mardi 13 novembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 144 (143), 9-15

Heureux qui a pour Dieu le Seigneur

 
9
Pour toi, je chanterai un chant nouveau,
 
 
pour toi, je jouerai sur la harpe à dix cordes,
 
10
pour toi qui donnes aux rois la victoire
 
 
et sauves de l’épée meurtrière
 
 
 David, ton serviteur.

 
11
Délivre-moi, sauve-moi
 
 
de l’emprise d’un peuple étranger :
 
 
il dit des paroles mensongères,
 
 
sa main est une main parjure.

 
          ~

 
12
Que nos fils soient pareils à des plants
 
 
   bien venus dès leur jeune âge ; *
 
 
nos filles, pareilles à des colonnes
 
 
   sculptées pour un palais !

 
13
Nos greniers, remplis, débordants,
 
 
   regorgeront de biens ; *
 
 
les troupeaux, par milliers, par myriades,
 
 
   empliront nos campagnes !

 
14
Nos vassaux nous resteront soumis,
 
 
   plus de défaites ; *
 
 
plus de brèches dans nos murs,
 
 
   plus d’alertes sur nos places !

 
15
Heureux le peuple ainsi comblé !
 
 
Heureux le peuple qui a pour Dieu « Le Seigneur » !

Lectures du jour


Apocalypse, Chap. 2, v. 12-17

12
 "Écris à l'ange de l'Église qui est à Pergame: "Voici le message de celui qui porte l'épée pointue coupant des deux côtés.
13
 Je sais où tu habites: le siège de Satan est à cet endroit, mais tu restes solidement attaché à moi. Antipas, mon témoin fidèle, a été tué chez vous, là où Satan habite. Pourtant, tu as continué à croire en moi, même à ce moment-là.
14
 Mais j'ai un petit reproche à te faire: chez toi, il y a des gens qui suivent l'enseignement de Balaam. Balaam conseillait à Balac de tendre un piège aux Israélites. Il voulait qu'ils mangent les animaux offerts en sacrifice aux faux dieux et qu'ils abandonnent le vrai Dieu.
15
 De plus, chez toi, il y a aussi d'autres gens qui suivent l'enseignement du groupe des Nicolaïtes.
16
 Alors, change ta vie! Sinon, je vais arriver chez toi tout de suite pour les combattre avec l'épée qui sort de ma bouche.
17
 "Celui qui a des oreilles, qu'il écoute ce que l'Esprit Saint dit aux Églises! Aux vainqueurs, je donnerai de la manne cachée. Je donnerai à chacun un caillou blanc, et, sur ce caillou, un nom nouveau sera écrit. Personne ne connaît ce nom, sauf celui qui le reçoit.

Commentaire

À marquer d’une pierre blanche !

Située sur une colline escarpée à 25 km de la mer, Pergame était la capitale officielle de l’Asie Mineure romaine. Son fameux temple dédié à Esculape / Asclépios, le dieu guérisseur, en faisait un lieu de pèlerinage, un peu le Lourdes de l’époque avec tout le mercantilisme propre à ces lieux. C’était aussi un centre intellectuel renommé.

L’Eglise de Pergame dut faire face à la persécution et au martyre. La foi chrétienne en effet, accusée de saper les fondements de l’empire, intolérante qu’elle se montrait à l’égard du culte impérial. Quant à la doctrine de Balaam, personnage mentionné comme un prophète de l’Ancien Testament, elle détournerait les fidèles en les incitant à participer à des repas sacrificiels païens conduisant à la débauche. En plus de cela, des déviations hérétiques – les Nicolaïtes – minaient les fondements de la toute jeune Eglise.

Ainsi se mêlent ici louanges et mises en garde.
Deux promesses s’adressent à ceux qui persévèrent dans la juste ligne : la « manne », c’est-à-dire le pain eucharistique et une « pierre blanche », sorte de quittance pour dispenser du vote des tribunaux si dangereux pour la communauté chrétienne, de la participation aux banquets officiels si compromettants pour la foi ; mais ce « caillou blanc » correspondait à nos médailles pour les compétitions sportives victorieuses ou était simplement une amulette portant une formule magique.
Sous la plume de Jean, ce caillou blanc pourrait aussi définir ce qu’est le croyant : un être pardonné, vainqueur du mal, convié au banquet du Royaume, ou « pierre vivante » appelé à témoigner de sa foi et édifier ainsi la communauté chrétienne.

Sujets de prière

Oraison

De toi, Seigneur Dieu, nous vient tout don parfait;
comble nos prières,
inspire nos pensées
pour qu’elles découvrent la justice
et dirige nos volontés
pour qu’elles puissent l’accomplir,
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et pour les siècles des siècles.

Cantique 124 (du recueil Alléluia)

Sans le Seigneur qui nous a protégés