vendredi 14 août 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 74 (73), 16-23

Il n’y a plus de prophètes !

 
16
À toi le jour, à toi la nuit,
 
 
toi qui ajustas le soleil et les astres !
 
17
C’est toi qui fixas les bords de la terre ;
 
 
l’hiver et l’été, c’est toi qui les formas.

 
18
Rappelle-toi : l’ennemi a méprisé ton nom,
 
 
un peuple de fous a blasphémé le Seigneur.
 
19
Ne laisse pas la Bête égorger ta Tourterelle,
 
 
n’oublie pas sans fin la vie de tes pauvres.

 
20
Regarde vers l’Alliance : la guerre est partout ;
 
 
on se cache dans les cavernes du pays.
 
21
Que l’opprimé échappe à la honte,
 
 
que le pauvre et le malheureux chantent ton nom !

 
22
Lève-toi, Dieu, défends ta cause !
 
 
Rappelle-toi ces fous qui blasphèment tout le jour.
 
23
N’oublie pas le vacarme que font tes ennemis,
 
 
la clameur de l’ennemi, qui monte sans fin.

Lectures du jour

Commentaire

Encore raté!

Le temps de l’illumination, de l’expérience spirituelle gratifiante s’est envolé: il faut passer à autre chose …
La descente de la montagne est rude.
Le retour à la réalité historique humaine est brutal: les disciples restés en bas ne sont pas parvenus à apporter au père d'un enfant malade l'aide qu’il attendait; c’est une défaite pour eux aux yeux de la foule présente, curieuse et critique.
La lumière éclatante de la transfiguration se heurte à la difficulté humaine de croire, même chez les proches du Christ, même dans l'Eglise.
Il y a pourtant une lueur, au cœur même de cette impossibilité humaine: le père de l'enfant confesse une confiance chancelante certes, mais bien présente.
Cette foi paternelle se présente comme une humble supplication bien plus que comme l'affirmation d'une solidité triomphante. Alors l'enfant est relevé, c'est-à-dire rendu à une vie nouvelle.
Depuis le chapitre 8, l'évangile de Marc est particulièrement attentif à la situation des disciples, donc de l'Eglise. Entre joie du royaume qui s'approche et réalité à vivre au quotidien, il y a toujours un espace difficile à habiter.
L'attitude du père de l'enfant guéri devrait nous aider à comprendre comment vivre ce temps de l'entre deux, dans une confiance fondée, mais humble, qui fait de l'Eglise du Christ la servante de l'humanité, non sa dominatrice, et de nous des serviteurs et servantes qui font simplement ce à quoi ils sont appelés.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
qui as réconcilié avec toi toute l’humanité
en lui donnant ton Fils,
augmente la foi de ton peuple,
pour qu’il se hâte avec amour
au-devant du Christ, notre Pâque éternelle,
béni dans les siècles des siècles.

Cantique 47-03 (du recueil Alléluia)

Dans toutes nos détresses