lundi 13 août 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 65 (64)

Tu visites la terre

 
2
Il est beau de te louer,
 
 
   Dieu, dans Sion, *
 
 
de tenir ses promesses envers toi
 
3
   qui écoutes la prière.

 
 
Jusqu’à toi vient toute chair
 
4
   avec son poids de péché ; *
 
 
nos fautes ont dominé sur nous :
 
 
   toi, tu les pardonnes.

 
5
Heureux ton invité, ton élu :
 
 
   il habite ta demeure ! *
 
 
Les biens de ta maison nous rassasient,
 
 
   les dons sacrés de ton temple !

 
          ~

 
6
Ta justice nous répond par des prodiges,
 
 
   Dieu notre sauveur, *
 
 
espoir des horizons de la terre
 
 
   et des rives lointaines.

 
7
Sa force enracine les montagnes,
 
 
   il s’entoure de puissance ; *
 
8
il apaise le vacarme des mers,
 
 
   le vacarme de leurs flots
 
 
    et la rumeur des peuples.

 
9
Les habitants des bouts du monde sont pris d’effroi
 
 
   à la vue de tes signes ; *
 
 
aux portes du levant et du couchant
 
 
   tu fais jaillir des cris de joie.

 
          ~

 
10
Tu visites la terre et tu l’abreuves,
 
 
   tu la combles de richesses ; *
 
 
les ruisseaux de Dieu regorgent d’eau :
 
 
   tu prépares les moissons.

 
 
Ainsi, tu prépares la terre,
 
11
   tu arroses les sillons ; *
 
 
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
 
 
   tu bénis les semailles.

 
12
Tu couronnes une année de bienfaits ; *
 
 
sur ton passage, ruisselle l’abondance.
 
13
Au désert, les pâturages ruissellent, *
 
 
les collines débordent d’allégresse.

 
14
Les herbages se parent de troupeaux †
 
 
et les plaines se couvrent de blé. *
 
 
   Tout exulte et chante !

Lectures du jour


Première épître de Pierre, Chap. 2, v. 11-16

11
 Amis très chers, vous êtes des gens de passage et des étrangers sur cette terre. C'est pourquoi je vous le demande: ne suivez pas les désirs mauvais qui luttent contre vous.
12
 Au milieu de ceux qui ne connaissent pas Dieu, ayez une belle conduite. Alors, s'ils vous accusent faussement de faire le mal, ils verront vos bonnes actions, et ainsi, le jour où Dieu viendra, ils lui rendront gloire.
13
 Obéissez aux autorités à cause du Seigneur: au roi parce qu'il est le chef de tous,
14
 et aussi aux gouverneurs. Le roi les envoie pour punir ceux qui font le mal et féliciter ceux qui font le bien.
15
 Dieu veut ceci: par vos bonnes actions, fermez la bouche aux gens stupides et ignorants.
16
 Conduisez-vous comme des personnes libres, mais votre liberté ne doit pas devenir comme une couverture pour cacher des actes mauvais. Conduisez-vous plutôt comme des serviteurs de Dieu.

Commentaire

Ayez une bonne conduite !

Les détracteurs du christianisme religion nouvelle vous traitent de malfaiteurs ? Par votre façon d’agir, montrez qu’ils font erreur ! Ces versets sont étonnants, car ils recommandent une sorte de mélange d’audace et de soumission. Etre soumis à toute autorité humaine, voilà qui est, disons… optimiste, pour le moins ! Mais cette vision s’enracine dans la conviction que Dieu règne et que tout règne « qui n’est pas Dieu » n’en reste pas moins soumis au pouvoir de Dieu. Même le pouvoir impérial romain ou l’administration provinciale qui le représente en tous lieux !
Les chrétiens n’ont donc pas le choix : c’est à toute autorité qu’ils doivent être soumis.
Mais un critère doit les guider : cette autorité, comme toute autorité, n’a pas son but en elle-même. Elle est instituée pour « sanctionner le mal et promouvoir le bien » comme dit Paul – que Pierre cite parfois.

La soumission à cette injonction conduit donc, non seulement à se soumettre à cette autorité, mais à exercer vis-à-vis d’elle un regard critique. Dans le même but : que le pouvoir serve au bien ! Si le pouvoir est là dans le but de maintenir l’ordre – c’est-à-dire promouvoir le bien, réprimer les malfaiteurs – le croyant peut et doit en toute bonne conscience se soumettre à un pouvoir qui exerce cette fonction-là.

Mais l’exercice de cette soumission peut conduire le chrétien à se faire militant d’un mouvement de résistance – on parle aujourd’hui de « désobéissance civile » – toujours dans le même but : le bien, le bien supérieur selon Dieu, et non le mal, le désordre et l’indiscipline.
L’étonnante liberté des croyants, citée dans ce passage sur la soumission, trouve sa limite dans la même exigence: servir le bien, et non pas camoufler ou favoriser le mal.

Sujets de prière

Oraison

Dieu très bon,
ta générosité est à l’image de ton amour infini.
Nous te prions:
aide-nous à mettre notre confiance
plus en ta bonté qui demeure
qu’en nos œuvres qui passent.
Par Jésus-Christ, ton Fils notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 14-11 (du recueil Allélluia)

A Celui qui nous aime