Samedi 12 Mai 2018

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Samedi de la sixième semaine

Complément

Psaume

Psaume 99 (98)

Il est saint!

 
1
Le Seigneur est roi : les peuples s’agitent.
 
 
Il trône au-dessus des Kéroubim : la terre tremble.
 
2
En Sion le Seigneur est grand :
 
 
c’est lui qui domine tous les peuples.

 
3
Ils proclament ton nom, grand et redoutable,
 
car il est saint !

 
4
Il est fort, le roi qui aime la justice. †
 
 
C’est toi, l’auteur du droit,
 
 
toi qui assures en Jacob la justice et la droiture.

 
5
Exaltez le Seigneur notre Dieu, †
 
 
prosternez-vous au pied de son trône,
 
car il est saint !

 
6
Moïse et le prêtre Aaron,
 
 
 Samuel, le Suppliant, †
 
 
tous, ils suppliaient le Seigneur, *
 
 
et lui leur répondait.

 
7
Dans la colonne de nuée, il parlait avec eux ;
 
 
ils ont gardé ses volontés,
 
 
 les lois qu’il leur donna.

 
8
Seigneur notre Dieu, tu leur as répondu : †
 
 
avec eux, tu restais un Dieu patient,
 
 
mais tu les punissais pour leurs fautes.

 
9
Exaltez le Seigneur notre Dieu, †
 
 
prosternez-vous devant sa sainte montagne, *
 
car il est saint,
 
 
 le Seigneur notre Dieu.

Lectures du jour

Commentaire

Je juge, tu juges, nous jugeons...

Et vlan !
De Galilée, il ne sort pas de prophètes ! Ainsi en ont décidé quelques-uns ! Le sort en est jeté.
Rien de bon ni personne ne peut venir de cette province ! Mais les dés sont pipés. Qui peut s’ériger en juge ? Qui peut s’élever au-dessus de tout ? Qui peut décréter sa suprématie sur l’autre ?
L’arrogant s’arroge le pouvoir de juger. L’égoïste se donne le droit de critiquer. L’impertinent de condamner.
Le hautain se livre au déni. Et gare à celui qui n’obéit pas ! Il est soupçonné d’être ce qu’il n’est pas. Il est rejeté. Il risque sa vie.
Dans ce récit, l’attitude des principaux sacrificateurs et des pharisiens est déplaisante. Elle ressemble, sous certains aspects, à nos dénonciateurs modernes de la perte des valeurs ou des complots de certains ‘envahisseurs’.
Mais le seul qui ose s’avancer et rappeler le sens de la loi, c’est Nicodème, lui aussi pris à partie. Comme il est facile, le collage d’étiquettes sur le dos de boucs émissaires ! Facile de médire, plus difficile de construire.
Il s’agit ici de renouer avec le bon sens, l’art de rester à sa place sans chercher à usurper celle du Créateur, seul Père qui connaît le secret des consciences et juge nos actes.
Qui sommes-nous pour le faire à sa place ? Qui sommes-nous pour cataloguer les bontés et les faiblesses ? Des juges iniques et froids ou des enfants de Dieu qui s’inspirent du regard que le Père porte sur les événements et les personnes pour apporter au monde des vues renouvelées ?

Sujets de prière

Oraison

Dieu notre Père,
nous croyons
que le Sauveur des hommes est toujours vivant
pour intercéder auprès de toi dans la gloire;
fais-nous vivre de sa présence,
car il est avec nous jusqu’à la fin des temps,
comme il nous l’a promis,
lui qui est béni pour les siècles des siècles.

Cantique 34-32 (du recueil Alléluia)

Chantons le jour de la victoire