lundi 13 juin 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 13 (12)

Vas-tu m’oublier ?

 
2
Combien de temps, Seigneur, vas-tu m’oublier,
 
 
combien de temps, me cacher ton visage ?
 
3
Combien de temps aurai-je l’âme en peine
 
 
 et le cœur attristé chaque jour ? *
 
 
Combien de temps mon ennemi sera-t-il le plus fort ?

 
4
Regarde, réponds-moi, Seigneur mon Dieu ! *
 
 
Donne la lumière à mes yeux,
 
 
 garde-moi du sommeil de la mort ;
 
5
que l’adversaire ne crie pas : « Victoire ! »
 
 
que l’ennemi n’ait pas la joie de ma défaite !

 
6
Moi, je prends appui sur ton amour ; †
 
 
que mon cœur ait la joie de ton salut !
 
 
Je chanterai le Seigneur pour le bien qu’il m’a fait.

Lectures du jour


Actes des Apôtres, Chap. 22, v. 1-11

1
 "Frères et pères, écoutez ce que je vais dire maintenant pour me défendre."
2
 Quand ils entendent Paul parler dans leur langue, ils sont encore plus calmes. Paul continue:
3
 "Je suis juif. Je suis né à Tarse en Cilicie, mais j'ai été élevé ici, à Jérusalem, et j'ai eu Gamaliel comme maître. Il m'a enseigné de façon très exacte la loi de nos ancêtres. J'étais plein d'ardeur pour Dieu, comme vous tous aujourd'hui.
4
 J'ai fait souffrir jusqu'à la mort ceux qui suivaient le chemin de Jésus. J'ai fait arrêter et jeter en prison des hommes et des femmes.
5
 Le grand-prêtre et tout le Conseil des anciens peuvent dire que c'est vrai. En effet, ils m'ont donné des lettres d'autorisation pour les frères juifs de Damas. Alors, je suis parti pour arrêter les chrétiens qui étaient là-bas, pour les emmener à Jérusalem et les faire punir."
6
 "J'étais en route et j'approchais de Damas. Tout à coup, vers midi, une grande lumière venant du ciel a brillé autour de moi.
7
 Je suis tombé par terre et j'ai entendu une voix qui me disait: "Saul, Saul, pourquoi est-ce que tu me fais souffrir?"
8
 J'ai demandé: "Seigneur, qui es-tu?" La voix m'a répondu: "Je suis Jésus de Nazareth, c'est moi que tu fais souffrir."
9
 Ceux qui étaient avec moi voyaient la lumière, mais ils n'entendaient pas celui qui me parlait.
10
 J'ai demandé: "Seigneur, qu'est-ce que je dois faire?" Le Seigneur m'a répondu: "Relève-toi, va à Damas, et là, on te dira tout ce que tu dois faire."
11
 J'étais devenu aveugle à cause de cette lumière si brillante. Alors ceux qui m'accompagnaient m'ont pris par la main et ils m'ont conduit à Damas.

Commentaire

Un courage réfléchi et compétent

Les sept jours de la purification des hommes qui avaient fait un vœu (Ac 21, 23-28) allaient s’achever quand des Juifs de la province d’Asie, voyant Paul dans le temple, ameutent la foule contre lui. Paul risque le lynchage – c’est alors que le service d’ordre romain intervient et arrache Paul à cette fureur. Calme, l’apôtre obtient du commandant la permission de s’adresser à la foule.
On remarque dans ce discours beaucoup de sang-froid et d’habileté, tant rhétorique que psychologique. Prenez plaisir à lire jusqu’au v. 16 !
Il décline sa citoyenneté juive (romaine aussi, ce qui lui donne droit à certains égards juridiques), sa formation à la meilleure école (celle de Gamaliel, docteur spirituel écouté aujourd’hui encore), sa militance antichrétienne d’autrefois. Tous ces éléments de CV, de même sa conversion racontée dans le style psalmique des «grandes œuvres de Dieu» doivent rendre Paul sympathique à la foule. Il fait entrer en scène cet Ananias, qu’il appelle «frère» – il l’est au double titre du Juif qu’il reste et du chrétien qu’il est devenu : cela devrait mettre la puce à l’oreille des auditeurs sur la continuité de l’œuvre de salut de Dieu. Car il n’y a aucune traîtrise dans le passage de Paul à Jésus-Christ. Si l’hostilité de la foule devait se poursuivre, ce serait pour des motifs tout autres, irrationnels.
On est édifié par le courage – la parrêsia grecque, cette liberté de parole qui ose exposer son intime conviction devant les grands de ce monde. Un courage réfléchi et compétent.

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel et tout-puissant,
qui as fait resplendir dans les ténèbres de ce monde
ta glorieuse lumière,
donne-nous, dans les temps de trouble et de violence,
de ne jamais renoncer
à l’espérance consolante de ton Royaume.
Revêts-nous de toutes les armes de la foi
pour que nous tenions ferme,
et garde nos coeurs dans le Christ Jésus,
notre Seigneur.

Cantique 44-13 (du recueil Alléluia)

Mon Dieu, par ta lumière