samedi 13 mai 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi de la quatrième semaine

Complément

Psaume

Psaume 138 (137)

Le Seigneur fait tout pour moi

 
1
De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce :
 
 
tu as entendu les paroles de ma bouche.
 
 
Je te chante en présence des anges,
 
2
vers ton temple sacré, je me prosterne.

 
 
Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
 
 
car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
 
3
Le jour où tu répondis à mon appel,
 
 
tu fis grandir en mon âme la force.

 
4
Tous les rois de la terre te rendent grâce
 
 
quand ils entendent les paroles de ta bouche.
 
5
Ils chantent les chemins du Seigneur :
 
 
« Qu’elle est grande, la gloire du Seigneur ! »

 
6
Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble ;
 
 
de loin, il reconnaît l’orgueilleux.
 
7
Si je marche au milieu des angoisses, tu me fais vivre,
 
 
ta main s’abat sur mes ennemis en colère.

 
 
Ta droite me rend vainqueur.
 
8
Le Seigneur fait tout pour moi !
 
 
Seigneur, éternel est ton amour :
 
 
n’arrête pas l’œuvre de tes mains.

Lectures du jour


Livre d’Ézéchiel, Chap. 47, v. 1-12

1
 L'homme qui me conduit me fait revenir à l'entrée du temple. Je regarde: de l'eau sort du sol, sous l'entrée, vers l'est. En effet, le devant du temple est à l'est. L'eau coule du côté sud du temple et passe au sud de l'autel. 02 L'homme me fait sortir par la porte du nord. Puis il me fait faire le tour par l'extérieur, jusqu'à la porte de l'est. Là, l'eau coule encore au sud de la porte. 03 L'homme s'éloigne vers l'est. Il tient une corde à la main avec laquelle il compte 1 000 mesures. Il me fait traverser l'eau. J'en ai jusqu'aux chevilles. 04 Il compte encore 1 000 mesures et il me fait traverser l'eau. J'en ai jusqu'aux genoux. Il compte encore 1 000 mesures et il me fait traverser. J'en ai jusqu'aux reins.
5
 Il compte encore 1 000 mesures: l'eau a monté. Elle forme maintenant un torrent, je ne peux pas passer. Il faudrait nager pour pouvoir le traverser.
6
 Alors il me dit: "Toi, l'homme, est-ce que tu as vu?" Il m'emmène un peu plus loin, puis il me ramène près du torrent.
7
 Alors je vois beaucoup d'arbres sur chaque bord.
8
 L'homme me dit: "Ce torrent coule vers l'est du pays, il descend dans la vallée du Jourdain et il se jette dans la mer Morte. Quand il arrive à la mer, il transforme son eau, qui devient bonne.
9
 Partout où l'eau du torrent arrivera, tous les êtres vivants pourront vivre et se reproduire. Il y aura beaucoup de poissons. En effet, cette eau transforme l'eau de la mer, et la vie apparaît partout où le torrent arrive.
10
 À partir de maintenant, depuis En-Guédi jusqu'à En-Églaïm, il y aura des pêcheurs. Ils mettront leurs filets à sécher au bord de la mer. Là, on trouvera autant d'espèces de poissons que dans la mer Méditerranée.
11
 Mais les autres étendues d'eau qui sont près de la mer resteront salées. Elles serviront de réserves de sel.
12
 Sur chaque bord du torrent, toutes sortes d'arbres fruitiers pousseront. Leurs feuilles ne sècheront pas, et ces arbres donneront toujours des fruits. Chaque mois, ils produiront une nouvelle récolte, car l'eau qui les arrose vient du lieu saint. On mangera leurs fruits et on utilisera leurs feuilles comme médicaments."

Commentaire

De l’eau d’ici à l’eau de là

Encore une vision qui fait couler beaucoup d’encre, pour des interprètes comblés par l’abondance des images et des liens à faire avec la Bible entière !
La source d’eau, déjà, comme symbole de la puissance vivifiante divine, est une image très connue dans bien des religions. Avec cette idée malicieuse : du débit de la source on peut déduire la force de l’intervention divine. A petit débit, divinité « petit bras » !
Ici, le prophète va parcourir plus de deux kilomètres pieds dans l’eau pour expérimenter avec son corps la profondeur et la force du courant. Chemin faisant, ses yeux s’ouvrent sur la signification de cette surabondance hydrique qui jaillit de la présence de Dieu.
Dieu redonne vie même à la mer Morte ! Et quelle générosité surnaturelle, en terme de poissons pêchés, de production mensuelle de fruits, etc. On se croirait au jardin d’Eden !
Cependant, bémol significatif, la vie fleurit partout où les eaux passent, mais uniquement là. C’est une observation dont il faut creuser les sens possibles pour alimenter notre méditation sur les chemins de la bénédiction du Seigneur : plutôt « un seul chemin » qu’un arrosage indistinct ?!
Et parmi tous les liens à faire avec l’eau et la vie dans la Bible, cette parole de Jésus à parcourir à notre rythme, aujourd’hui : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et que boive celui qui croit en moi. Comme l’a dit l’Ecriture : De son sein couleront des fleuves d’eau vive » (Jean 7,37-38).

Sujets de prière

Oraison

Dieu Créateur et Réparateur,
qui en ce temps de l’année
renouvelles et rajeunis le visage de la terre,
tu veux aussi faire toutes choses nouvelles
dans notre monde vieilli et abîmé
par le péché des hommes;
donne-nous part, nous t’en prions,
à la vie nouvelle et divine,
dont la source jaillissante est en Jésus-Christ,
ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 45-12 (du recueil Alléluia)

Comme un fleuve immense