, il n'a qu'à se sauver lui-même, s'il est vraiment le Messie, celui que Dieu a choisi!"
36
Les soldats aussi se moquent de Jésus.
37
Ils s'approchent de lui et ils lui offrent du vinaigre en disant: "Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même!"
38
 Au-dessus de Jésus, on a mis une pancarte avec ces mots: "C'est le roi des Juifs."
39
 Un des bandits cloués sur une croix insulte Jésus en disant: "Tu dis que tu es le Messie. Alors, sauve-toi toi-même et sauve-nous aussi!"
40
 Mais le deuxième bandit fait des reproches au premier en lui disant: "Tu es condamné à mort comme cet homme, et tu ne respectes même pas Dieu?
41
 Pour toi et moi, la punition est juste. Oui, nous l'avons bien méritée, mais lui, il n'a rien fait de mal!"
42
 Ensuite il dit à Jésus: "Jésus, souviens-toi de moi, quand tu viendras comme roi."
43
 Jésus lui répond: "Je te le dis, c'est la vérité: aujourd'hui, tu seras avec moi dans le paradis."
44
Quand il est presque midi, le soleil s'arrête de briller. Dans tout le pays, il fait nuit jusqu'à trois heures de l'après-midi.
45
Le rideau qui est dans le temple se déchire au milieu, en deux morceaux.
46
 Jésus pousse un grand cri, il dit: "Père, je remets ma vie dans tes mains.>> Et, , après qu'il a dit cela, il meurt.
47
 L'officier romain voit ce qui est arrivé, et il dit: "Gloire à Dieu! Vraiment, cet homme était un juste!"
48
 Beaucoup de gens sont venus pour regarder ce spectacle. Ils voient ce qui est arrivé. Alors, tous rentrent chez eux, pleins de tristesse.
49
 Tous les amis de Jésus et les femmes qui l'ont accompagné depuis la Galilée se tiennent assez loin. Ils regardent ce qui se passe.

Commentaire

Simon de Cyrène

Un seul verset nous parle de lui, mais on y apprend par son prénom qu'il est juif (Simon), qu'il vient d'Afrique (Cyrène se trouve en Libye) et l'évangéliste Marc précise que ses fils ont pour prénom Alexandre (grec) et Rufus (latin). Toute la terre habitée semble comme condensée dans cette brève description d'un passant revenant de son champ, qui apparaît, le temps d’une de ces réquisitions dont l’occupant était coutumier, à point nommé pour que le pas de Jésus devenu chancelant ne fasse pas traîner le programme de l’exécution, le chemin escarpé qui mène à Golgotha.

Les soldats, qui auparavant se moquaient bruyamment, se taisent maintenant.
Auraient-ils pitié du supplicié puisqu'ils recourent à ce passant pour lui venir en aide? Ce serait bien étonnant …

Entre Simon et Jésus, aucune parole n'est échangée; peut-être même que Simon ne sait rien de celui à qui il vient en aide. Ils marchent l'un derrière l'autre vers le lieu de la crucifixion avec cette croix destinée à l'un, mais pas à l'autre.
Peut-être prient-ils? En lisant le texte, on peut aussi se demander si Simon porte seul la croix ou s'ils la portent ensemble, Jésus et lui, mais cette dernière possibilité paraît plus ajustée à la situation.
Surgit alors une question troublante: pourquoi celui qui va prendre sur lui, par amour pour tous, le péché du monde a-t-il besoin d'aide ici?
« Seigneur, nous portons nos passions comme des croix, elles ne sont pas sans amour, elles ne sont pas sans mensonge. Révèle-nous que dans le rude défilé, c'est toi qui nous attends et nous rejoins. Fais de ma croix la tienne, une croix de résurrection. » (Bartholomée 1er de Constantinople).

Sujets de prière

Oraison

Seigneur notre Dieu,
nous savons que tu nous aimes sans mesure.
Tu n’as pas refusé de livrer ton Fils à la mort sur la croix,
mais l’as donné pour sauver le monde.
Aujourd’hui encore, montre‐nous ton amour
et accorde‐nous de suivre ton Fils Jésus Christ
dans le mystère de sa Pâque,
lui qui est béni pour les siècles des siècles.

Cantique 33-11 (du recueil Alléluia)

Pour quel péché, Jésus