jeudi 13 septembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 103 (102), 15-22

La tendresse du père pour ses fils

 
15
L’homme ! ses jours sont comme l’herbe ;
 
 
comme la fleur des champs, il fleurit :
 
16
dès que souffle le vent, il n’est plus,
 
 
même la place où il était l’ignore.

 
          ~

 
17
Mais l’amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent,
 
 
 est de toujours à toujours, *
 
 
et sa justice pour les enfants de leurs enfants,
 
18
pour ceux qui gardent son alliance
 
 
et se souviennent d’accomplir ses volontés.
 
19
Le Seigneur a son trône dans les cieux :
 
 
sa royauté s’étend sur l’univers.

 
20
Messagers du Seigneur, bénissez-le,
 
 
 invincibles porteurs de ses ordres, *
 
 
attentifs au son de sa parole !
 
21
Bénissez-le, armées du Seigneur,
 
 
serviteurs qui exécutez ses désirs !
 
22
Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le,
 
 
sur toute l’étendue de son empire !

 
 
Bénis le Seigneur, ô mon âme !

Lectures du jour


Premier livre de Samuel, Chap. 13, v. 7-15

7
 Certains Hébreux traversent même le fleuve Jourdain et ils vont se réfugier dans la région de Gad et de Galaad. Pendant ce temps, Saül est encore au Guilgal, et toute son armée tremble de peur.
8
 Pendant sept jours, Saül attend Samuel. En effet, Samuel lui a donné rendez-vous, mais lui-même ne vient pas au Guilgal au moment fixé. Les soldats abandonnent Saül et ils s'en vont de tous côtés.
9
 Alors Saül commande de préparer les animaux pour le sacrifice complet et pour les sacrifices de communion. Puis il offre lui-même le sacrifice complet.
10
 Au moment où il termine cette cérémonie, Samuel arrive. Saül s'avance à sa rencontre pour le saluer.
11
 Samuel lui dit: "Qu'est-ce que tu as fait là?" Saül répond: "J'ai vu que les soldats m'abandonnaient et qu'ils partaient de tous côtés. Toi-même, tu n'es pas venu au rendez-vous au moment fixé, et les Philistins se sont rassemblés à Mikmas.
12
 Je me suis dit: Maintenant, les Philistins vont venir nous attaquer au Guilgal. Et je n'ai rien fait pour obtenir la faveur du Seigneur. C'est pourquoi j'ai décidé d'offrir moi-même le sacrifice complet."
13
 Samuel dit à Saül: "Tu as agi comme un fou! Tu n'as pas obéi au commandement que le Seigneur ton Dieu t'a donné. Si tu l'avais fait, le Seigneur aurait permis que pour toujours, quelqu'un de ta famille soit roi en Israël.
14
 Mais maintenant, tu ne pourras pas rester roi. Tu n'as pas obéi à l'ordre du Seigneur. Alors le Seigneur a cherché un homme qui lui plaît pour l'établir comme chef de son peuple."
15
 Samuel quitte le Guilgal. Le reste de l'armée part avec Saül, et ils vont du Guilgal à Guibéa, dans le territoire de Benjamin. Saül inspecte les soldats qui sont restés avec lui: ils sont à peu près 600.

Commentaire

La chute de Saül

Nous sommes habitués à assister dans les médias à la chute spectaculaire d’hommes ou de femmes politiques. Tel qui était promis à un avenir assuré, qui avait tout prévu pour avoir un destin hors pair se retrouve au cœur d’un scandale et, du jour au lendemain, voué aux gémonies médiatiques.
Il y a de quoi nous interroger sur notre attirance pour de tels récits de chutes politiques, comme s’il y avait là une secrète envie qui se transforme en plaisir – Schadenfreude – de voir celui qui avait tous les pouvoirs devenir un paria… Le cœur humain n’est pas toujours rayonnant !

Pourquoi Saül est-il rejeté ? Notre récit est bien obscur … Il semble qu’il n’ait commis aucune faute majeure, qu’il ne soit associé à aucun scandale moral en tout cas… Est-ce peut-être qu’il a outrepassé ses fonctions en prenant la place du prophète et du prêtre en sacrifiant ? C’est un risque inhérent à tout pouvoir politique : devenir religieux, du même coup, pour gagner le plein pouvoir sur les corps et les consciences. Tentation suggérée à Jésus par le diable dans le désert au début de son ministère (Lc 4) et combattue victorieusement par lui au moyen de la Parole de Dieu.
Saül croyait pourtant bien faire, et nous pouvons compatir à son sort. Pour l’auteur de notre récit, Dieu plante un « Stop ! » à l’aventure « Saül » avant qu’il n’aille trop loin dans ce pouvoir absolu. Les exemples contemporains de théocratie nous montrent que c’est toujours un piège très dangereux !
Mais alors, cessons nous-mêmes de diviniser nos hommes ou femmes politiques avant de les diaboliser… et considérons-les comme des hommes et femmes « normaux » au service de la société et du bien public. Prions pour qu’ils fassent preuve d’humilité lorsqu’ils sont au faîte du succès et de courage lorsque leur carrière est sur le déclin.

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel et tout-puissant,
ramène notre cœur vers toi,
guide notre esprit,
occupe notre imagination,
dirige notre volonté,
afin que nous soyons toujours à toi,
entièrement à toi;
puis emploie-nous à ta guise
pour assurer ta gloire
et le salut de ton peuple.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 119 (du recueil Alléluia)

Heureux celui qui suit le bon chemin