mercredi 13 mai 2020

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 107 (106), 23-32

Reconnaître l’amour du Seigneur

 
23
Certains, embarqués sur des navires,
 
 
occupés à leur travail en haute mer,
 
24
ont vu les œuvres du Seigneur
 
 
et ses merveilles parmi les océans.

 
25
Il parle, et provoque la tempête,
 
 
un vent qui soulève les vagues :
 
26
portés jusqu’au ciel, retombant aux abîmes,
 
 
ils étaient malades à rendre l’âme ;
 
27
ils tournoyaient, titubaient comme des ivrognes :
 
 
leur sagesse était engloutie.

℟1
28
Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur,
 
 
et lui les a tirés de la détresse,
 
29
réduisant la tempête au silence,
 
 
faisant taire les vagues.
 
30
Ils se réjouissent de les voir s’apaiser,
 
 
d’être conduits au port qu’ils désiraient.

℟2
31
Qu’ils rendent grâce au Seigneur de son amour,
 
 
de ses merveilles pour les hommes ;
 
32
qu’ils l’exaltent à l’assemblée du peuple
 
 
et le chantent parmi les anciens !

 
          ~

Lectures du jour


Épître aux Éphésiens, Chap. 2, v. 1-10

1
 Autrefois, vous étiez morts à cause de vos fautes, à cause de vos péchés.
2
 Vous viviez dans le péché en suivant les forces de ce monde. Vous obéissiez au chef des puissances mauvaises qui règnent entre ciel et terre. Ce chef, c'est l'esprit du mal qui agit maintenant chez ceux qui désobéissent à Dieu.
3
 Autrefois, nous aussi, nous faisions tous partie de ces gens-là quand nous vivions selon nos désirs mauvais. Nous obéissions à ces désirs et à nos pensées mauvaises. À cause de notre nature, nous méritions la colère de Dieu comme les autres.
4
 Mais Dieu est riche en pitié et il nous aime d'un grand amour.
5
 C'est pourquoi, à nous qui étions morts à cause de nos fautes, il nous a donné la vie avec le Christ. Oui, vous êtes sauvés grâce à la bonté de Dieu.
6
 Avec le Christ Jésus, il nous a réveillés de la mort et avec lui encore, il nous a fait asseoir dans les cieux.
7
 Ainsi, en montrant sa bonté pour nous dans le Christ Jésus, Dieu a voulu prouver pour toujours la richesse extraordinaire de ses bienfaits.
8
 En effet, vous êtes sauvés grâce à la bonté de Dieu, et parce que vous croyez. Cela ne vient pas de vous, c'est Dieu qui vous donne le salut.
9
 Ce salut ne vient pas de vos actions à vous, donc personne ne peut se vanter!
10
 Oui, c'est Dieu qui nous a faits. Il nous a créés dans le Christ Jésus pour que nous menions une vie riche en actions bonnes. Et ces actions, Dieu les a préparées pour que nous les fassions.

Commentaire

Septième ciel?

«Nous étions par nature… voués à la colère...» (v. 3): ces mots ont acquis par la suite une importance dogmatique incroyable, dans la mesure où ils sont devenus un des lieux où Paul aurait affirmé l'idée du péché originel. «Par nature» peut en effet signifier «de naissance», d'où le recours à cette phrase pour fonder plus tard le dogme. D'autres passages des épîtres pauliniennes tendent d'ailleurs à confirmer cette interprétation.
Ici pourtant, Paul ne fonde pas le salut sur la mort rédemptrice du Christ, donc sur la croix, mais bien sur sa résurrection.
Le salut, c'est être ressuscité avec le Christ et «être assis avec lui dans les cieux». Si Paul pense ordinairement à la résurrection «au dernier jour», la bonne nouvelle, dans ce passage de sa lettre, est manifestement notre résurrection, ici et maintenant.
«Ensevelis avec lui dans le baptême, avec lui vous avez été ressuscités, puisque vous avez cru en la force de Dieu qui l'a ressuscité des morts» (Col. 2,12). Cette résurrection emblématique dans le baptême va se monnayer tout au long de notre vie par de multiples résurrections, de multiples retours à la vie.
Le statut du croyant devient semblable à celui du Christ exalté. Il efface le fossé entre le présent, dans lequel il vit, et l'avenir, qu'il espère. Cette exaltation serait-elle une image de ce «septième ciel» où l’on se retrouve après avoir, une fois de plus, passé du désespoir à l'espoir, de la mort à la vie, du vide à la foi?

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu, notre Père,
par la foi en ton Fils ressuscité,
tu nous fais passer dès maintenant
de la mort à la vie;
nous t’en prions, poursuis en nous de jour en jour
l’œuvre de ta grâce:
que ton Eglise trouve à ton service
la liberté parfaite
et parvienne à la plénitude de la joie
dans ton Royaume,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 45-24 (du recueil Alléluia)

La grâce est joie