jeudi 12 novembre 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 139 (138), 13-24

Seigneur, tu sais

 
13
C’est toi qui as créé mes reins,
 
 
qui m’as tissé dans le sein de ma mère.
 
14
Je reconnais devant toi le prodige,
 
 
 l’être étonnant que je suis : *
 
 
étonnantes sont tes œuvres
 
 
 toute mon âme le sait.

 
15
Mes os n’étaient pas cachés pour toi *
 
 
quand j’étais façonné dans le secret,
 
 
 modelé aux entrailles de la terre.

 
16
J’étais encore inachevé, tu me voyais ; *
 
 
sur ton livre, tous mes jours étaient inscrits,
 
 
 recensés avant qu’un seul ne soit !

 
          ~

 
17
Que tes pensées sont pour moi difficiles,
 
 
Dieu, que leur somme est imposante !
 
18
Je les compte : plus nombreuses que le sable !
 
 
Je m’éveille : je suis encore avec toi.

 
23
Scrute-moi, mon Dieu, tu sauras ma pensée ;
 
 
éprouve-moi, tu connaîtras mon cœur.
 
24
Vois si je prends le chemin des idoles,
 
 
et conduis-moi sur le chemin d’éternité.

Lectures du jour


Nombres, Chap. 22, v. 31-38

31
 Alors le Seigneur ouvre les yeux de Balaam. Balaam voit l'ange du Seigneur debout sur le chemin, une épée à la main. Il se met à genoux, le front contre le sol.
32
 L'ange du Seigneur lui dit: "Tu as frappé ton ânesse trois fois. Pourquoi donc? Je suis venu t'empêcher de passer. En effet, ce voyage me paraît dangereux.
33
 Ton ânesse m'a vu, et trois fois, elle s'est écartée de moi. Si elle n'avait pas fait cela, je t'aurais tué, mais elle, je l'aurais laissée en vie."
34
 Balaam dit à l'ange: "J'ai commis une faute! En effet, je n'ai pas vu que tu étais devant moi sur la route. Mais maintenant, si ce voyage te déplaît, je suis prêt à faire demi-tour."
35
 L'ange du Seigneur répond: "Non! Va avec ces hommes. Mais tu prononceras seulement les paroles que je te dirai." Alors Balaam continue la route avec les chefs de Balac.
36
 Quand Balac, le roi de Moab, apprend l'arrivée de Balaam, il va à sa rencontre jusqu'à Ir-en-Moab. Cette ville se trouve près de la frontière du pays, sur le torrent de l'Arnon.
37
 Balac lui demande: "Quand j'ai envoyé des gens t'appeler la première fois, tu n'es pas venu. Pourquoi donc? Est-ce que tu pensais que je ne pouvais pas te couvrir d'honneur?"
38
 Balaam répond au roi: "Eh bien, je suis là. Mais qu'est-ce que je peux faire? Je dirai seulement les paroles que Dieu mettra dans ma bouche."

Commentaire

Une bête pas si bête …

Ici commence le deuxième récit (voir note d’hier).
Dans le premier, Dieu autorisait Balaam à suivre les envoyés de Balaq, roi de Moab, qui voulait le voir. Mais ce récit, au contraire, ignore cette permission donnée. Car le Seigneur, par son ange, décide d’interrompre le voyage du magicien.
Celui-ci ne remarque rien; seule son ânesse réagit et tente d’échapper à l’ange de Dieu. Mais comme Balaam la bat, elle décide – pas aussi têtue qu’on le prétend – d’obéir à son maître après la troisième rossée.
Et, brusquement, on se croirait en plein conte de fées: devant les reproches et coups féroces de Balaam, voilà que la bête se met à lui parler!
C’est à ce moment que notre homme comprend qu’il est en train d’agir contre la volonté du Seigneur.
Lui, le magicien dont la parole est si forte que personne ne peut rien contre elle, se révèle avoir moins d’intelligence que sa monture … C’est un ‘lieu classique’ de l’ironie biblique, qui exprime la déception de Dieu qui avait pourtant fait l’homme à son image et ressemblance.
Dieu montre à Balaam – et à nous aussi, lecteurs du récit – que son action et sa volonté ne sont pas forcément transmises par les canaux les plus prestigieux: un simple animal, le comportement ‘parlant’ d’une bête - suffisent parfois.
Dieu choisit les choses faibles de ce monde pour confondre les fortes, dira Paul dans sa lettre aux Corinthiens …

Sujets de prière

Oraison

Jésus Christ, Seigneur de la vie,
nous te bénissons car tu as vaincu la mort.
Ouvre nos yeux afin que,
te rencontrant sur nos chemins,
nous te reconnaissions
et soyons remplis d’une espérance vivante,
aujourd’hui et pour les siècles des siècles.

Cantique 99 (du recueil Alléluia)

Dans tout l'univers