lundi 14 août 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 47 (46)

Dieu s’élève au-dessus de tous

 
2
Tous les peuples, battez des mains,
 
 
acclamez Dieu par vos cris de joie !

 
3
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
 
 
le grand roi sur toute la terre,
 
4
celui qui nous soumet des nations,
 
 
qui tient des peuples sous nos pieds ;
 
5
il choisit pour nous l’héritage,
 
 
fierté de Jacob, son bien-aimé.

 
6
Dieu s’élève parmi les ovations,
 
 
le Seigneur, aux éclats du cor.
 
7
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
 
 
sonnez pour notre roi, sonnez !
 
8
Car Dieu est le roi de la terre :
 
 
que vos musiques l’annoncent !

 
9
Il règne, Dieu, sur les païens,
 
 
Dieu est assis sur son trône sacré.
 
10
Les chefs des peuples se sont rassemblés :
 
 
c’est le peuple du Dieu d’Abraham.
 
 
Les princes de la terre sont à Dieu
 
 
qui s’élève au-dessus de tous.

Lectures du jour


Genèse, Chap. 45, v. 1-15

1
 Joseph ne peut plus cacher ses sentiments devant tous ceux qui le servent. Il leur demande donc de sortir. Quand Joseph est seul avec ses frères, il leur dit qui il est.
2
 Mais il pleure si fort que les Égyptiens l'entendent. Et la nouvelle arrive jusqu'au palais du roi d'Égypte.
3
 Joseph dit à ses frères: "C'est moi Joseph! Est-ce que mon père est encore vivant?" Mais ses frères sont tellement émus de se trouver devant lui qu'ils sont incapables de répondre.
4
 Joseph leur dit: "Venez près de moi." Ils s'approchent de lui. Joseph continue: "C'est moi Joseph, votre frère. C'est moi que vous avez vendu pour être emmené en Égypte.
5
 Maintenant, ne soyez pas remplis de tristesse. Ne vous faites pas de reproches, parce que vous m'avez vendu dans ce pays. En effet, c'est Dieu qui m'a envoyé ici avant vous, pour vous sauver la vie."
6
 Joseph dit encore à ses frères: "Ici en Égypte, c'est la famine depuis deux ans. Et pendant cinq ans encore, nous ne pourrons pas labourer ni récolter.
7
 Dieu m'a envoyé ici avant vous. Il voulait vous permettre d'avoir des enfants dans ce pays et de rester en vie. Ainsi, il vous rend totalement libres.
8
 Ce n'est donc pas vous qui m'avez envoyé ici, c'est Dieu. Et c'est Dieu qui a fait de moi le ministre le plus important du roi d'Égypte, le responsable du palais du roi et le gouverneur de toute l'Égypte.
9
 Maintenant, dépêchez-vous d'aller dire à mon père: "Voici le message de ton fils Joseph: Dieu a fait de moi le gouverneur de toute l'Égypte. Viens chez moi le plus vite possible. 10 Tu t'installeras dans la région de Gochen avec tes enfants, tes petits-enfants, tes moutons, tes chèvres, tes bœufs et tout ce qui est à toi. Ainsi, tu seras auprès de moi.
11
 Je te donnerai ce qu'il faut pour vivre, pour toi, pour ta famille et tes troupeaux. En effet, la famine durera encore cinq ans."" Gn;45;12; Joseph ajoute: ""Vous le voyez bien, et Benjamin mon petit frère le voit aussi, c'est moi, Joseph, qui vous parle."
13
 Allez donc dire à mon père quelle situation importante j'occupe en Égypte. Racontez-lui tout ce que vous avez vu. Ensuite, amenez-le très vite ici."
14
 Joseph se jette au cou de Benjamin, et tous les deux s'embrassent en pleurant.
15
 Joseph embrasse aussi ses autres frères et il pleure beaucoup. Puis ses frères se mettent à lui parler.

Commentaire

Dieu écrit droit avec des lignes courbes.

Ce proverbe pourrait être la morale de ce que Joseph explique à ses frères : les lignes courbes, ce sont les rêves de grandeur de Joseph, la jalousie des frères, leur violence déchaînée… Autant de sentiments et d’actions négatifs et destructeurs.
Et pourtant, lors de la relecture de vie que fait Joseph, toutes ces lignes courbes se transforment : Dieu, qui était fort peu présent dans tout le récit de la saga de Joseph, est le sujet des versets 5 à 8. Joseph discerne le dessein d’amour de Dieu qui peut transformer le négatif des actions humaines pour faire triompher le positif, la vie.
Puissions-nous, comme Joseph, relire nos histoires de vie en y discernant Dieu à l’œuvre, même aux travers d’épreuves où il semblait si absent !

C’est ainsi que peut naître la sérénité, quand nous découvrons un sens, une cohérence, une beauté, à nos itinéraires bien souvent chaotiques. Cette prise de conscience n’enlève rien à nos responsabilités ni aux blessures reçues ; elle n’apaise pas non plus nos sentiments de culpabilité mais nous maintient dans la confiance : tel le potier de Jérémie qui façonne et refaçonne, Dieu reprend l’ensemble de notre vie pour en faire quelque chose de beau et d’utile.

Sujets de prière

Oraison

Dieu très bon,
ta générosité est à l’image de ton amour infini.
Nous te prions:
aide-nous à mettre notre confiance
plutôt en ta bonté qui demeure
qu’en nos œuvres qui passent.
Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 45-12 (du recueil Alléluia)

Comme un fleuve immense