dimanche 14 août 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vingtième dimanche du temps ordinaire

Complément

Psaume

Psaume 40 (39)

Voici, je viens

 
2
D’un grand espoir
 
 
   j’espérais le Seigneur : *
 
 
il s’est penché vers moi
 
 
   pour entendre mon cri.

 
3
Il m’a tiré de l’horreur du gouffre,
 
 
   de la vase et de la boue ; *
 
 
il m’a fait reprendre pied sur le roc,
 
 
   il a raffermi mes pas.

 
4
Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
 
 
   une louange à notre Dieu. *
 
 
Beaucoup d’hommes verront, ils craindront,
 
 
   ils auront foi dans le Seigneur.

 
5
Heureux est l’homme
 
 
   qui met sa foi dans le Seigneur *
 
 
et ne va pas du côté des violents,
 
 
   dans le parti des traîtres.

 
6
Tu as fait pour nous tant de choses,
 
 
   toi, Seigneur mon Dieu ! *
 
 
Tant de projets et de merveilles :
 
 
   non, tu n’as point d’égal !

 
 
Je les dis, je les redis encore ; *
 
 
   mais leur nombre est trop grand ! 

 
          ~

 
7
Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
 
 
   tu as ouvert mes oreilles ; *
 
 
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
 
8
   alors j’ai dit : « Voici, je viens.

 
 
« Dans le livre, est écrit pour moi
 
9
   ce que tu veux que je fasse. *
 
 
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
 
 
   ta loi me tient aux entrailles. »

 
10
J’annonce la justice
 
 
   dans la grande assemblée ; *
 
 
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
 
 
   Seigneur, tu le sais.

 
11
Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur, †
 
 
   je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ; *
 
 
j’ai dit ton amour et ta vérité
 
 
   à la grande assemblée.

 
12
Toi, Seigneur,
 
 
   ne retiens pas loin de moi ta tendresse ; *
 
 
que ton amour et ta vérité
 
 
   sans cesse me gardent !

 
          ~

 
13
Les malheurs m’ont assailli : *
 
 
   leur nombre m’échappe !

 
 
Mes péchés m’ont accablé :
 
 
   ils m’enlèvent la vue ! *
 
 
Plus nombreux que les cheveux de ma tête,
 
 
   ils me font perdre cœur.

 
14
Daigne, Seigneur, me délivrer ;
 
 
   Seigneur, viens vite à mon secours ! *

 
17
Mais tu seras l’allégresse et la joie
 
 
   de tous ceux qui te cherchent ; *
 
 
toujours ils rediront : « Le Seigneur est grand ! »
 
 
   ceux qui aiment ton salut.

 
18
Je suis pauvre et malheureux,
 
 
   mais le Seigneur pense à moi. *
 
 
Tu es mon secours, mon libérateur :
 
 
   mon Dieu, ne tarde pas !

Lectures du jour


Évangile selon Luc, Chap. 12, v. 49-53

49
« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et je voudrais vraiment qu'il soit déjà allumé !
49
Je suis venu apporter un feu sur la terre, et je voudrais vraiment qu'il soit déjà allumé ! Lc;12;50 ;Je dois recevoir un baptême et j'attends avec grande impatience que cela se réalise. Lc;12;51 ;Ne pensez pas que je suis venu apporter la paix sur la terre. Au contraire, je vous le dis, à cause de moi, les gens ne seront pas d'accord entre eux. Lc;12;52 ;À partir de maintenant, quand cinq personnes vivront dans la même maison, elles ne seront pas d'accord. Elles seront trois contre deux et deux contre trois. Lc;12;53 ;Le père ne sera pas d'accord avec le fils, et le fils ne sera pas d'accord avec le père. La mère ne sera pas d'accord avec la fille, et la fille ne sera pas d'accord avec la mère. La belle-mère ne sera pas d'accord avec la belle-fille, et la belle-fille ne sera pas d'accord avec la belle-mère.
50
Je dois recevoir un baptême et j'attends avec grande impatience que cela se réalise.
51
Ne pensez pas que je suis venu apporter la paix sur la terre. Au contraire, je vous le dis, à cause de moi, les gens ne seront pas d'accord entre eux.
52
À partir de maintenant, quand cinq personnes vivront dans la même maison, elles ne seront pas d'accord. Elles seront trois contre deux et deux contre trois.
53
Le père ne sera pas d'accord avec le fils, et le fils ne sera pas d'accord avec le père. La mère ne sera pas d'accord avec la fille, et la fille ne sera pas d'accord avec la mère. La belle-mère ne sera pas d'accord avec la belle-fille, et la belle-fille ne sera pas d'accord avec la belle-mère. »

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
tu nous prépares un bonheur
que nous ne pouvons pas imaginer
car tu nous aimes d’une grande tendresse:
ranime en nos cœurs cet amour;
que nous puissions te reconnaître en toute chose
et que s’ouvrent pour nous
les portes de ton Royaume,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.