mercredi 13 mai 2015

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mercredi de la sixième semaine

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 7, v. 25-30

25
Quelques habitants de Jérusalem disent : " Cet homme, c'est bien celui qu'on cherche à tuer ?
26
Regardez ! Il parle devant tout le monde, et personne ne lui dit rien. Est-ce que nos chefs ont vraiment reconnu qu'il est le Messie ?
27
Mais cet homme, nous savons d'où il vient. Quand le Messie viendra, personne ne saura d'où il vient. "
28
ce moment-là, Jésus enseigne dans le temple, il dit d'une voix forte : " Vous me connaissez donc ? Vous savez donc d'où je viens ? Pourtant, ce n'est pas moi qui ai décidé de venir. Mais celui qui m'a envoyé mérite votre confiance. Lui, vous ne le connaissez pas,
29
moi, je le connais. Oui, je viens de chez lui, et c'est lui qui m'a envoyé. "
30
Alors les gens cherchent à arrêter Jésus, mais personne ne peut le prendre. En effet, pour lui, ce n'est pas encore le moment.

Commentaire

Le provocateur

Les habitants de Jérusalem prétendent savoir. Ils savent qui est Jésus et d'où il vient. Ils savent que les chefs du peuple cherchent à l'arrêter. Comme cette arrestation, qui serait pourtant facile à exécuter, ne vient pas, ils en cherchent les raisons. Peut-être s'agit-il vraiment du Messie tant attendu ? Ils savent tout et pourtant ils ne savent rien. La réponse de Jésus ne manque pas d'ironie. Et pour tout dire, ses moqueries ressemblent fort à une provocation ! Vous croyez savoir et pourtant vous ne savez rien. On se rappelle la réponse de Dieu à Job : Où étais-tu quand je plaçais la terre sur ses fondations ? (Jb 38, 4) Tant que les habitants de Jérusalem n'auront pas compris que Jésus vient de Dieu lui-même, qu'il est en quelque sorte son intime, ils n'auront pas compris qui est vraiment Jésus. Plus encore, ils ne peuvent pas saisir qui est Dieu, car connaître Jésus c'est connaître Dieu.
Extraordinaire prétention qui reste toujours à croire. Ne connaissant ni Jésus, ni son Père, ils ne peuvent pas comprendre pourquoi leurs chefs n'ont pas encore appliqué leur projet d'arrestation. Derrière les hésitations et les lenteurs, se tient la volonté de Dieu : l'Heure n'est pas encore là. La vie de Jésus ne lui sera pas prise, mais il la donnera librement.

Oraison

Jésus le Christ,
même si ta résurrection n’allumait en nous
qu’une flamme toute faible,
elle nous donne de réaliser une communion avec toi.
Et par ton Evangile, nous comprenons que tu es venu sur la terre
non pas pour une partie de l’humanité seulement,
mais pour tous les humains,
même s’ils n’ont pas conscience de ta présence en eux.
Apprends-nous à témoigner de ta vie,
toi qui es béni pour les siècles.

Cantique 46-06 (du recueil Alléluia)

Jésus, c'est toi que dans la foi