lundi 12 novembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 144 (143), 1-8

Heureux qui a pour Dieu le Seigneur

 
1
Béni soit le Seigneur, mon rocher ! †
 
 
Il exerce mes mains pour le combat, *
 
 
il m’entraîne à la bataille.

 
2
Il est mon allié, ma forteresse,
 
 
ma citadelle, celui qui me libère ;
 
 
il est le bouclier qui m’abrite,
 
 
il me donne pouvoir sur mon peuple.

 
3
Qu’est-ce que l’homme,
 
 
 pour que tu le connaisses, Seigneur, *
 
 
le fils d’un homme, pour que tu comptes avec lui ?
 
4
L’homme est semblable à un souffle,
 
 
ses jours sont une ombre qui passe.

 
5
Seigneur, incline les cieux et descends ;
 
 
touche les montagnes : qu’elles brûlent !
 
6
Décoche des éclairs de tous côtés,
 
 
tire des flèches et répands la terreur.

 
7
Des hauteurs, tends-moi la main, délivre-moi, *
 
 
sauve-moi du gouffre des eaux,
 
 
 de l’emprise d’un peuple étranger :
 
8
il dit des paroles mensongères,
 
 
sa main est une main parjure.

Lectures du jour


Apocalypse, Chap. 2, v. 8-11

8
 "Écris à l'ange de l'Église qui est à Smyrne: Voici le message de celui qui est le premier et le dernier, qui était mort et qui est de nouveau vivant.
9
Je connais ta souffrance et ta pauvreté, pourtant tu es riche! Je connais les insultes méchantes que certains te lancent. Ils disent qu'ils sont juifs, mais ils ne le sont pas, ils forment la communauté de Satan.
10
 Tu vas souffrir, mais n'aie pas peur. Écoute: l'esprit du mal va jeter certains d'entre vous en prison, pour voir ce que vous valez, et vous souffrirez pendant dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la vie en récompense.
11
 Celui qui a des oreilles, qu'il écoute ce que l'Esprit Saint dit aux Églises! "La deuxième mort ne pourra pas faire de mal aux vainqueurs."

Commentaire

Pauvre mais riche

Une nombreuse communauté juive résidait à Smyrne – aujourd’hui Izmir en Turquie – d’où partaient des mouvements d’hostilité à l’égard des chrétiens, qui leur répondent par l’invective « Synagogue de Satan ».
Le symbole de la couronne était associé à Smyrne : sa déesse tutélaire en portait une et les athlètes couronnés aux jeux du stade étaient nombreux.
L’opposition mort-vie revient deux fois dans cette lettre. On peut y voir une allusion directe à la mort et la résurrection du Seigneur, lui le Vivant qui a traversé la mort. Les chrétiens de Smyrne devront connaître ce passage pour jouir du salut promis.

Pauvre mais riche : c’est un des paradoxes qui illustrent la vie du croyant. Pauvre, il l’est lorsque la vie le meurtrit et que ses certitudes chancellent. Mais sa richesse, c’est lorsqu’il découvre qu’il n’est pas tout seul pour lutter et que l’espérance du matin de Pâques lui est offerte. Dans sa fragilité, il perçoit la fragilité du Christ, qui est pour lui remède et réconfort – pour autant qu’il persévère à le suivre.

Sujets de prière

Oraison

Par ton Saint-Esprit, tu donnes, Seigneur,
un message de sagesse à l’un, de science à l’autre,
à un autre le même Esprit donne la foi.
Nous te rendons gloire pour les dons de ta grâce.
Fais, nous t’en prions, que ton Eglise n’en soit jamais privée,
par Jésus Christ, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu, dans les siècles des siècles.

Cantique 118 (du recueil Alléluia)

Célébrez Dieu, rendez-lui grâce (str.5)