mercredi 13 avril 2016

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mercredi de la troisième semaine

Complément

Psaume

Psaume 33 (32), 1-12

Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu

 
1
Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes !
 
 
Hommes droits, à vous la louange !

 
2
Rendez grâce au Seigneur sur la cithare,
 
 
jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.
 
3
Chantez-lui le cantique nouveau,
 
 
de tout votre art soutenez l’ovation.

 
          ~

 
4
Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
 
 
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
 
5
Il aime le bon droit et la justice ;
 
 
la terre est remplie de son amour.

 
6
Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,
 
 
l’univers, par le souffle de sa bouche.
 
7
Il amasse, il retient l’eau des mers ;
 
 
les océans, il les garde en réserve.

 
8
Que la crainte du Seigneur saisisse la terre,
 
 
que tremblent devant lui les habitants du monde !
 
9
Il parla, et ce qu’il dit exista ;
 
 
il commanda, et ce qu’il dit survint.

 
10
Le Seigneur a déjoué les plans des nations,
 
 
anéanti les projets des peuples.
 
11
Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
 
 
les projets de son cœur subsistent d’âge en âge.

 
          ~

 
12
Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu,
 
 
heureuse la nation qu’il s’est choisie pour domaine !

Lectures du jour


Première épître de Pierre, Chap. 2, v. 11-16

11
 Amis très chers, vous êtes des gens de passage et des étrangers sur cette terre. C'est pourquoi je vous le demande: ne suivez pas les désirs mauvais qui luttent contre vous.
12
 Au milieu de ceux qui ne connaissent pas Dieu, ayez une belle conduite. Alors, s'ils vous accusent faussement de faire le mal, ils verront vos bonnes actions, et ainsi, le jour où Dieu viendra, ils lui rendront gloire.
13
 Obéissez aux autorités à cause du Seigneur: au roi parce qu'il est le chef de tous,
14
 et aussi aux gouverneurs. Le roi les envoie pour punir ceux qui font le mal et féliciter ceux qui font le bien.
15
 Dieu veut ceci: par vos bonnes actions, fermez la bouche aux gens stupides et ignorants.
16
 Conduisez-vous comme des personnes libres, mais votre liberté ne doit pas devenir comme une couverture pour cacher des actes mauvais. Conduisez-vous plutôt comme des serviteurs de Dieu.

Commentaire

Ayez une bonne conduite !

Ils vous traitent de malfaiteurs ? Par votre façon d’agir, montrez qu’ils font erreur ! Ces versets sont étonnants : ils recommandent une sorte de mélange d’audace et de soumission. Etre soumis à toute autorité humaine, voilà qui est, disons… optimiste. Mais cette vision s’enracine dans la conviction que Dieu règne, même sur tout règne qui ne lui est pas soumis. Même le pouvoir impérial romain – celui de Néron, au temps de Paul ! – ou l’administration provinciale. Les chrétiens n’ont donc pas le choix, c’est à toute autorité qu’ils doivent être soumis. Mais un critère les guide : cette autorité, comme toute autorité, n’a pas son but en elle-même. Elle est instituée pour sanctionner le mal et promouvoir le bien.

La compréhension de cet objectif conduit à la fois à se soumettre à cette autorité, et à exercer vis-à-vis d’elle un regard critique, pourtant dans le même but : que le pouvoir serve au bien. Si le pouvoir est là pour maintenir l’ordre, c’est-à-dire promouvoir le bien et punir les malfaiteurs, le croyant peut accepter en toute conscience un pouvoir qui a cette fonction-là. Mais la raison de cette soumission peut devenir la raison d’une résistance, toujours dans le même but : le bien, non le mal. L’étonnante liberté des croyants, citée dans ce passage sur la soumission, est limitée par la même exigence : servir le bien, et non pas camoufler ou favoriser le mal.

Sujets de prière

Oraison

Dieu vivant,
nous sommes parfois étrangers sur la terre,
déconcertés par les violences,
les duretés d’oppositions.
Prépare-nous à être porteurs de réconciliation
là où tu nous places,
jusqu’à ce que se lève
une espérance de paix parmi les humains.

Cantique 44-08 (du recueil Alléluia)

Qu'il fait bon à ton service